X

Liban

Aoun : Préserver l’arabité de la ville des religions monothéistes

Statut de Jérusalem
OLJ
12/12/2017

Le chef de l'État, Michel Aoun, a mis l'accent hier sur la nécessité de préserver l'arabité de Jérusalem, réitérant ses mises en garde contre les répercussions de la décision du président américain, Donald Trump, de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël et d'y transférer l'ambassade des États-Unis.
M. Aoun s'est exprimé lors d'une réunion avec un émissaire du président sud-coréen, Moon Jae-inn, devant lequel il a indiqué que, lors du sommet qui se tiendra à Istanbul demain et auquel il participera, il invitera les pays musulmans à « prendre des résolutions adéquates pour préserver l'arabité de Jérusalem, ville de toutes les religions monothéistes ». Évoquant l'Organisation des Nations unies, le président a estimé que si « elle ne remplit pas son devoir de faire respecter ses résolutions, elle risque de supprimer son rôle à travers le monde ».
Il a en outre affirmé que la décision de M. Trump sur le statut de Jérusalem « est une grande erreur qu'il faut rectifier en la retirant, d'autant qu'elle viole les résolutions du Conseil de sécurité et de l'Assemblée générale des Nations unies ». Et de conclure : « Il est inadmissible de remédier aux problèmes d'un peuple en évinçant un peuple de sa patrie et de sa terre. »
Le chef de l'État a par ailleurs reçu hier les remerciements du président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, pour son attitude solidaire face à la décision américaine. Au palais de Baabda, l'ambassadeur palestinien, Achraf Dabbour, lui a transmis un message de M. Abbas dans lequel celui-ci le remercie « pour avoir soutenu le commandement et le peuple palestiniens », après l'annonce de M. Trump. Le président palestinien a également exprimé sa reconnaissance au président du Parlement Nabih Berry, au Premier ministre Saad Hariri et au ministre des Affaires étrangères Gebran Bassil, « pour les positions qu'ils ont adoptées tant au Liban qu'à l'étranger, et qui ont eu un impact profond sur le soutien à la juste cause palestinienne ».
Au terme de la réunion, le diplomate palestinien a indiqué qu'il a mis le président Aoun au fait des contacts entrepris par M. Abbas pour remédier aux répercussions de la décision du président américain, mettant en relief la nécessité d'un sommet arabe d'urgence pour affronter cette décision.

Le Fonds monétaire international
Sur un autre plan, le président Aoun a reçu le chef de la mission du Fonds monétaire international à Beyrouth, Christopher Jarvis, ainsi que l'ambassadeur de Colombie Ara Khatchadourian, ainsi qu'une délégation du Haut Conseil de la communauté évangélique au Liban et en Syrie, emmenée par le pasteur Sélim Sahyouni.
Ce dernier a indiqué que les dignitaires de la communauté se réuniront dans les prochains jours pour exprimer leur stigmatisation de la décision sur le statut de Jérusalem.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Paon Ardent

Jerusalem has been destroyed at least twice, besieged 23 times, attacked 52 times, and captured and recaptured 44 times.
do you think arabite can hold ?

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué