X

À La Une

Limogeage d'une haute fonctionnaire de l'Education : le CPL contre-attaque

Liban Walid Joumblatt reproche aux "voyous en charge de l'EDL et de l'environnement de se consacrer à une politique de purge et de vengeance".
OLJ
12/09/2018

Deux responsables proches du Parti Socialiste Progressiste (PSP, du chef druze Walid Joumblatt) ont été limogés de ministères gérés par le Courant patriotique libre, en riposte à la décision du ministre sortant de l'Education, Marwan Hamadé (PSP), de démettre une haute fonctionnaire proche des aounistes de sa fonction de directrice du département des examens officiels.

Le ministre sortant de l'Environnement, Tarek el-Khatib, a limogé le directeur général de la réserve naturelle du Chouf, l'écologiste Nizar Hani, qualifiant sa décision de "purement politique". De son côté,  le ministère de l'Energie, sous la tutelle du ministre César Abi Khalil, a limogé Raja el-Ali, fonctionnaire au sein de l'institution publique en charge de l'électricité, Electricité du Liban.

Réagissant à ces limogeages, le chef du PSP, Walid Joumblatt, a insulté les responsables aounistes, les traitant de "'oulouj", un terme méprisant qu'employait le célèbre ministre irakien de l'Information Mohammed Saïd el-Sahhaf pour qualifier les Américains lors de l'invasion de 2003. "Alors que le pays se noie sous les inondations, les fleuves de déchets, la pollution du Litani et est plongé dans l'obscurité, le gouvernement négocie avec les propriétaires de générateurs privés au lieu de construire une nouvelle usine de production de courant", a écrit M. Joumblatt sur son compte Twitter. "Et il n'y a pas de différence entre les propriétaires de générateurs et ceux des navires turcs (loués par l'Etat pour combler le déficit électrique)", a-t-il ajouté. Il a ensuite reproché aux "voyous en charge de l'EDL et de l'environnement de se consacrer actuellement à une politique de purge et de vengeance".  

 


Le ministre de l'Environnement a répondu du tac au tac à ce tweet du leader druze : "Celui qui nous accuse de voyou n'a-t-il pas vu ce qu'a fait son ministre ?". Il a souligné que sa décision "ne répond pas aux demandes du chef du parti", Gebran Bassil. "Je ne peux pas accepter qu'une fonctionnaire comme Hilda Khoury, qui fait preuve d'un professionnalisme exemplaire, soit traitée avec injustice", a ajouté Tarek el-Khatib. 

Vendredi, Marwan Hamadé, avait démis de ses fonctions la directrice générale du département des examens officiels, Hilda Khoury, proche du CPL, tout en la conservant à son poste de directrice en charge de l'orientation. M. Hamadé avait justifié samedi sa décision, affirmant qu'il s'agissait d'une procédure visant "l'équilibre" au sein du ministère et critiquant la "campagne d'insultes" menée à son encontre par les aounistes. 


Lire aussi
Hamadé sous le feu du CPL après le limogeage d’une haute fonctionnaire


 
 


À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Cherif Bedran

Une source proche du ministère de l’Éducation a pour sa part indiqué à L’OLJ que Mme Khoury était « tout simplement arrivée au terme de sa mission au bout de deux ans de services « 

https://www.lorientlejour.com/article/1133381/hamade-sous-le-feu-du-cpl-apres-le-limogeage-dune-haute-fonctionnaire.html

Pourquoi l’OLJ n’a-t-il pas repris sa propre information dans cet article ?

Sarkis Serge Tateossian

Le pays se meure, jours après jour ... et nos "dirigeants" continuent à régler des comptes dans une indifférence totale !

Tristesse ?
Colère ?
Ironie ?

Le pays peut-il encore tomber plus bas ?

Honte à vous tous, chers Messieurs dirigeants !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LES ABRUTIS S,ADONNENT AUX REVANCHES. LA POLITIQUE DANS CE PAYS TOMBEE A UN NIVEAU TRES TRES BAS !

Cherif Bedran

Veuillez vérifier si le contrat de Madame Khoury, intérimaire, n’est pas échu.

Rapporter c’est bien. Enquêter c’est mieux. Et téléphoner à un ex. de l’OLJ est encore le mieux du mieux. La nouvelle vous parviendra de « la bouche du cheval ».

Sorry pour l’anglicisme

Le pont

Les responsables ont le droit d'insulter les uns des autres sans craindre être convoqués par les forces de l'ordre, ce qui donne le mauvais exemple au commun des mortels, qui pensent à tort pouvoir insulter un responsable sans être puni. A3ib, stiho.

Bery tus

Les aounistes encore à la maternelle

Irene Said

P.S.
Cela ne suffit pas de poser d'un air sérieux devant le drapeau libanais...ce n'est pas cela qui fera avancer notre pays et le rendra digne de respect et d'admiration !
Irène Saïd

Irene Said

Parfait, Messieurs les ministres et responsables, ainsi vous nous montrez vos vrais visages !

Vous êtes capables de vous insulter, nuire...mais de vous occuper des problèmes urgents de notre quotidien...cela vous ne le savez pas, car vous ne vous sentez pas du tout concernés !

Ne nous reste plus qu'a espérer qu'un jour vous allez payer pour votre incroyable manque de conscience et...d'honneur !
Irène Saïd


Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué