X

À La Une

Crise des déchets : le dossier renvoyé en commission ministérielle

Liban

Saad Hariri fait part de "sa fierté d'avoir adopté, dans l'intérêt du Liban et des Libanais, la politique de distanciation par rapport aux conflits de la région".

19/12/2017

Le dossier de la gestion des déchets a été mardi au cœur de la réunion du Conseil des ministres à l'ordre du jour duquel figurait l'agrandissement des décharges côtières de Bourj Hammoud et Costa Brava (respectivement au nord et au sud de Beyrouth). Le cabinet a fini par remettre toute décision finale et a renvoyé le dossier en commission ministérielle.

 

Dossier des déchets
Les ministres, réunis au Sérail sous la présidence du chef du gouvernement, Saad Hariri, pour leur dernier Conseil de l'année 2017, ont passé en revue les 67 points à l'ordre du jour de la séance, dont notamment le dossier des déchets. A l'issue de la réunion, le ministre de l'Information par intérim, Pierre Bou Assi, a annoncé que les deux articles liés à la crise des déchets, le premier concernant l'agrandissement des décharges de Costa Brava et de Bourj Hammoud, et le second concernant le plan général pour les déchets, ont été fusionnés. Il a ajouté qu'une commission ministérielle a été formée pour étudier le sujet dans tous ses détails et faire un rapport au Conseil des ministres lors de sa prochaine réunion, ou au plus tard celle d'après, afin qu'une décision soit prise. Il a dit que résoudre ces deux points nécessite une phase de transition pour éviter l'accumulation de déchets dans les rues et de mettre en danger l'environnement et la santé publique.

Le ministre d'État pour la Planification, Michel Pharaon, a confirmé à l'OLJ que "tout le dossier a été remis à plus tard et confié à la commission ministérielle chargée du dossier, qui a été élargie". Une réunion de cette commission élargie est en tout cas prévue la semaine prochaine afin d'éclaircir cette situation.

A la fin de la séance, le député Ibrahim Kanaan a pour sa part remercié le gouvernement d'avoir "gelé l'agrandissement des décharges". "Merci au gouvernement d'avoir gelé l'agrandissement des décharges de Costa Brava et Bourj Hammoud et d'avoir envoyé ce dossier pour étude par une commission ministérielle", a souligné M. Kanaan sur son compte Twitter. 

 

Le plan préparé par le CDR à la demande du gouvernement propose l'agrandissement des deux décharges côtières existantes. Il a été présenté comme la seule alternative au retour des déchets dans les rues. Les deux décharges côtières, construites à même la mer, sont pourtant au cœur d'une polémique en raison de leur potentiel de pollution et leur sursaturation très rapide, alors qu'elles avaient été conçues, dans le plan de mars 2016, comme étant une solution pour quatre ans.

 

(Pour mémoire : Crise des déchets : Y aura-t-il un débat aujourd'hui en Conseil des ministres ?)

 

Prolongation des contrats d'Alfa et Touch
Sur un autre plan, le gouvernement a approuvé le renouvellement pour un an des contrats des opérateurs télécoms Orascom (qui gère Alfa) et Zain (qui exploite Touch), en l'absence de procédures d'adjudications pour l'attribution de nouveaux contrats de téléphonie mobile. Les contrats liant l'Etat aux deux sociétés de téléphonie sont renouvelés depuis fin 2015 en raison de l'annulation de l'appel d'offres international pour la gestion triennale des réseaux de téléphonie mobile. 

Le ministre Bou Assi a indiqué à ce sujet que "la prolongation pour un an des contrats des deux sociétés a été approuvée dans l'attente de l'adoption d'un plan national exhaustif en ce qui concerne les réseaux de téléphonie". 

Par ailleurs, le Conseil des ministres a approuvé l'augmentation du nombre de fonctionnaires des douanes et le recrutement de 400 nouvelles personnes pour le département de la Sécurité de l'Etat. 

Enfin, les ministres ont approuvé la décision de donner une année d'avance aux officiers de la promotion 1994.  Un échange verbal tendu a eu lieu dans ce cadre entre le ministre des Finances, Ali Hassan Khalil, et le ministre de la Défense, Yaacoub Sarraf, rapporte la chaîne LBCI. Ce dernier aurait affirmé que "tous les décrets pour l'ouverture de crédits ne requièrent pas la signature du ministre des Finances". Ces propos ont poussé M. Khalil à considérer qu'il s'agit d'une "violation de la Constitution".

 

La fierté de Hariri
Saad Hariri a fait part au début de la séance de "sa fierté d'avoir adopté, dans l'intérêt du Liban et des Libanais, la politique de distanciation par rapport aux conflits de la région". M. Hariri a déclaré que le Liban a réussi à protéger le Liban des "incendies dans la région", un des accomplissements mentionnés par le chef de l'Exécutif lors de son intervention.

A l'issue du Conseil des ministres du 5 décembre, le gouvernement avait publié un document politique assurant l'engagement de tous les pôles dans le principe de distanciation du pays des conflits régionaux.

"Malgré les défis rencontrés au cours de cette année et les crises politiques, économiques et sociales traversées, le gouvernement est parvenu à réaliser de grands accomplissements", a-t-il souligné. Il a notamment cité la nouvelle loi électorale, adoptée en juin, l'attribution de licences pour l'exploration et l'exploitation des ressources énergiques au large du pays, la victoire contre le terrorisme et l'adoption de la nouvelle grille des salaires pour les fonctionnaires.

Il a par ailleurs affirmé qu' "aucun retour en arrière n'aura lieu en ce qui concerne les élections législatives", soulignant qu'elles se tiendront "dans les délais". "Nous avons devant nous une opportunité sérieuse d'organiser des élections transparentes, qui ouvriront un nouveau futur démocratique pour le pays", a-t-il déclaré.

 

Lire aussi

Une toute nouvelle coalition pour la gestion des déchets voit le jour

Le Hezbollah en Syrie : les combattants, l'impact sur le terrain, les déclarations

Hariri a-t-il les moyens de sa politique ?

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Impression de Fifi ABOU DIB

Cartables

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants