X

Liban

Les évêques maronites jugent inopportunes les controverses constitutionnelles aux heures de crise

Communautés
OLJ
06/09/2018

Réunie à Bkerké pour sa session mensuelle, l’Assemblée des évêques maronites s’est étonnée du retard pris par la formation du nouveau gouvernement, « au regard des défis qui lui sont lancés au Liban et des délais accordés par les instances internationales ».

« Il serait plus judicieux, ajoute le communiqué publié à l’issue de cette session, que les questions constitutionnelles tues ou oubliées soient soulevées aux heures de stabilité constitutionnelle (…) loin des défis et des joutes politiques ». Et d’exhorter les hommes politiques à « assumer leurs responsabilités et à faciliter la formation du gouvernement ».

Au demeurant, ajoute le communiqué, « on ne peut ignorer la mauvaise situation économique et les appréhensions exprimées par les Libanais en voyant de grands secteurs exposés à des secousses vitales, sans s’empresser de s’entraider au service du bien commun ».

L’Assemblée a par ailleurs salué les forces armées, tout en signalant « le niveau inquiétant » auquel est parvenue la criminalité, « en nombre et en cruauté ». Et de s’inquiéter en outre de l’augmentation du nombre des victimes des accidents mortels de la route, au point d’exiger une application plus rigoureuse du code de la route.

Enfin, les évêques maronites sont revenus sur la crise du monde scolaire et les obligations financières dirimantes devant lesquelles la loi 46/2017 place les écoles, sans que l’État ne bouge le petit doigt pour y remédier, en dépit de tous les appels et avertissements lancés en ce sens par les personnes concernées. Là aussi, l’Assemblée « place les responsables face à leurs responsabilités devant une crise qui menace de fermeture des dizaines d’institutions et condamne des centaines d’enseignants et de pédagogues au chômage ».

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Georges MELKI

Messieurs les évêques, ne vous en faites pas! Les Libanais ayant souffert ici-bas seront récompensés dans l'au-delà...N'est-ce pas là l'essentiel de votre enseignement?

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Entre la crise économique et financière et l’implantation des Palestiniens...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants