X

Économie

La Régie libanaise des tabacs et tombacs signe un accord avec Philip Morris International

Tabac

La production de cigarettes doit débuter le mois prochain et sera dans un premier temps exclusivement destinée au marché libanais.

17/11/2017

La Régie libanaise des tabacs et tombacs (RLTT), l'établissement public qui détient le monopole de la production et de la distribution du tabac au Liban, a conclu hier un accord avec le géant américain Philip Morris International (PMI), deuxième producteur mondial de cigarettes. Le contrat a été signé dans les locaux de la Régie, à Hadeth, par le secrétaire général de la Régie, Georges Hobeika, et le directeur exécutif du département MENA de PMI, Roman Khrushch.

« Il s'agit d'un partenariat à long terme dont la durée n'a pas été déterminée », a assuré à L'Orient-Le Jour le directeur général de la RLTT, Nassif Seklaoui. S'il n'a pas souhaité communiquer sur les montants engagés, M. Seklaoui a néanmoins expliqué que le contrat engageait PMI à fournir à la Régie l'ensemble des équipements ainsi que les matières premières nécessaires à la production. « PMI nous louera ce matériel, mais tout l'intérêt de ce partenariat est que nous pourrons acheter les produits à des prix plus avantageux que ceux que nous devions payer pour importer (certaines marques du groupe) », a pour sa part confié à L'Orient-Le Jour Hussein Nasrallah, directeur du département du transport et de la livraison à la Régie. De fait, ce partenariat va surtout permettre à la Régie d'augmenter ses capacités de production, qui sont de plus en plus justes pour répondre aux besoins du marché local. « Au regard de la demande croissante – notamment pour les cigarettes locales de marque Cedars –, toutes nos lignes de production sont exploitées, alors que nous venons d'investir plus de 20 millions de dollars pour en acquérir des nouvelles », a ajouté M. Nasrallah.

 

(Lire aussi : Les producteurs de tabac libanais, égyptiens, syriens et tunisiens renforcent leur coopération)

 

Gage de qualité
Dans le cadre de ce partenariat, la Régie débutera la production des Marlboro Medium et Marlboro Next – qui n'est pas encore commercialisée au Liban – dès le 26 décembre. D'autres marques du groupe, dont Marlboro Soft, Marlboro Touch et Marlboro Gold, seront également produites par la Régie à partir de mars 2018. « Cette production sera destinée exclusivement au marché libanais, mais on espère viser d'autres pays de la région lorsque la situation se stabilisera en Syrie », a indiqué le vice-président du département MENA de PMI, Roman Yazbeck.

« Cet accord témoigne de la confiance des leaders internationaux en la qualité de la production de la Régie et son respect des normes. Nous l'avons prouvé avec l'accord signé avec Imperial Tobacco, et cela a encouragé d'autres entreprises comme PMI à franchir le pas », s'est félicité M. Seklaoui. En novembre 2016, la Régie avait en effet signé un accord de production avec le cigaretier britannique Imperial Tobacco qui confie à l'établissement public la confection des cigarettes de trois marques internationales (Gauloises, Gitanes et West) pour le marché local.

« L'accord avec PMI aura des retombées positives sur l'économie nationale, car nous allons non seulement être amenés à recruter pour assurer cette nouvelle production, mais nous participerons également à alléger le déficit commercial », s'est réjoui M. Seklaoui. La balance commerciale a affiché un déficit de 15,7 milliards de dollars en 2016 selon les douanes (+4,1 %), suite à la hausse des importations (+3,5 % à 18,7 milliards de dollars) et la stagnation des exportations (+0,8 % à 3 milliards de dollars). La même année, le Liban a importé l'équivalent de 176 millions de dollars de tabac et n'en a exporté que pour 22 millions de dollars.

M. Seklaoui espère en outre que ce partenariat aura vocation à s'élargir à d'autres produits de PMI, plus particulièrement à la production au Liban de son appareil à base de tabac « chauffé » baptisé l'iQos. Ce système, qui n'est pas encore commercialisé au Liban, est censé être moins nocif qu'une cigarette classique.

 

Lire aussi

La Régie justifie la hausse des prix du tabac

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les matchs d’aujourd’hui

  • Angleterre
    Panama

    24/06

    15h00 (GMT+3)

  • Japon
    Sénégal

    24/06

    18h00 (GMT+3)

  • Pologne
    Colombie

    24/06

    21h00 (GMT+3)

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué