X

À La Une

L'ONU examine une résolution rejetant la décision de Trump sur Jérusalem

Diplomatie

Le texte affirme que "toute décision ou action visant à altérer le caractère, le statut ou la composition démographique" de Jérusalem "n'a pas de force légale, est nulle et non avenue et doit être révoquée".

OLJ/AFP
17/12/2017

Le Conseil de sécurité de l'ONU examine un projet de résolution visant à rejeter la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale officielle de l'Etat d'Israël.

L'Egypte a fait circuler samedi un texte, obtenu par l'AFP, qui demande notamment que la décision unilatérale prise par les Etats-Unis soit révoquée. Ce projet de résolution pourrait être mis au vote dès lundi.

La décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël a déclenché la colère des Palestiniens, des manifestations dans le monde musulman et une réprobation quasi unanime de la communauté internationale.
Le projet de résolution souligne que le statut de Jérusalem "doit être résolu par la négociation" et fait part de "profonds regrets concernant les récentes décisions sur Jérusalem", sans mentionner nommément les Etats-Unis.
Le texte affirme également que "toute décision ou action visant à altérer le caractère, le statut ou la composition démographique" de Jérusalem "n'a pas de force légale, est nulle et non avenue et doit être révoquée".

 

(Lire aussi : Le Fateh appelle à des manifestations de colère à l'arrivée du vice-président américain)


Les diplomates s'attendent à ce que les Etats-Unis posent leur veto pour bloquer cette résolution qui devrait recevoir le soutien des 14 autres membres du Conseil de sécurité.

Israël a annexé la partie orientale de Jérusalem, dont elle a pris le contrôle pendant la guerre de 1967, puis voté une loi faisant de la Ville sainte sa capitale "indivisible".
Cette annexion n'a jamais été reconnue par la communauté internationale et les Palestiniens considèrent Jérusalem-Est comme la capitale de leur futur Etat.

Plusieurs résolutions de l'ONU ont appelé Israël à se retirer des territoires saisis lors de la guerre de 1967 et ont réaffirmé la nécessité de mettre fin à l'occupation.

En 1980, le Conseil de sécurité a adopté une résolution déclarant que "toutes les mesures et actions législatives et administratives prises par Israël, puissance occupante, qui visent à modifier le caractère et le statut de la ville sainte de Jérusalem n'ont aucune validité juridique".
Les États-Unis s'étaient abstenus lors de ce vote, autorisant l'adoption de la mesure.

 

Lire aussi

Leïla Shahid : Pour les Palestiniens, la phase diplomatique est aujourd'hui terminée

La mobilisation des Palestiniens pour Jérusalem fait quatre nouveaux morts

Erdogan à la tête de la « oumma » pour la défense de la Palestine

Pourquoi la question de Jérusalem est-elle cruciale pour les évangélistes américains ?

Y a-t-il un risque de dérapage à Gaza ?

Malgré la colère, la résignation l’emporte chez les Palestiniens

« Trump fait partie de ceux que l’on appelle les chrétiens sionistes »

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Eleni Caridopoulou

De Gaulle apellait l' ONU le machin , maintenant c'est encore pire. Il avait raison c'était un grand homme

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

ILS DOIVENT REJETER SA DECISION MEME SI LES USA USERONT DU VETO !

Irene Said

Israël, depuis quand se soucie-t-il de la légalité internationale et de la valeur juridique de ses décisions et actions, et depuis quand applique-t-il les résolutions du Conseil de Sécurité le concernant ?
Il sait que les USA, et tout spécialement Trump le Chrétien-Sioniste en ce moment, l'appuyent totalement.
Donc il continue tranquillement de construire son "Etat juif" tout en oubliant que DIEU existe aussi pour les Palestiniens, les Chrétiens et les Musulmans.
Et la communauté internationale, lâche comme toujours, se donne bonne conscience en mettant en branle le Conseil de Sécurité...tout en sachant que ce sera une séance-mascarade et inutile de plus !
Irène Saïd

Antoine Sabbagha

L'ONU dans ses résolutions est devenue une vraie mascarade . Toute grande Puissance peut prononcer son veto et le projet tombe à l'eau.

Saliba Nouhad

Les résolutions de l’ONU vont demeurer une rigolade depuis sa création en 1944 et donnant aux cinq membres permanents ( les vainqueurs de la 2ème guerre mondiale) un droit de veto absolu et irrévocable sur toute décision qui ne fait pas leur affaire...
Le reste du monde peut gesticuler, protester, crier à l’injustice, rien n’y fera sauf une consolation morale qui ne règlera rien!
Même chose pour cette résolution sur Jérusalem: un exercice intellectuel entre diplomates qui s’ennuient. Elle sera vite oubliée.
Ainsi va le monde.

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Rencontres

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.