Liban

Normalisation avec Damas : Arslane favorable, le courant du Futur dit « niet »

OLJ
21/08/2018

Le courant du Futur a réaffirmé hier son opposition à une normalisation des relations entre le Liban et la Syrie, à l’occasion du cinquième anniversaire du double attentat contre les mosquées al-Salam et al-Taqwa de Tripoli, au Liban-Nord, imputé au régime syrien et qui avait fait plus de 50 tués et des centaines de blessés le 22 août 2013.
« Les habitants de Tripoli déplorent que l’anniversaire de cet attentat coïncide avec des déclarations appelant à une normalisation des relations avec le régime syrien, qui est responsable de ce crime terroriste alors qu’il doit être condamné », affirme un communiqué publié par la section du Futur à Tripoli, appelant Damas à remettre les responsables de ce double attentat aux autorités libanaises. « Ces appels à la normalisation ne respectent pas les Tripolitains qui ont souffert de ce régime pendant des décennies (...) Nous n’accepterons pas que les martyrs soient tués une deuxième fois », ajoute ce texte.
De son côté, le ministre sortant des Déplacés, Talal Arslane, a plaidé pour une normalisation des relations avec le régime de Damas, affirmant que « l’histoire et la géographie imposent des relations avec la Syrie ».
M. Arslane a également affirmé que « rien ne justifiait le retard dans la formation du gouvernement ». « Il faut chercher les points faibles pour connaître les raisons de ce retard », a-t-il ajouté.
La semaine dernière, le Premier ministre désigné Saad Hariri avait indiqué qu’il refusait que la future déclaration ministérielle stipule une normalisation des relations avec la Syrie. Plusieurs responsables libanais s’étaient rendus dernièrement à Damas, alors que les formations prosyriennes et le Courant patriotique libre (aouniste) multiplient leurs appels pour une normalisation des relations avec le régime syrien et pour un retour des réfugiés en Syrie.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

ET QUE ET QUI REPRESENTE ARSLAN SINON LUI-MEME !

Yves Prevost

« l’histoire et la géographie imposent des relations avec la Syrie ». Sans doute, mais pas n'importe quel type de relations, avec n'importe quel régime syrien, ni à n'importe quel prix.

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Entre Hariri et Bassil, l’entente vacille, mais ne tombe pas

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué