X

À La Une

Pourquoi, quand et où les changer : ce qu'il faut savoir sur les plaques d'immatriculation

Liban

Hoda Salloum, directrice générale du comité de gestion de la circulation des véhicules (TMC), répond aux questions de L’Orient-Le Jour.

Nour BRAIDY | OLJ
26/01/2018

Leur mise en place était prévue par le nouveau code de la route, entré en application en avril 2015. Mais c'est deux ans et huit mois plus tard que les nouvelles plaques d'immatriculation ont, effectivement, fait leur entrée en scène. C'est le ministre de l'Intérieur, Nouhad Machnouk, qui, le 22 décembre 2017, a solennellement annoncé l'entrée en vigueur de ces plaques "sécurisées" pour tous les véhicules enregistrés au Liban.

Depuis, la majorité des Libanais se posent les mêmes questions : Pourquoi les changer? Où peut-on le faire? Quel est le dernier délai ? Combien doit-on payer?

Hoda Salloum, directrice générale du comité de gestion de la circulation des véhicules (TMC), répond à toutes ces questions pour L’Orient-Le Jour.


Q. Quelle différence avec l’ancienne plaque d'immatriculation ?
R. La nouvelle plaque est plus sûre. Elle ne peut être falsifiée grâce à son code barre, son numéro de série et son cèdre en hologramme. De plus, les numéros sur la plaque sont marqués à chaud.  

Quand remplacer les anciennes plaques ?
Les automobilistes peuvent le faire durant toute l’année 2018. Si en 2018, ils ont le choix de garder l’ancienne plaque ou d'adopter la nouvelle, cette dernière sera "obligatoire en 2019". Aucune date limite exacte, en 2019, n’a toutefois été donnée.
Les automobilistes n’ont pas besoin d'attendre le contrôle mécanique de 2018 pour demander une nouvelle plaque tout comme ils ne sont pas obligés de changer la plaque avant le contrôle.

Combien coûte le changement de plaque ?
Il faudra débourser 15.000 livres libanaises par plaque (étant donné que chaque voiture doit être équipée de deux plaques, ndlr), 15.000 L.L. pour l’installation des deux plaques, et 2.000 L.L pour les timbres fiscaux.
Total : 47.000 L.L.
Les chauffeurs de taxi, eux, paieront uniquement 30.000 L.L. pour changer leurs plaques. A la différence du propriétaire d’un véhicule privé, les chauffeurs de taxi ne peuvent changer leur plaque qu’au centre de gestion de trafic afin que la procédure"soit contrôlée à 100%".


Où installer les nouvelles plaques ?

Pour les véhicules privés, TMC a publié sur son compte Twitter la liste des endroits autorisés à poser les nouvelles plaques. Il faut faire attention à ne changer les plaques que dans ces endroits autorisés.


Langue et couleur ?
Les nouvelles plaques ne comportent que la numération occidentale (chiffres arabes), et non plus la double numération. En revanche, comme les anciennes plaques, les nouvelles ont une bande bleue (rouge pour les taxis). D’autres couleurs sont prévues pour certaines catégories : l’orange foncé pour les véhicules appartenant à des diplomates et le mauve pour les voitures de location.


Et la vignette électronique qui accompagne les nouvelles plaques ?
Cette vignette apposée sur le pare-brise des voitures ayant effectué le contrôle mécanique annuel contient les informations relatives au véhicule et à son propriétaire. Elle contiendra plus tard les informations relatives aux contraventions émises contre le véhicule.

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Chaccal Marie Hélène

Merci a l’OLJ pour ces informations tres claires.

Bibette

J'ai appris que la formalite de changement de plaque peut se faire aupres de LibanPost dont le site https://www.libanpost.com explique clairement la procedure a suivre et les points de LibanPost habilites a installer les plaques.

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Pays : Liban ; capitale : Téhéran

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué