Rechercher
Rechercher

Rome 2

Machnouk : Nous espérons qu’un jour, les armes illégales reviendront dans le giron de l’État

La conférence se tiendra le 15 mars.

Plusieurs réunions préparatoires à la conférence de Rome 2 se sont tenues hier au Grand Sérail.

Plusieurs réunions préparatoires à la conférence de Rome 2 consacrée au soutien international à l’armée et aux forces de sécurité, fixée au 15 mars, se sont tenues hier au Grand Sérail, en présence notamment des ministres de l’Intérieur, Nouhad Machnouk, et de la Défense, Yaacoub Sarraf, et des ambassadeurs des pays concernés.
Au cours de ces réunions, les stratégies quinquennales de l’armée et des forces de sécurité pour les années 2018-2022 ont été exposées. Aussi, la stratégie que présenteront les forces de sécurité, lors de la conférence de Rome 2, repose sur quatre axes : renforcer la sécurité et la stabilité ; renforcer le partenariat avec la société ; protéger les droits de l’homme et renforcer la reddition des comptes ; améliorer les compétences, le professionnalisme et l’efficacité institutionnelle.
Quant au plan quinquennal de l’armée, il consiste à lutter contre le terrorisme, appliquer la résolution 1701 du Conseil de sécurité des Nations unies, défendre et préserver la sécurité intérieure et la stabilité, comme observer et assurer la sécurité des frontières terrestres et maritimes.
« La stratégie quinquennale est au cœur de notre quête pour instaurer le principe de l’État fort et capable qui bénéficie du monopole de la violence légitime », a déclaré M. Machnouk, lors de ces réunions. Il a ajouté : « Nous aspirons au jour où toutes les armes illégales reviendront dans le giron de l’État, où les militaires reviendront dans leurs casernes et ne s’occuperont que de la protection des frontières, et où seules les forces de sécurité seront chargées de la sécurité des Libanais et des résidents sur le territoire libanais. »
M. Machnouk a souligné que la conférence de Rome 2 « est une opportunité historique pour répondre à nos besoins, afin de maintenir la sécurité, non seulement au Liban, mais dans le monde ».
Il a en outre démenti les rumeurs selon lesquelles certains pays arabes pourraient ne pas participer à cette conférence. « Aucun pays arabe ne refuse de participer à cette conférence, a-t-il insisté. Le fait qu’une date pour cette conférence ait été fixée en est une preuve. » Interrogé sur le fait que l’ambassadeur d’Arabie saoudite, Walid Yaacoub, était absent des réunions, M. Machnouk a indiqué que ce dernier se trouvait en Arabie saoudite depuis plusieurs jours.


Plusieurs réunions préparatoires à la conférence de Rome 2 consacrée au soutien international à l’armée et aux forces de sécurité, fixée au 15 mars, se sont tenues hier au Grand Sérail, en présence notamment des ministres de l’Intérieur, Nouhad Machnouk, et de la Défense, Yaacoub Sarraf, et des ambassadeurs des pays concernés.
Au cours de ces réunions, les stratégies...

commentaires (2)

ILS Y REVIENDRONT UN JOUR QUAND LES PRESSIONS SERONT ASPHYXIANTES MAIS PAS DE SITOT... ENTRETEMPS ILS CAUSERONT TROP DE DOMMAGE AU PAYS !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

09 h 00, le 13 février 2018

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • ILS Y REVIENDRONT UN JOUR QUAND LES PRESSIONS SERONT ASPHYXIANTES MAIS PAS DE SITOT... ENTRETEMPS ILS CAUSERONT TROP DE DOMMAGE AU PAYS !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    09 h 00, le 13 février 2018

  • OUi c’est ça espère tjrs ... comme d’hab Avant les élections lol si l’Iran ne le lui demande pas tu peux tjrs rever :) .. et je pense que l’iran Vas le lui demander

    Bery tus

    06 h 41, le 13 février 2018