X

Sport

Les Grâces et leurs voitures classiques enfin rendues au Liban...

Rallye


21/05/2018 | 00h00

Sous la supervision de l’Automobile et Touring Club du Liban (ATCL), le rallye des Grâces s’est tenu avant-hier samedi et hier dimanche dans le Kesrouan, le Liban-Nord, le Mont-Liban, la Békaa, ainsi que dans la capitale. Cette course de voitures classiques exclusivement féminine, organisée pour la première fois au pays du Cèdre et sponsorisée par la société Tecgroup, a vu la participation de 28 femmes (pilotes et copilotes) venues du monde entier : Liban, France, Royaume-Uni, Suisse, États-Unis, Chine, Azerbaïdjan, Algérie ou encore Italie.

C’est Gina Masbonna et Kamala Gorabiana (Ford Mustang) qui se sont classées premières. Vivika Jessup et Meral Saab (Rolls Royce) sont arrivées deuxièmes, tandis que Lyn Halaand et Shosis Bonozes (Volvo) se classaient troisièmes. Le départ du rallye a été donné, samedi matin à 9h, au siège de l’ATCL, à Kaslik, par le président du club Fouad el-Khazen. Auparavant, les participantes avaient rencontré les journalistes de divers médias écrits et audiovisuels. Elles – particulièrement les étrangères – ont exprimé leur admiration pour une organisation de course rondement menée et professionnelle, ainsi que pour le Liban, où elles étaient arrivées trois jours plus tôt.

L’organisatrice, Schéhérazade Rizk, a voulu importer l’événement au Liban « après avoir participé au rallye des Grâces à plusieurs reprises à Genève », a-t-elle affirmé. « L’idée est d’organiser à chaque fois un rallye féminin dans un des pays du Moyen-Orient », a ajouté Isabelle Labrousse, l’une des participantes, classée 4e au final avec sa coéquipière Valérie Hage. Grâce à cet événement, « je vais pouvoir visiter pour la première fois le Liban. C’est une très belle opportunité », s’est réjouie la pilote qui a dit venir de Paris. Cette première journée a conduit les concurrentes de Jounieh à Jbeil (Byblos), où les voitures de collection ont brièvement stationné en cours de journée au niveau du vieux port, puis à Batroun, et enfin dans le Haut-Metn. L’arrivée de cette première et longue étape s’est faite au country club Pine Land, dans Wadi el-Harf, à Hammana.

L’atmosphère samedi était à l’excitation, aussi bien parmi les Libanaises que chez les étrangères venues spécialement au Liban pour l’occasion. « Je suis très heureuse de participer à cet événement. C’est magique, on vit un rêve », a lancé au départ de la course Rima Lucas, une participante libanaise au volant d’une vieille Porsche rouge. « C’est ma première visite au Liban et, pour l’instant, c’est tout simplement magique (...) », a renchéri Laurence Boulé. Elle s’est dit enchantée par « la perspective de passer une journée dans ces très belles voitures anciennes (...), avec toutes ces femmes du monde entier ». Mais le relief accidenté du Liban et le manque d’indications routières ont légèrement dérouté cette participante française. « Notre premier kilomètre s’est très bien passé, si ce n’est que nous nous sommes perdues. Mais nous n’avons trouvé que de charmants Libanais pour nous rediriger vers la bonne voie », a-t-elle raconté, le ton amusé.

Hier matin, pour la seconde journée du rallye des Grâces, les concurrentes se sont lancées du country club Pine Land, à 10h, en direction de Kefraya, dans la Békaa, avant de rallier Beyrouth où elles sont arrivées à 18h, le lieu de ralliement final étant situé à Zaytouna Bay, sur le front de mer. Et le soir, à 21h, un dîner de gala a été organisé au palais Sursock, à Achrafieh, lors duquel a eu lieu la remise des prix aux lauréates.


Pour mémoire

Le Techno Classica Essen Show souffle ses 30 bougies

À la une

Retour à la page "Sport"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

NAUFAL SORAYA

Sympa!!!

c...

Heureusement que la candidate a pu bénéficier de conseils, en raison de l absence d indications routières ( les GPS ou autres systèmes sont souvent désemparés) elle aurait pu se retrouver en ....Turquie

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Le franbanais

Citoyen grognon de Anne-Marie El-HAGE

Assez ! Khalass ! Enough !

Décryptage de Scarlett HADDAD

Médiation gouvernementale : le « Bassil nouveau » est arrivé !

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué