Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban-Iran

"Le désarmement du Hezbollah n'est pas négociable", affirme le chef des pasdaran

Le général Jaafari qualifie le président Macron de "jeune homme inexpérimenté".

Une parade du Hezbollah, à Beyrouth. Archives AFP

Le commandant des Gardiens de la Révolution iranienne (pasdaran), le général Mohammad Ali Jaafari, a affirmé jeudi que le désarmement du Hezbollah était hors de question. "Le désarmement du Hezbollah n'est pas négociable, a déclaré M. Jaafari. Nous jouerons un rôle actif pour aboutir à un cessez-le-feu permanent en Syrie".

Ces déclarations interviennent au lendemain de l'annonce du gel de la démission du Premier ministre, Saad Hariri, annoncée le 4 novembre à Riyad, qui a insisté sur la nécessité pour le Liban de se distancier des conflits dans la région. Le Hezbollah est actif en Syrie, aux côtés des forces gouvernementales syriennes, et en Irak.

Mardi dernier, le président iranien, Hassan Rohani, avait lui aussi défendu les armes du parti chiite. "Le Hezbollah fait partie du peuple libanais, il est très populaire dans ce pays et son armement est défensif et sert à contrer d'éventuelles attaques contre le Liban", avait-il dit lors d'un entretien téléphonique avec son homologue français, Emmanuel Macron.

Par ailleurs, le chef des Gardiens de la révolution a rejeté l'appel de la France à mettre un terme à son programme balistique, qualifiant Emmanuel Macron de "jeune homme inexpérimenté".

Vendredi dernier, M. Macron avait affirmé que la France souhaitait que "l'Iran ait une stratégie régionale moins agressive" et que soit clarifiée "sa politique balistique qui apparaît comme non maîtrisée".

 

(Lire aussi : Contacts intensifs de Macron en faveur de la stabilité au Liban)

 

Selon la télévision publique iranienne, le général Jaafari a rejeté toute discussion sur le programme balistique de la République islamique. Les Gardiens de la révolution, a-t-il ajouté, comptent jouer un rôle actif en Syrie afin d'y établir un "cessez-le-feu" durable.

Lors de son entretien téléphonique avec son homologue français, Hassan Rohani avait déclaré que Téhéran ne cherchait pas à "dominer" le Moyen-Orient. Le président iranien avait ajouté que la France pouvait jouer un rôle productif au Moyen-Orient en adoptant "une approche réaliste et impartiale". L'Iran, a encore dit Hassan Rohani, est prêt à un rapprochement avec la France sur la base du respect mutuel et d'intérêts communs, aussi bien en ce qui concerne les relations bilatérales que les dossiers régionaux et internationaux.

 

Lire aussi

Syrie: Poutine rallie Erdogan et Rohani à l'idée d'une réunion politique en Russie

Le Quai d'Orsay condamne les activités militaires du Hezbollah, pas le parti

Après le gel de la démission de Hariri, place au dialogue sur le problème de fond

Le commandant des Gardiens de la Révolution iranienne (pasdaran), le général Mohammad Ali Jaafari, a affirmé jeudi que le désarmement du Hezbollah était hors de question. "Le désarmement du Hezbollah n'est pas négociable, a déclaré M. Jaafari. Nous jouerons un rôle actif pour aboutir à un cessez-le-feu permanent en Syrie".
Ces déclarations interviennent au lendemain de l'annonce du...

commentaires (13)

Hizballah sans ses Kalachnikov persans divins c' est comme taboulé sans persil, ou comme shish taouk végétarien... Walaw.

Wlek Sanferlou

01 h 34, le 24 novembre 2017

Tous les commentaires

Commentaires (13)

  • Hizballah sans ses Kalachnikov persans divins c' est comme taboulé sans persil, ou comme shish taouk végétarien... Walaw.

    Wlek Sanferlou

    01 h 34, le 24 novembre 2017

  • Ca doit carburer sous les turbans, Lol.

    Christine KHALIL

    21 h 43, le 23 novembre 2017

  • LES INTERNATIONAUX VEULENT-ILS UNE PREUVE PLUS CONCRETE SUR NON L,INGERENCE MAIS L,APPARTENANCE DE LA MILICE ?

    LA LIBRE EXPRESSION

    19 h 34, le 23 novembre 2017

  • PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE AOUN... QUI AVEZ BOMBARDE LA SAOUDITE DE PROTESTATIONS SUR DE SIMPLES SOUPCONS D,INGERENCE... OU ETES-VOUS ? P.M. HARIRI OU ETES-VOUS ? PRESIDENT DE LA CHAMBRE BERRY OU ETES-VOUS ?

    LA LIBRE EXPRESSION

    19 h 31, le 23 novembre 2017

  • Pauvre Liban ils nous manquaient les Perses , où est tu Alexandre vient sauver le Liban...

    Eleni Caridopoulou

    18 h 30, le 23 novembre 2017

  • MAIS ou sont les reponses tels qu'on l'avait vue sur l'arabie saoudite !?! nous espérons une reponse de la part du gouvernement libanais sur ce que cette personne a affirmer SVP

    Bery tus

    18 h 15, le 23 novembre 2017

  • "Le désarmement du Hezbollah n'est pas négociable" affirme le chef des pasdaran, le général Mohammad Ali Jaafar. S'adresse-t-il à qui ce généralissime loin de 1468 kms de Beyrouth ? A Michel Aoun, à Emmanuel Macron, à Trump, à Sissi, à l'émir Mohamed Ben Salmane, à Natanyahou, à Poutine, à Kim Jung-un ou un oryx du désert arabique ? Nous, Libanais de souche, nous l'invitons poliment et courtoisement, de reprendre sa quincaillerie fournie au Hezbollah et on n'en parle plus.

    Un Libanais

    16 h 31, le 23 novembre 2017

  • Cette déclaration est très révélatrice. Non pas que je suis d'accord avec Ali Jaafari, mais ça montre clairement qui prend les décisions! Ce général Iranien vient de justifier l'appel du porte parole de l'armée israélienne à ne laisser l'Iran nous priver de notre indépendance.

    Algebrix

    15 h 04, le 23 novembre 2017

  • Vous par contre, Général Mohammad Ali Jaafari, ainsi que le pays que vous servez, l'Iran, vous êtes très expérimentés dans les mensonges, les menaces et l'arrogance...venant d'un sentiment de puissance que vous donne la situation régionale actuelle ! Mais attention, les roues de la vie tournent aussi pour vous, Général...et peut'être pas dans le sens que vous prévoyez...ou espérez ! Irène Saïd

    Irene Said

    14 h 33, le 23 novembre 2017

  • Les revoilà avec leur débordement de testostérone, de plus en plus haïs de plus en plus maudits de leurs compatriotes et coreligionnaires. A suivre....

    Christine KHALIL

    14 h 05, le 23 novembre 2017

  • SE FOUTRE DE LA GUEUELE DES AUTRES NE PAIE PAS A MOYENNE ET SURTOUT A LONGUE ECHEANCE !

    LA LIBRE EXPRESSION

    13 h 40, le 23 novembre 2017

  • ET ROHANI VA NOUS DIRE APRES SES DECLARATIONS D,IL Y A TROIS SEMAINES ET CELLES DU CHEF DES GARDIENS DE LA REVOLUTION D,AUJOURD,HUI QUE C,EST LA SAOUDITE QUI SE MELE DE NOS AFFAIRES INTERNES !

    LA LIBRE EXPRESSION

    13 h 26, le 23 novembre 2017

  • Non mais, de quoi j'me mêle !!!!

    Remy Martin

    12 h 57, le 23 novembre 2017

Retour en haut