X

À La Une

Les principaux raids israéliens en Syrie depuis 2013

repère

Israël a effectué ces dernières années de nombreuses frappes contre le régime de Damas ou le Hezbollah. 


OLJ/AFP
11/02/2018

Israël, qui dit avoir mené samedi une attaque de "grande envergure" en Syrie, y compris contre des cibles "iraniennes", a effectué ces dernières années de nombreuses frappes contre le régime de Damas ou le Hezbollah, allié de Bachar el-Assad dans le conflit syrien.


- 2013 -

30 janvier: L'aviation israélienne bombarde près de Damas un site de missiles sol-air et un complexe militaire soupçonné d'abriter des produits chimiques, selon un responsable américain. Israël confirme implicitement le raid et réaffirme qu'il ne permettra pas que des armes soient transférées de Syrie au Hezbollah libanais.


3 et 5 mai: Deux raids près de Damas. Un centre de recherches scientifiques à Jamraya, ainsi qu'un dépôt de munitions et une unité de la défense antiaérienne, sont visés, selon un diplomate à Beyrouth.


- 2014 - 

31 août: L'armée israélienne annonce avoir abattu au Golan un drone venu de Syrie. Le 23 septembre, un avion militaire syrien est abattu au-dessus du Golan, selon Israël.

Israël occupe depuis 1967 quelque 1.200 kilomètres carrés du plateau du Golan, annexés en 1981, décision non reconnue par la communauté internationale. Environ 510 km2 restent sous contrôle syrien. Israël et la Syrie sont techniquement toujours en guerre.

7 décembre : La Syrie accuse Israël d'avoir mené deux raids contre des secteurs près de Damas, Dimas (nord-ouest) et l'aéroport international.


- 2015 -

18 janvier: Un raid sur le Golan tue six membres du Hezbollah ainsi qu'un général des Gardiens de la Révolution, armée d'élite du pouvoir iranien, selon des sources proches du Hezbollah et iranienne. 

19 décembre: Samir Kantar, figure du Hezbollah longtemps incarcérée en Israël, est tué dans un raid dans la banlieue de Damas, selon le mouvement chiite. 


- 2016 -

13 sept: Israël frappe des positions syriennes sur le Golan.

7 décembre: Plusieurs missiles israéliens frappent les environs de la base militaire de Mazzé (périphérie de Damas).


(Lire aussi : L'Iran accuse Israël de "mensonges", défend la riposte syrienne


- 2017 -

13 janvier: Damas accuse Israël d'avoir bombardé l'aéroport de Mazzé, qui abrite les services de renseignements de l'armée de l'air.

17 mars: Israël affirme avoir ciblé des armes "sophistiquées" destinées au Hezbollah près de Palmyre (centre).

27 avril: La Syrie accuse Israël d'avoir provoqué une énorme explosion en tirant des missiles sur une position militaire, près de l'aéroport de Damas. L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) indique qu'un dépôt d'armes, vraisemblablement appartenant au Hezbollah, a explosé.

7 septembre: Frappes aériennes faisant deux morts sur un site militaire dans l'ouest de la Syrie, où le régime est accusé de développer des armes chimiques.

22 septembre: Des avions israéliens tirent des roquettes sur un dépôt d'armes du Hezbollah près de l'aéroport de Damas.

16 octobre: L'armée israélienne annonce avoir détruit une batterie de missiles à l'est de Damas, répondant à un tir de missile syrien en direction d'appareils israéliens en reconnaissance au-dessus du Liban.

19 et 21 octobre: Israël annonce avoir bombardé des positions syriennes, répondant à des tirs sur le Golan.

23 octobre: Au moins dix membres d'une faction jihadiste liée au groupe Etat islamique (EI) sont tués dans des raids présumés israéliens dans le sud de la Syrie, selon l'OSDH.

1er novembre: Israël bombarde un dépôt d'armes au sud de Homs, selon l'OSDH. 

2 et 4 décembre: Des avions israéliens visent des cibles près de Damas, selon l'OSDH.


- 2018 -

Nuit du 8 au 9 janvier: Plusieurs frappes aériennes et tirs de missiles près de Damas. Des dépôts d'armes syriens et du Hezbollah étaient visés selon l'OSDH. 

7 février: La défense syrienne annonce avoir détruit des missiles israéliens visant une position militaire près de Damas. D'autres missiles visaient un dépôt d'armes près de Jamraya, selon l'OSDH.

10 février: Israël annonce une attaque "de grande envergure" en Syrie, frappant 12 objectifs, après avoir intercepté un drone venu de Syrie. Il dit ouvertement, pour la première fois, avoir visé des cibles iraniennes.

Après avoir essuyé des tirs de la défense antiaérienne syrienne, un F-16 israélien s'écrase dans le nord de l'Etat hébreu. Un des deux pilotes est gravement blessé, selon l'armée.


Lire aussi

Des missiles israéliens tirés sur un objectif près de Damas depuis l'espace aérien libanais

Pour mémoire

Mission politique ou de médiation entre le Liban et Israël? David Satterfield à Beyrouth

La rencontre de Baabda : pour faire face à Israël... et rendormir les vieux démons de la guerre civile

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

UNE LONGUE TRES LONGUE LISTE ! LA TIMIDE REPLIQUE SUR LE DERNIER RAID C,EST PARCEQUE DES INSTALLATIONS IRANIENNES EN SYRIE FURENT ATTAQUEES... LA SUPREMATIE DE L,AVIATION ISRAELIENNE DANS LES AIRS N,EST PAS MISE EN QUESTION... ET LA RUSSIE NE LANCE QUE DE TRES TRES TIMIDES PROTESTATIONS DE PAROLES VIDES !

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pour ou contre les manifestations, la position mitigée du Hezbollah

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants