Spécial Orientation professionnelle / Édition 3

Testeur : s’assurer de la qualité d’un logiciel et en déceler les erreurs possibles

Le testeur examine tout logiciel avant qu’il ne soit lancé sur le marché. Photo DR

27/03/2018

Le testeur est le maillon indispensable dans la chaîne informatique. C’est lui qui décèle les erreurs et les bugs d’un logiciel ou d’une application avant sa publication.
Également appelé responsable de l’assurance qualité (Quality Assurance), le testeur examine tout logiciel avant qu’il ne soit lancé sur le marché. Afin de détecter les erreurs, il vérifie ainsi ses fonctionnalités et leur adéquation au cahier des charges, tout au long du processus de l’élaboration du code. Il informera alors l’équipe de développement des anomalies qui empêchent son bon fonctionnement et leur fournira des recommandations. « Le testeur signale les erreurs ou les défaillances dans les logiciels et évite les problèmes lors de la fourniture de solutions ou de services aux clients, ce que l’ISO 9000 définit comme “une partie de la gestion de la qualité, axée sur la confiance que les exigences de qualité seront remplies” », souligne Victor Sauma, cofondateur du groupe Intouch, spécialisé dans la technologie et le marketing numérique.
Les fonctions d’un testeur ne se limitent pas à la détection des erreurs et aux recommandations. Afin de pouvoir « évaluer les besoins des clients et s’assurer qu’ils sont satisfaits », il doit aussi accomplir différentes tâches dont «l’identification des caractéristiques de qualité dans un logiciel et leur maintien tout au long du cycle de développement du logiciel », ajoute Victor Sauma.
Le testeur détermine, par ailleurs, une stratégie, synonyme d’un plan de test. Il y élabore les outils de test et d’analyse. Ensuite, il « exécute les cas de test », analyse les résultats et rédige un bilan, puis « signale les vulnérabilités ou les bugs non détectés » au développeur qui les corrigera. Enfin, il s’assure que les modifications apportées sont conformes au cahier des charges.

Qualifications et compétences requises
Diplômé en informatique, un testeur maîtrise les technologies et les logiciels requis pour chaque type de projet. Il possède d’excellentes aptitudes techniques et numériques, ainsi que des compétences en programmation.
Travaillant en équipe ou seul, ses habiletés comprennent la communication, l’organisation, la planification, la rigueur, la concentration et la confiance en soi. Il doit aussi être capable de « comprendre les statistiques et résoudre les problèmes ».

Débouchés
Le testeur exercera son métier dans des sociétés de services et d’ingénierie informatique, dans des agences web ou internet, des studios de développement de jeux vidéo ou chez des éditeurs de logiciels.
Le métier peut évoluer vers d’autres postes, tels que manager d’une équipe ou directeur technique.

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué