Distinction

La NDU remet à Aoun un doctorat honoris causa

Le président de la NDU, le père Pierre Najm, remettant à Michel Aoun le doctorat honoris causa. Photo ANI

Le président de la République, Michel Aoun, a reçu samedi un doctorat honoris causa de l’Université Notre-Dame (NDU) en appréciation « de son parcours et de son apport au niveau national » et ce, au cours d’une cérémonie organisée sur le campus de l’université à Zouk Mosbeh, à l’occasion du 31e anniversaire de sa fondation. Au cours de cette cérémonie, la NDU a annoncé le coup d’envoi d’une campagne de sensibilisation aux dangers de la dépendance à l’internet et à la technologie.

Dans son mot, le président Aoun a affirmé que « seuls les jeunes peuvent opérer des changements dans les sociétés », soulignant dans ce cadre la nécessité de « former les nouvelles générations » et d’« enrichir leur culture politique et leurs capacités au dialogue et aux discussions ». Il a dans ce cadre noté que « la liberté d’expression est certes un droit sacré ». Toutefois, « quand elle va à l’encontre de la vérité, elle se transforme en diffamation ».

S’adressant aux jeunes, M. Aoun a souligné qu’ils constituent « la vraie puissance du changement ». « Ne renoncez pas à ce rôle », a-t-il insisté, leur promettant d’œuvrer à « unifier les efforts des responsables politiques pour qu’ils luttent contre la corruption (…) et s’entendent sur un plan de redressement économique, ce qui assurera de nouvelles opportunités de travail. »

M. Aoun a en outre affirmé que « la concurrence politique est saine ». Il en est de même de « la divergence d’opinion ». « Cela est nécessaire dans la vie démocratique », a-t-il insisté, souhaitant que le nouveau gouvernement voie bientôt le jour.

Se penchant sur la campagne lancée par la NDU, M. Aoun a mis en garde les jeunes contre « l’addiction à l’internet, à la technologie et au monde virtuel ». Et de conclure en insistant sur la nécessité d’investir dans l’éducation, appelant les universités libanaises à « suivre de près le redressement économique » en « adaptant les spécialisations qu’elles proposent aux besoins du marché du travail ».


Le président de la République, Michel Aoun, a reçu samedi un doctorat honoris causa de l’Université Notre-Dame (NDU) en appréciation « de son parcours et de son apport au niveau national » et ce, au cours d’une cérémonie organisée sur le campus de l’université à Zouk Mosbeh, à l’occasion du 31e anniversaire de sa fondation. Au cours de cette cérémonie, la NDU...

commentaires (0)

Commentaires (0)