X

À La Une

Navires-centrales : le gouvernement demande à Abi Khalil de revoir sa copie

Liban

Le gouvernement nomme Farid Elias Khazen comme nouvel ambassadeur du pays au Vatican.

J.A.R. | OLJ
26/04/2018

Le gouvernement libanais a demandé jeudi au ministre de l'Energie, César Abi Khalil, de proposer un nouveau plan pour subvenir aux besoins du Liban en termes de production d'électricité, en l'absence d'accord sur le dossier conflictuel des navires-centrales.

En effet, l'exécutif n'a pas approuvé la prolongation du contrat de location des deux navires-centrales à la société turque Karadeniz, ni la location de navires-centrales supplémentaires comme le réclamait le ministre de l'Energie, auquel s'opposaient plusieurs composantes gouvernementales.

Plusieurs autres points du plan sur l'électricité du ministre de l'Energie ont néanmoins été approuvés et M. Khalil a assuré que "l'approvisionnement en courant électrique sera cet été au même niveau que l'été dernier".

"Nous n'avons pas proposé d'utiliser à nouveau des navires-centrales, mais de nouvelles sources d’approvisionnement et d'achat d'énergie", a déclaré le ministre de l'Energie, à l'issue d'un Conseil des ministres présidé par le chef de l'Etat Michel Aoun au palais de Baabda. Ce dernier s'est positionné en faveur de la location de bateaux producteurs d'électricité. "Il est apparu aujourd'hui que le dossier de l'électricité était plus large que ce que certaines parties ont pu laisser penser", a ajouté le ministre.


Le projet de location de navires-centrales avait fait l'objet d'un appel d'offres lancé en avril – amendé en cours de route. Mais cette procédure est aujourd'hui dans l'impasse, le dossier ayant été saisi par le procureur financier. Plusieurs composantes gouvernementales s’étaient ouvertement opposés à ce projet, notamment les Forces libanaises, le Parti socialiste progressiste, les Marada (de Sleiman Frangié) et le tandem Amal-Hezbollah, contestant le coût de ce plan ainsi que la méthode d'attribution du contrat.   


Deir Ammar
Par ailleurs, le gouvernement a approuvé plusieurs mesures présentées par le ministre aouniste pour "sauver" le secteur de l'électricité, dont l'appel à un consultant pour rédiger le cahier des charges concernant la construction de centrales électriques. "Nous avons demandé au ministre de l'Energie de présenter au Conseil des ministres un rapport complet sur l'énergie supplémentaire demandée", a indiqué le vice-Premier ministre et ministre de la Santé, Ghassan Hasbani (FL).

En 2010, le ministre de l'Energie de l'époque Gebran Bassil (CPL) avait lancé un plan global pour l'énergie qui prévoyait du courant 24 heures sur 24 à partir de 2014-2015, moyennant des investissements totaux (part du privé incluse) de 4,870 milliards de dollars. L’objectif était notamment de porter la capacité de production totale à 4 000 mégawatts en 2014 et 5 000 MW après 2015, contre une capacité disponible réelle de 1 685 MW en 2011. Plus de sept ans après l'adoption de ce plan, la production de courant ne dépasse toujours pas les 2 000 MW, et le rationnement est toujours en vigueur. En mars dernier, un autre plan, élaboré par M. Abi Khalil et présenté comme s'inscrivant dans la continuité de celui de M. Bassil, avait été adopté "en principe" par le gouvernement.

En outre, le gouvernement a chargé le ministre des Finances, Ali Hassan Khalil (Amal) et le ministre de l'Energie de négocier avec la société chargée de la construction de la centrale de Deir Ammar, au Liban-Nord, et d'arriver à un accord avant le 20 mai prochain. Lors du précédent Conseil des ministres il y a deux semaines, un vif échange verbal avait opposé le ministre des Finances, Ali Hassan Khalil (Amal), à son collègue des Affaires étrangères au sujet des sources du financement du contrat autour de cette centrale.


Nominations
Sur le plan des nominations, le gouvernement a proposé le nom de Farid Elias Khazen au poste de nouvel ambassadeur du Liban au Vatican. Le gouvernement a également procédé aux nominations de Bassam Saba à la tête du Conservatoire national de musique et de Marie Afeiche à la tête de la direction générale des Musées. Dix autres femmes ont été nommées à la tête de ces mêmes administrations et de la Bibliothèque nationale, des nominations saluées par le ministre d'Etat aux Droits de la femme.

Par ailleurs, dans le cadre des élections législatives prévues le 6 mai sur le territoire libanais, le gouvernement a décidé que les écoles seront fermées les 4 et 7 mai prochain. Le chef de l'Etat a également demandé que la période entre ces deux jours soit décrétée jours chômés.

Sur un autre plan, le chef de l'Etat a réagi à la décision du Conseil constitutionnel de suspendre l'article 49 de la loi de budget 2018, qui fait polémique, permettant à tout étranger faisant l'acquisition d'un domicile au Liban d'obtenir un titre de séjour après le dépôt d'un recours présenté par 10 députés. "Nous devons attendre la décision finale du CC", a-t-il déclaré. L'instance doit se réunir à nouveau le 8 mai, deux jours après les élections législatives.

Enfin, l'Exécutif a approuvé la demande de la fédération libanaise de football, relayée par le ministre des Sports, Mohammad Fneich (Hezbollah), de déployer l'armée libanaise et les Forces de sécurité intérieure aux abords de la Cité sportive, à la sortie sud de Beyrouth, qui accueillera un match de la Coupe du Liban. Ces dernières semaines, de nombreux incidents ont émaillé des matchs du championnat du Liban de basket.


À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

BON GRE MAL GRE ON VEUT LOUER D,AUTRES BARGES FERRAILLES AU LIEU DE CONSIDERER URGEMMENT D,AUTRES PROJETS PROPRIETES DE L,ETAT !

Antoine Sabbagha

Rien ne va changer ni avant ni après le 8 mai prochain. Les ministres seront une photocopie des actuels politiciens . Et qui vivra verra .

Irene Said

De rapports "complets" avec virgules et tout le vocabulaire correspondant...en plans de toutes sortes en couleur s.v.p., en cahiers de charges écrits à la lumière des bougies...raison de la lenteur...en négociations qui n'en finissent plus...(car tenues au clair de lune...pour moins voir les réactions des participants) on finira bien par avoir de l'électricité...quand les poules auront des dents !
D'ici là, les mafias des générateurs peuvent continuer, à la lumière du soleil libanais, de se remplir les poches.
Irène Saïd

Le Faucon Pèlerin

La valse des copains et des coquins commence déjà, elle se poursuivra jusqu'au 6 mai. Après le 6 mai, on verra selon les résultats. Préparez vos CV.

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Janvier 2016-novembre 2018 : tourner les pages de la guerre...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué