X

À La Une

L'ambassade américaine pourrait être à Jérusalem d'ici un an, affirme Netanyahu

proche-orient

Le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson avait pourtant déclaré lui-même en décembre que le transfert ne serait probablement pas réalisé avant au moins deux ans.

OLJ/AFP
17/01/2018

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré mercredi que les Etats-Unis pourraient transférer d'ici un an, donc bien plus vite que prévu, leur ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem, ont rapporté les médias israéliens.

"L'ambassade va être transférée à Jérusalem plus vite que vous ne le pensez, sûrement d'ici un an", a dit M. Netanyahu aux journalistes qui l'accompagnent dans son voyage en cours en Inde, selon des propos cités par de nombreux médias israéliens.
Le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson avait déclaré lui-même en décembre que le transfert ne serait probablement pas réalisé avant au moins deux ans.

 

(Lire aussi : Trump et le conflit du Proche-Orient : un appui sans faille à Israël)

 

Le président Donald Trump a reconnu le 6 décembre Jérusalem comme capitale d'Israël et annoncé, sans fournir de calendrier, le transfert de l'ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem.
Cette annonce a été applaudie comme "historique" par le gouvernement israélien. Elle a en revanche été dénoncée par les Palestiniens, et par une très forte majorité de la communauté internationale lors d'un vote de l'assemblée générale de l'ONU.

Cette annonce a provoqué un regain de tension. Dix-sept Palestiniens, le dernier en date lundi, ainsi qu'un Israélien ont été tués depuis le 6 décembre.
Les Palestiniens voient dans la décision de M. Trump, en rupture avec des décennies de diplomatie internationale, un déni de leur revendications sur Jérusalem-Est, annexée et occupée par Israël et dont ils veulent faire la capitale de l'Etat auquel ils aspirent. Elle est aussi, à leurs yeux, la manifestation la plus flagrante du parti pris pro-israélien de la Maison Blanche.

 

Lire aussi
Abbas « n'ira pas jusqu'à se tirer une balle dans le pied »

Les menaces de Trump contre les Palestiniens, un coup d'épée dans l'eau ?

En 2014, rapporte le Haaretz, Netanyahu proposait que l'Egypte donne une partie du Sinaï aux Palestiniens

Israël adopte une loi visant à compliquer le partage de Jérusalem

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants