Rechercher
Rechercher

À La Une - arabie saoudite

Quelques mois après sa libération, Al Walid ben Talal reçu par MBS

Le milliardaire saoudien a posté sur son compte Twitter une photo de lui en compagnie de MBS, se disant "honoré" de cette rencontre.

Le prince milliardaire saoudien Al-Walid ben Talal a été reçu par son cousin, le prince héritier Mohammad ben Salmane. C'est le milliardaire saoudien qui a posté jeudi 12 juillet 2018 sur son compte Twitter une photo de lui en compagnie de MBS, se disant "honoré" de cette rencontre. PhotoTwitter

Près de six mois après sa sortie de l'hôtel de luxe Ritz-Carlton à Riyad, où il avait été détenu pendant trois mois dans le cadre d'une purge anti-corruption menée par les autorités saoudiennes, le prince milliardaire saoudien Al-Walid ben Talal a été reçu par son cousin, le prince héritier Mohammad ben Salmane, qui avait initié cette vaste purge en novembre dernier.

C'est le milliardaire saoudien qui a posté jeudi sur son compte Twitter une photo de lui en compagnie de MBS, se disant "honoré" de cette rencontre. Selon Al-Walid ben Talal, les discussions ont porté sur des questions économiques, l'avenir du secteur privé et son rôle dans la réussite du vaste programme de réformes économiques et sociales baptisé "Vision 2030", dont MBS est l'architecte. Le prince saoudien a assuré, dans ce contexte, que son groupe Kingdom Holding sera le plus grand soutien de ce programme à travers ses investissements dans plusieurs secteurs.



Al-Walid ben Talal figurait sur une liste des quelque 350 personnalités -dont des princes, des hommes d'affaires et des ministres- détenues à l'hôtel Ritz-Carlton dans le cadre de la campagne de lutte contre la corruption initiée le jeune et puissant prince héritier. Arrêté début novembre, le prince Al-Walid a été libéré de sa prison dorée fin janvier à la suite d'un accord financier secret avec les autorités.

Dans une interview accordée à Bloomberg TV en mars dernier, le prince milliardaire avait refusé de divulguer les termes de l'arrangement ayant conduit à sa libération, le qualifiant d'"accord confidentiel et secret". Mais il avait assuré que l'accord le laisse libre de faire des affaires avec une "culpabilité zéro" et des "conditions zéro".  Il avait ainsi affirmé qu'il contrôlait toujours son groupe Kingdom Holding et qu'il s'employait avec des conseillers, dont la banque Goldman Sachs, à mobiliser des investissements allant jusqu'à 3 milliards de dollars.

Selon le procureur général saoudien Saoud al-Mojeb, les accords conclus avec certains suspects vont permettre aux autorités de récupérer plus de 400 milliards de riyals (86 milliards d'euros), remboursés sous forme d'avoirs immobiliers, commerciaux, en titres et en espèces.


Pour mémoire
La campagne anticorruption en Arabie saoudite marquée par des abus physiques, selon le New York Times

L'Arabie saoudite va mettre aux enchères les biens d'un milliardaire endetté

Une nuit au Ritz-Carlton de Riyad, ancienne "prison 5 étoiles"

Al-Walid ben Talal, prince de conte défait

Près de six mois après sa sortie de l'hôtel de luxe Ritz-Carlton à Riyad, où il avait été détenu pendant trois mois dans le cadre d'une purge anti-corruption menée par les autorités saoudiennes, le prince milliardaire saoudien Al-Walid ben Talal a été reçu par son cousin, le prince héritier Mohammad ben Salmane, qui avait initié cette vaste purge en novembre dernier. C'est le...
commentaires (4)

Affaire de famille ....

Sarkis Serge Tateossian

09 h 05, le 14 juillet 2018

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • Affaire de famille ....

    Sarkis Serge Tateossian

    09 h 05, le 14 juillet 2018

  • C' est curieux quand meme tous ces joyeux tweets , Instagram souriants et autres, de toutes les personalités, supposées avoir été séquestrées et maltraitées avec celui qui en serait le commanditaire...

    LeRougeEtLeNoir

    14 h 33, le 13 juillet 2018

  • L,IRAN AVAIT ANNONCE LA MORT DE MBS. COMME QUOI LES PROVOCATIONS ET LES FAUSSES INFORMATIONS ET RUMEURS IRANIENNES SONT DEVOILEES !

    LA LIBRE EXPRESSION

    13 h 31, le 13 juillet 2018

  • Dans le Monde des Princes et Rois , l'impossible devient possible .

    Antoine Sabbagha

    13 h 07, le 13 juillet 2018

Retour en haut