X

Liban

Refoulé d’une garderie du Mont-Liban à cause de la couleur de sa peau...

Droits de l’homme

Le ministère de la Santé compte effectuer une session de sensibilisation contre le racisme pour les parents qui ont refusé l’accès de l’enfant à la garderie.

19/06/2018

Le petit Rizk, 1 an et 9 mois, est soudanais. Comme tous les enfants de son âge, sa principale préoccupation est de s’amuser avec d’autres enfants, sans souci aucun pour la couleur de sa peau ou celle de ceux qui l’entourent. Mais c’est justement à cause de la couleur de sa peau et fort probablement aussi de sa nationalité que Rizk a été refoulé il y a quelques jours d’une garderie du Mont-Liban. Relayé par les médias, l’incident a suscité de vives réactions d’indignation, ce qui a poussé le ministère de la Santé à adresser un avertissement à la garderie concernée. Si le petit garçon a fini par être accepté dans un autre établissement, il n’en demeure pas moins que cet incident met en exergue un racisme sous-jacent dans le pays et qui se manifeste périodiquement à travers de pareils événements.

Les parents de Rizk, un couple de réfugiés soudanais, avaient décidé de placer leur enfant dans une garderie pour que la mère puisse travailler et aider son mari à subvenir aux besoins de la famille. La garderie avait dans un premier temps accepté de s’occuper de Rizk, avant de se rétracter suite à la plainte d’une dame dont le fils fréquente le même établissement. Cette personne aurait menacé de retirer son enfant de la garderie et d’inciter d’autres personnes à le faire si Rizk était admis. « Au Soudan, on nous a appris à l’école que le Liban est le pays des poètes et des écrivains, le pays des civilisations (…). J’ai été très étonné de la réaction de la garderie », a confié Faouzi, le père de l’enfant, à la chaîne MTV samedi dernier. Les parents du garçon, qui ont entre-temps réussi à inscrire leur fils dans un autre établissement, n’ont pas porté plainte pour l’instant.

Le ministère de la Santé s’est empressé de réagir hier dans un communiqué, indiquant qu’il avait adressé un avertissement à la garderie « pour avoir manqué de respect aux règles les plus élémentaires des droits de l’homme et de l’enfant, notamment la loi 422/200 sur la protection des enfants ». « Le ministère de la Santé compte travailler de près avec le ministère des Affaires sociales pour effectuer une session de sensibilisation contre le racisme pour les parents qui ont refusé l’accès de l’enfant à la garderie et assurer un suivi auprès de la famille de l’enfant qui a été victime de violence morale », indique le communiqué. Le ministère a par ailleurs contacté hier les parents de l’enfant pour les informer qu’il était désormais possible d’intégrer la garderie, mais ces derniers ont inscrit Rizk dans un autre établissement entre-temps.

Le syndicat des propriétaires de garderies a pour sa part dénoncé hier le fait que la garderie se soit pliée « aux exigences de parents ignorant les règles les plus basiques des droits de l’enfant », rappelant par ailleurs que le Liban est signataire de la charte des droits de l’enfant de l’ONU. Le syndicat a appelé le ministère de la Santé à poursuivre les parents qui ont menacé de retirer leurs enfants de la garderie.


(Pour mémoire : Des garderies, où la mort est de garde, fermées par Bou Faour)


Des lois pour punir le racisme
Commentant l’incident, Wadih Asmar, directeur du Centre libanais pour les droits de l’homme, estime qu’il faut avant tout sensibiliser aux effets du racisme, mais également travailler sur l’aspect législatif de la question. « Au Liban, il n’y a pas vraiment de loi explicite qui définisse le racisme et qui condamne les actes et les paroles racistes (…). Il faut des lois pour punir le racisme », a déclaré M. Asmar.

« Cet enfant aurait eu un passeport étranger en plus de son passeport soudanais, il aurait été accueilli dans la garderie sans problème », a-t-il dénoncé, avant d’ajouter : « Il y a un problème de racisme au niveau de la couleur de la peau, de la nationalité et des moyens financiers des personnes concernées. » 

« La volonté du ministère de la Santé de vouloir sensibiliser les parents est louable, mais il y a une question plus profonde qu’il faut se poser : quel genre de société veut-on avoir au Liban ? Est-ce qu’on accepterait qu’un enfant libanais soit refoulé dans une garderie en Europe par exemple? » s’est demandé M. Asmar.

« Pour le bien de l’enfant, il vaut mieux qu’il aille dans une garderie qui l’accepte dès le départ. Le geste politique qui consiste à obliger la garderie à l’accepter n’est pas ce qu’il y a de mieux pour l’enfant », a-t-il ajouté, appelant à ce que l’établissement soit sanctionné. « Il y a moyen de déposer plainte pour racisme et il faut tenter de le faire », a-t-il ajouté.

« Nous sommes malheureusement dans un pays qui suit le système de la kafala (parrainage des employées de maison), qui est de l’esclavagisme légalisé. Il faut commencer par abandonner ces pratiques », a souligné M. Asmar, dénonçant par ailleurs l’interdiction de l’accès aux piscines, boîtes de nuit ou salles de sport aux employées de maison ou aux Africains.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

stambouli robert

Le syndicat a appelé le ministère de la Santé à poursuivre les parents qui ont menacé de retirer leurs enfants de la garderie.

METTEZ LE NOM DE CES GENS A LA PORTEE DE TOUT LE MONDE
C'EST EUX QUI SONT ENCORE PLUS IGNOBLE QUE LA GARDERIE QUI RAPPELONS LE A ACCEPTER CET ENFANT MAIS MALGRE TOUT AURA DES DIFFICULTES A SURVIVRE SI BEAUCOUP DE PARENTS ENLEVENT LEURS ENFANTS
PREMIER IGNOBLE : CES PARENTS QUI ONT MENACES DE QUITTER LA GARDERIE ET D'INCITER D'AUTRES A FAIRE DE MEME NOMMEZ LES POUR QU'ILS AIENT HONTE ET NE RECOMMENCENT PAS

Markuson

Se taire sur le nom de la garderie c’est un moyen de participer à ce crime. A quand une loi anti racisme appliquée au Liban par des ignards insolents ?!

Tueni Myriam

Et encore une fois, on protège l’identité du fautif!!! Alors que partout dans le monde, le criminel est cité maintes fois en public et en détails sur sa vie privée, son adresse et sa famille, au Liban, la maudite loi PROTÈGE LE CRIMINEL ET SON IDENTITÉ!
W BLEID....... Tfeh à cette mentalité de supériorité alors que nous sommes moins que rien!

Eleni Caridopoulou

Il faut fermer cette garderie, c'est une honte

Antoine Sabbagha

Dans ce pays on ne cesse de voir de toutes les couleurs et le comble chaque jour .

aliosha

Voyons voire la réactions de nos deux deputés mesdames R.T. Jaroudi et P. Yacoubian tellement choquées par un semblant incident , il y a quelques jours !! Au fait quel a été le resultat de leur cinema ?

OMAIS Ziyad

L'avertissement et la campagne de sensisibilisation sont louables mais ne sont pas à la hauteur de la gravité de cet incident. Il faut légiférer dans un sens beaucoup plus contraignant contre les actes racistes et contre la parole raciste. Les Libanais qui sont un Peuple monde dispersés aux quatre coins de la planète, ne peuvent et ne devraient en aucun cas tolérer le rejet de l'autre. L'etablissement ainsi que les parents ayant menacés de retirer leurs enfants devraient être poursuivis en justice, c'est le minimum qu'on doit attendre face à l'horreur et à la bêtise humaine !

Jack Gardner

Le plus drôle c’est que nous pensons qu’on est meilleur que les Syriens, alors qu’ils nous ont écraser pendant 30Ans ( …et cela recommence)
Qu’on est meilleur que les Arabes du Golfe, alors que des milliers de Libanais travaillent chez eux…
Qu’on est égaux aux Européens, alors qui ils foutent royalement de nous, pour eux nous sommes (et a juste titre) qu’un simple pays du tiers monde, avec des milliards de dettes, 30 ministres pour 3.5 million d’imbéciles, et de la pollution de la mer jusqu’à la montagne…

Le libanais croit qu’il est meilleur que Libanais assis à côté de lui, et nous pensons vraiment reconstruire un pays comme ça

C.K

On aimerais aussi connaitre le nom de la garderie qui discrimine les enfants en pré-maternelle. Le Nom de la plaignante nous importe peu elle est une moins que rien.

gaby sioufi

garderie du mont liban !
puisque le LIban Officiellement reconnu comme le pays des 18 communautes religieuses ,
le pays ou la nouvelle donne politico sociale nous a ramene chacun a sa propre communaute(bien sur au "zaim" de chacune )

devoiler l'identite de cette garderie est un MUST- pour le moins la region du month liban ou elle a pigon sur rue.

non pour la condamner avec plus ou avec moins de vehemence(dependant de notre confession et de celle de la Graderie)
mais pour completer le tableau socio politique tel qu'erige et pratique par le nouveau liban
y compris le droit du citoyen a l'information

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

C'EST UNE HONTE POUR LE LIBAN QUE CES PARENTS RACISTES... QU'ILS RETIRENT LEURS ENFANTS DE LA GARDERIE !

LA TABLE RONDE

Ah! garderie du Nord LIBAN ?

Si ca avait été du Sud Liban c'est le parti de la résistance libanaise qui en aurait pris un sérieux coup . Parti raciste , chiite , islamique etc........ ouf c'est pas eux .... Lol.. .

Bustros Mitri

HONTEUX HONTEUX HONTEUX HONTEUX...!!! Inexplicable, Injustifiable !
Mais comment le Liban en est-il asrrivé là? Comment ce pays, qui il y a encore quelques décennies était envié de tous est-il tombé aussi bas??

Sarkis Serge Tateossian

Ignorer le racisme libanais (bien-sûr je ne parle pas de tous les libanais), c'est s'ignorer!
Il a toujours exister et pire, cela est de plus en plus visible dans les milieux aisés.

C'est une abberation, une honte pour le pays, de voir certains libanais se croient occidentalises tout en gardant des réflexes primitifs.

L'ouverture d'esprit existe et c'est une valeur chrétienne!

Hamed Adel

quelle honte ! comment peut-on etre à ce point raciste ? TFEEH

yves kerlidou

"Est-ce qu’on accepterait qu’un enfant libanais soit refoulé dans une garderie en Europe par exemple? » s’est demandé M. Asmar". Comme au titre de la réciprocité dirait un Ministre

Michel N Fayad

C'est rassurant de savoir que rien n'a change au Liban. On a toujours peur que les moeurs ne se soient degradees avec ces concepts decadents d'egalite, de diversite, de tolerance; mais non, il ne faut pas se faire de soucis: Nous sommes toujours aussi raffines et superieurs a tout le monde! Non, pas tout le monde: Il faudrait voir comment ces personnes ramperaient devant des Europeens ou des Americains (blancs surement).

Gros Gnon

Nom de la garderie en question ainsi que la "dame" qui s’est plainte svp?

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Je te/nous hais !

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué