Liban

Poursuites contre l’hôpital Saint-Georges et quatre médecins

Affaire Sophie Mechleb
OLJ
12/01/2018

L'avocat général près la cour d'appel de Beyrouth a engagé des poursuites hier contre l'hôpital Saint-Georges des grecs-orthodoxes et quatre de ses médecins pour erreur médicale dans l'affaire de la petite Sophie Mechleb, atteinte de paralysie à la suite d'une intervention chirurgicale en 2016. Les praticiens mis en cause, N. D., R. S., R. M. et Z. F., seront présentés à un juge unique pénal.
En juin 2016, la petite Sophie, âgée d'un an et née prématurément, avait subi une chirurgie pour l'ablation d'une tumeur bénigne au niveau du postérieur. Suite à l'opération, jugée non urgente selon les propos de ses parents, la petite s'est trouvée en état de paralysie totale. Les parents estiment que leur enfant a été victime d'une erreur médicale et d'une négligence de la part du personnel médical.
En septembre dernier, le ministère de la Santé avait annoncé que le dossier de Sophie Mechleb ainsi que le rapport médical du comité d'enquête consultatif du ministère avaient été transférés au parquet.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants