Moyen Orient et Monde

Aéroports et bases militaires évacués

OLJ
12/04/2018

L’armée syrienne a évacué des aéroports et des bases militaires dans le pays, de même que les bâtiments du ministère de la Défense et de l’état-major à Damas, en prévision des frappes américaines, a indiqué hier une ONG. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), « depuis mardi soir, les forces du régime ont évacué des aéroports militaires comme T-4 (dans la province centrale de Homs), Doumeir et al-Sin (près de Damas), ainsi que des bases des unités d’élite de la garde républicaine et de la 4e division, dans les environs de la capitale syrienne ».
« Les bâtiments abritant le ministère de la Défense et le QG de l’armée à Damas ont été évacués depuis deux jours », a déclaré Rami Abdel Rahmane, le directeur de l’OSDH qui s’appuie sur un vaste réseau de sources dans le pays en guerre. « Les avions ont quitté (les aéroports militaires) et certains ont été transférés vers la base aérienne russe de Hmeimim », dans le nord-ouest de la Syrie, a-t-il ajouté.

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Entre Hariri et Bassil, l’entente vacille, mais ne tombe pas

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué