X

Liban

Opération contre l’Escobar libanais : L’armée détaille l’identité des huit tués

Drogue
OLJ
26/07/2018

L’armée libanaise a communiqué hier les identités des huit personnes tuées dans l’opération contre un baron de la drogue dans la Békaa, indiquant qu’outre Ali Zeid Ismaïl, surnommé l’Escobar local, cinq de ses proches recherchés par la justice, sa mère et un toxicomane avaient péri.
Dans un communiqué, l’armée assure que les « huit personnes ont été tuées lors de l’opération parce qu’elles ont refusé de se rendre à la force qui menait la perquisition et ont tiré en direction des militaires ». Le communiqué détaille les identités des huit tués :
- Ali Zeid Ismaïl : « Il a plus de 3 000 poursuites judiciaires et mandats d’arrêt à son encontre. Il était accusé de trafic de drogue, de vol de voitures, de falsification, de trafic d’armes. » Il était également accusé d’avoir tiré en direction de citoyens et d’avoir tué un militaire qui avait tenté de l’arrêter.
- Mohammad Zeid Ismaïl : « Il s’agit du frère de Ali, responsable de toutes ses activités criminelles et qui avait à son encontre 416 poursuites judiciaires. » Il était accusé de trafic de drogue, d’armes et de munitions, ainsi que de falsification, de vol, de meurtre et d’escroquerie. Il est aussi accusé d’avoir menacé des militaires et d’avoir essayé de les tuer.
- Ahmad Ali Ismaïl : « Il était recherché par la justice pour trafic de drogue et pour avoir tiré sur des membres des forces de sécurité. »
- Yehya Ahmad Ismaïl : « Il avait 12 poursuites judiciaires à son encontre. Il est accusé de trafic de drogue, vol, détention d’armes et de munitions. »
- Paul Jean Naaman : « Proche de Ali Zeid Ismaïl, il se rendait fréquemment auprès de lui, travaillait au sein de son groupe et consommait de la drogue. »
- Zeinab Mohammad Ismaïl : « Mère de Ali. Elle était présente avec le groupe armé alors qu’il avait ouvert le feu sur la troupe », souligne l’armée.
- Hussein Ali Matar, de nationalité syrienne : « Il s’agit du garde du corps et chauffeur de Ali Zeid Ismaïl. Il est impliqué dans toutes ses activités criminelles et a 365 poursuites judiciaires à son encontre. Il est accusé de trafic de drogue, de vol de voiture et d’avoir tiré une roquette en direction de l’armée. »
- Rakan Hassan Chamali, de nationalité syrienne : « Il a des antécédents criminels et était recherché par la justice. »

Outre les huit personnes tuées lundi à Hammoudiyé, six autres ont été blessées et 41 arrêtées après des affrontements avec des soldats. Des informations non vérifiées avaient circulé au sujet de la mort de civils lors du raid. Cette opération musclée avait suscité mardi la colère d’habitants de Brital qui ont coupé plusieurs routes à l’aide de pneus enflammés. C’est dans un calme relatif que Brital a enterré hier cinq des victimes.


Lire aussi

Un coup de maître de l’armée à Hammoudiyé avec l’aval du Hezbollah et d’Amal

Les habitants de Brital en colère contre l’armée, le Hezbollah, leurs députés et l’État...


À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants