X

Liban

Hamadé sous le feu du CPL après le limogeage d’une haute fonctionnaire

Polémique
08/09/2018

Le ministre sortant de l’Éducation Marwan Hamadé a fait hier l’objet d’une pluie de critiques que lui ont adressées des membres du Courant patriotique libre (CPL), après avoir démis la directrice du département des examens officiels Hilda Khoury de ses fonctions. Mme Khoury, qui est proche du CPL, garde toutefois son poste de directrice du département d’orientation au sein du ministère.

La polémique alimentée par le CPL à ce sujet n’est pas uniquement à portée éducative, même si le CPL loue les mérites de Mme Khoury dans le contrôle des falsifications lors des examens, mais elle touche aussi au conflit qui oppose le CPL au Parti socialiste progressiste et au courant du Futur au sujet de la formation du gouvernement. En témoigne le tweet virulent du député de Jezzine Ziad Assouad (CPL). « Les falsifications de diplômes et le vol d’informations relatives aux examens officiels n’ont pas pu être effectués sous Hilda Khoury. Le ministre sortant de l’Éducation fait partie d’un dispositif de corruption de connivence avec le courant du Futur. Lorsque vous dites que nous sommes racistes, vous prouvez que vous êtes méprisables », a-t-il écrit. M. Assouad a par ailleurs appelé les ministres du CPL à limoger les fonctionnaires « proches de Marwan Hamadé et de son équipe ».

« Je mets en garde M. Hamadé contre l’adoption de cette politique dangereuse au sein de l’administration libanaise qui doit rester loin des dissidences politiques », a pour sa part écrit sur Twitter Jimmy Jabbour, membre du bureau politique du CPL.

Hilda Khoury, qui a accédé à la direction des examens officiels sous le prédécesseur de M. Hamadé, Élias Bou Saab (CPL), sera remplacée par Amal Chaabane. Cette dernière serait la nièce de Georges Chaabane, figure actuellement en charge des rapports avec le Kremlin au sein du courant du Futur.


« Leur arithmétique est fausse »
Le député du Akkar Assaad Dergham (CPL), décideur au sein de la commission parlementaire de l’Éducation, a pour sa part dénoncé dans un communiqué les « comportements vindicatifs » de M. Hamadé. « Nous sommes conscients au sein du CPL des défis qui nous attendent au ministère de l’Éducation, ainsi que des difficultés dues au chaos qui y règne et au fait que certains dossiers sont en suspens depuis des années », a-t-il lancé en critique à la gestion actuelle du ministère. Le député du Koura Georges Atallah (CPL) est allé plus loin. « Il faut rapidement mettre en place un comité supérieur pour la poursuite des présidents et des ministres. Sinon, comment obtenir nos droits avec la présence de ministres vindicatifs tel Marwan Hamadé qui utilisent leur pouvoir pour une vengeance politique ? » a-t-il déclaré dans un tweet.

Prenant la défense de Hilda Khoury, une source proche du CPL a indiqué pour sa part qu’il n’y avait « pas de délai imparti pour occuper ce genre de poste ». « Mme Khoury a tout simplement été démise de ses fonctions au profit d’une autre personne. Cette décision est-elle liée à des causes politiques ou professionnelles ? » s’est demandé la source. « S’il s’agit de causes professionnelles, pourquoi a-t-elle été maintenue dans sa seconde fonction ? Mme Khoury a mis un terme à la corruption dans le cadre des examens officiels. Serait-ce donc lié à une volonté que la corruption reprenne ses droits ? a souligné la source interrogée. S’il s’agit de causes politiques, Mme Khoury a le droit d’avoir des opinions politiques, mais ne les a jamais affichées dans le cadre de son travail. »


« Où est donc la vindicte politique ? »
Contacté hier par L’Orient-Le Jour, Marwan Hamadé s’est quant à lui refusé à répondre aux invectives du CPL, considérant que la querelle pour la formation gouvernementale est « certainement à l’origine de la réaction des aounistes ». Il a en outre réitéré son appel à un « gouvernement d’union nationale équilibré ». « Nous ne réclamons pas plus que nos droits. Ils veulent un des trois ministères druzes, ça ne marchera pas. Leur arithmétique est fausse. Ce ne sont pas les aounistes qui choisiront les ministres druzes », a-t-il lancé. Une source proche du ministère de l’Éducation a pour sa part indiqué à L’OLJ que Mme Khoury était « tout simplement arrivée au terme de sa mission au bout de deux ans de services ». « Le poste a été donné à une autre chrétienne, indépendante mais proche du courant du Futur, ce qui n’a pas plu au CPL, a ajouté la source. Élias Bou Saab a phagocyté le ministère, et les aounistes ont pris tous les postes réservés aux chrétiens. Ce n’est pas possible, il faut diversifier. »

L’ancien ministre Élias Bou Saab n’était pas disponible hier pour commenter ces déclarations.

Répondant aux messages virulents des aounistes, le député du Chouf Bilal Abdallah (PSP) a ironisé hier dans un tweet : « Les députés du CPL ont poliment contesté une mesure administrative de routine de la part du ministre sortant de l’Éducation (…) Chers collègues, n’utilisez pas cette méthode avec nous. Nous ne voulons pas être obligés de vous dire d’aller vous faire voir. » Le PSP est également venu à la rescousse du ministre. « M. Hamadé a finalement remis les choses en ordre au sein du ministère, surtout que son prédécesseur Élias Bou Saab est allé trop loin dans beaucoup de décisions, dont la nomination de Hilda Khoury, qui n’est pas conforme aux normes et qui a été refusée à deux reprises par le Conseil de la fonction publique, a dit le PSP dans un communiqué. Mme Khoury est toujours à la tête du département d’orientation, où est donc la vindicte politique ? »


Pour mémoire
Hamadé à « L’OLJ » : La dictature de Gebran Bassil ne passera pas

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Le Faucon Pèlerin

Après avoir bouffé le vert et le sec, la meute du CPL aboie en meute sur Marwan Hamadé, le meilleur de tous. Si l'élection présidentielle était au suffrage universel, moi, le maronite, serais le premier à voter pour lui, le druze.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LES BOYCOTTEURS : TOUJOURS LES MEMES !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

PARTOUT C,EST LE CPL QUI TROUVE A REDIRE ET A BOYCOTTER. LES LIBANAIS CHRETIENS S,EN SOUVIENDRAIENT !

Le Faucon Pèlerin

Le ministre de l'Education nationale Marwan Hamadé est l'un des rares hommes d'Etat les plus intègres, les plus compétents, les plus libanistes. Il était la première victime des attentats des voitures piégées. Stop à la cabale ordurière.

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Janvier 2016-novembre 2018 : tourner les pages de la guerre...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué