X

Culture

Drôle d’anniversaire de mariage !

Théâtre À l’Institut français du Liban, « Rumeurs », une comédie trépidante mise en scène par Valérie Debahy, est interprétée par la compagnie Free Vol.
Samah ISMAIL | OLJ
22/05/2018

Un couple a convié des amis pour fêter ses dix ans de mariage dans son appartement à New York. Quand les invités arrivent, non seulement rien n’est prêt, mais Madame Mira n’est pas là et Monsieur Charly baigne dans son sang, un de ses lobes d’oreille ayant été touché par une balle. Mira lui a-t-elle tiré dessus ? A-t-il voulu se suicider ? Impossible de savoir. Entre les invités, qui arrivent à tour de rôle, les hypothèses vont aller bon train. D’autant plus que des rumeurs de tromperie couraient sur le couple. Mais rien ne doit être divulgué, l’hôte blessé est le premier adjoint au maire de New York et il est hors de question qu’un scandale éclate au grand jour...

Évidemment comme dans tout bon vaudeville, les personnages vont aller crescendo dans le mensonge. L’intrigue prend place au cours de la première partie et l’ambiance explosive et hilarante occupe toute la seconde partie. Les portes claquent et les protagonistes deviennent de plus en plus fous. Bientôt plus personne ne se souvient de ce qui a été dit et à propos de quoi.

Mise en scène par Valérie Debahy et interprétée par dix comédiens amateurs de la Compagnie Free Vol (parmi lesquels s’est glissé Farid Chéhab de Génération Orient, saison 2), cette pièce, signée Neil Simon, l’un des grands auteurs américains de comédie, offre une amusante caricature politico-sociale. Véritable tourbillon de réparties et de quiproquos, elle enchaîne les situations embarrassantes et une cascade de rumeurs délirantes.

La mise en scène, au rythme assez proche de celui d’un sitcom, suit une succession de révélations sur le couple mourant. Malgré un excès de vociférations, des situations un peu trop attendues et un jeu de comédiens un brin forcé, la drôlerie du spectacle reste au rendez-vous et le rire l’emporte.


*« Rumeurs », du 14 au 29 mai à 20h à l’Institut français du Liban, rue de Damas.

À la une

Retour à la page "Culture"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants