X

Culture

« The Message » et « al-Rissala » se font une seconde peau

À l’affiche
C.K. | OLJ
28/06/2018

L’œuvre du réalisateur et producteur Moustapha Akkad, tournée en 1974-75, vient d’être restaurée en digital par la société Trancas International Films, société de production de Malek Akkad, le fils du réalisateur syrien décédé. Celui-ci était présent au Liban pour cet événement que marque le lancement de The Message dans ses deux versions. Dans les années 70, Moustapha Akkad a fait le pari ambitieux de réaliser le film parallèlement en arabe et en anglais avec deux casts totalement différents. Pour la version anglaise, c’est Anthony Quinn qui incarne Hamza alors que pour la version arabe c’est le ténébreux Abdallah Geith qui campe ce rôle. Un défi que le réalisateur syro-américain a très bien relevé malgré les difficultés et les obstacles survenus en plein tournage.
Grâce à la chaîne Empire International, le film sera en salle dans ses deux versions, arabe et anglaise. Au cours de la conférence de presse, Malek Akkad a remercié la société pour son soutien. Le spectateur aura l’occasion de voir le trailer du petit documentaire réalisé par le producteur, qui sortira en 2019. Not Without Nerve narre l’épopée du tournage de Moustapha Akkad. Un documentaire où les intervenants nombreux rendent hommage à l’audace et au courage du réalisateur qui a défié les conservateurs d’Amérique et des pays arabes afin de livrer ce message culturel. Car, outre le récit épique de l’islam que conte le film, de la date de l’apparition de l’ange Gabriel à Mohammad jusqu’à l’expansion de la religion musulmane, il s’agit d’instruire et d’apprendre aux générations montantes que l’islam est avant tout un message d’amour.

À la une

Retour à la page "Culture"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlet HADDAD

Un sommet avec trois présidents seulement et beaucoup de non-dits

Citoyen grognon de Anne-Marie El-HAGE

Écoles fermées... et le numérique alors ?

Un peu plus de Médéa AZOURI

Le Liban sépare ceux qui s’aiment

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué