X

Économie

May exclut de payer pour l’accès du secteur financier à l’UE

Brexit
OLJ
12/01/2018

La Première ministre britannique Theresa May a affirmé hier son refus de payer pour l'accès au marché financier européen, au moment où elle tentait de rassurer les acteurs financiers de la City sur la transition post-Brexit. Theresa May a reçu, avec le ministre des Finances Philip Hammond, une quinzaine de hauts responsables du secteur financier, parmi lesquels le directeur général de Barclays, celui de Deutsche Bank, le président d'HSBC. Il s'agissait de la première réunion de ce type depuis les progrès enregistrés fin 2017 sur les conditions du divorce entre Londres et Bruxelles. La Première ministre a fait part aux dirigeants de l'état des négociations sur le Brexit, promettant de trouver un accord sur la période de transition d'ici à la fin du mois de mars, selon un communiqué publié par Downing Street à l'issue de la réunion. Les négociations sur les futures relations commerciales doivent commencer au début de l'année, le gouvernement britannique prévoyant une transition qui pourrait durer jusqu'à deux ans. La sortie du marché unique signifie pour ces entreprises la perte du passeport financier qui leur permet de proposer leurs produits sur le continent depuis le Royaume-Uni. Nombre d'entreprises se préparent au Brexit en obtenant des licences bancaires dans d'autres pays européens et en prévoyant de déplacer des activités et emplois vers des centres financiers du continent. La rencontre avec Theresa May s'est déroulée après la publication par l'agence Bloomberg d'un article suggérant que l'Allemagne comptait demander au Royaume-Uni de payer pour que les sociétés financières puissent avoir accès aux marchés européens après le Brexit. Un porte-parole de Theresa May a toutefois rejeté cette possibilité : « Nous ne paierons par pour l'accès au marché. »
Source : AFP

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants