Sécurité

Une patrouille de la Finul agressée au Liban-Sud

Des véhicules de la Finul patrouillant à la frontière israélo-libanaise, près de Naqoura, fin 2017. Archives « L'OLJ »/AFP/Mahmoud Zayyat

Une patrouille de la Force intérimaire des Nations unies (Finul) a été agressée par un groupe d’individus lors de son passage dans la localité de Majdel Zoun, dans le sud du pays. Joint au téléphone par L’Orient-Le Jour, Andréa Tenenti, porte-parole de la Finul, a indiqué que l’organisme onusien et l’armée libanaise sont en train de mener l’enquête afin de déterminer les circonstances de l’incident. L’attaque contre la patrouille aurait eu lieu après que celle-ci eut pris des photos dans les quartiers résidentiels de la ville.

« Les assaillants, qui sont sans doute des membres du Hezbollah, ont confisqué la caméra et les armes de la patrouille. Ils ont même brûlé un des véhicules de la Finul », a affirmé à L’OLJ une source qui a requis l’anonymat. Ces informations n’ont pas été confirmées par M. Tenenti, ce dernier se contentant de déclarer que des véhicules et équipements de la Finul ont bel et bien été endommagés. « Nous menons l’enquête en ce qui concerne les autres détails de l’incident, en coordination avec l’armée libanaise », a-t-il dit. « La patrouille a été arrêtée par des civils qui ont endommagé les équipements sur place, mais les soldats ont pu rentrer à leur base. Il n’y a pas eu de blessés », a-t-il ajouté.



Pour mémoire
La Finul dément tout empiétement sur le territoire libanais de la part d’Israël

Réunion tripartite Finul-armée-Israël à Naqoura    

Aoun : Le Liban remettra sur le tapis les 13 points litigieux de la ligne bleue

Israël poursuit la construction de son mur à la frontière avec le Liban


Une patrouille de la Force intérimaire des Nations unies (Finul) a été agressée par un groupe d’individus lors de son passage dans la localité de Majdel Zoun, dans le sud du pays. Joint au téléphone par L’Orient-Le Jour, Andréa Tenenti, porte-parole de la Finul, a indiqué que l’organisme onusien et l’armée libanaise sont en train de mener l’enquête afin de déterminer les...

commentaires (3)

conclusion de l'enquete serieusement menee par les autorites libanaises , CONTRAIREMENT A CE QUE TOUS PENSERIEZ : LES COUPABLES RESTENT INCONNUS ! SURBBRISE !

gaby sioufi

10 h 21, le 06 août 2018

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • conclusion de l'enquete serieusement menee par les autorites libanaises , CONTRAIREMENT A CE QUE TOUS PENSERIEZ : LES COUPABLES RESTENT INCONNUS ! SURBBRISE !

    gaby sioufi

    10 h 21, le 06 août 2018

  • UNE AGRESSION QUI REMET A JOUR DANS L,IMMEDIAT LA 1701 !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    07 h 49, le 06 août 2018

  • Une enquête est en cours. En plein Hezbollahland, on peut douter qu'elle aboutisse. Ou plutôt, si les coupables sont, d'ores et déjà connus de tous, ce qui serait incroyable c'est qu'ils soient condamnés. Bravo, en tous cas pour les soldats de la FINUL qui remplissent leur mission dans des conditions si difficiles! Sans cesse humiliés par des voyous, la seule arme qu'ils aient le droit d'utiliser, même en légitime défense, c'est un stylo!

    Yves Prevost

    06 h 48, le 06 août 2018