X

À La Une

Mediapart établit un lien direct entre la démission de Hariri et la purge anti-corruption en Arabie saoudite

Dans la presse
OLJ
11/11/2017

Dans un long article publié vendredi par Mediapart et intitulé "Comment Hariri s'est retrouvé piégé en Arabie saoudite", le journaliste Jean-Pierre Perrin établit un lien direct entre la démission surprise de Saad Hariri, annoncée samedi par l'intéressé depuis Riyad, et la purge anti-corruption sans précédent lancée le même jour par une commission créée quelques heures plus tôt sur décret royal et présidée par le prince héritier saoudien, Mohammed ben Salmane.

Selon les informations recueillies par M. Perrin, avec cette purge, MBS "espère remettre la main sur une centaine de milliards de dollars détournés par le clan Abdallah" avant la mort du roi. Selon lui, une partie de cette argent aurait été blanchie par la société Saudi Oger, détenue par Saad Hariri, et qui a fermé ses portes fin juillet.

Cette semaine, le procureur général saoudien a indiqué que plus de 200 personnes ont été arrêtées en Arabie saoudite dans le cadre de la purge anti-corruption, et que les sommes concernées par les malversations relevant de la corruption atteignent 100 milliards de dollars "sur quelques dizaines d'années". Il a également souligné que cette purge est le résultat de trois ans d'enquête.

Dans ce contexte, cette opération de lutte contre la corruption permettrait, selon un interlocuteur de Mediapart, de "liquider l'héritage des rois Abdallah, Fahd, Khaled... ".

Selon M. Perrin, deux sociétés sont notamment dans le collimateur de MBS, qui estime qu'elles ont "permis de blanchir l'argent des phénoménaux détournements" : Saudi Ben Laden Group, présidé par Baqr ben Laden (arrêté le 4 novembre); et Saudi Oger.

"À Riyad, où il a été entendu par la commission d'enquête sur la corruption, (Saad Hariri) a d'ailleurs été averti qu'il serait traité comme témoin dans une enquête en tant que citoyen saoudien, et non pas en tant que chef du gouvernement libanais", note encore notre confrère.

 

Retrouvez l'intégralité de l'article de Mediapart  ici

 

 

 

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

DAMMOUS Hanna

Mediapart est un journal gauchiste à l’extrême, puisque Hariri est un homme riche et de droite, donc c'est une cible à abattre, il très heureux de supposer une connexion avec la corruption. Des sujets qui sont ses chevaux de bataille anticapitaliste. Gare aux riches avec les moustaches stalinienne d'Edye Plenel.

Henrik Yowakim

Dans ce contexte, cette opération de lutte contre la corruption permettrait, selon un interlocuteur de Mediapart, de liquider l'héritage des rois Abdallah, Fahd, Khaled

ABDLLAH,FAHD,KHALED AUTANT NOMS DE ROIS CASTREES EUNUQUES

QUI ONT VENNDU LE LIBAN A LA SYRIE EN 1976 AUS SOMMETS DE RABAT ET DU CAIRE,EN 1989 A TAEF LORS DU SINISTRE ACCORD QUI A LEGALISEE LA MAINMISE SYRIENNE SUR LE LIBAN ET EN 2OO8 A DOHA QUI A CONSACREE LA TRILOGIE DE L'ARMEE LIBANAISE,DU PEUPLE PHENICIEN ET DE LA RESISTANCE IRANIENNE PA PARI DU DIABLE INNTERPOSEE

MEILLEURS SOUHAITS DE SUCCES AU PRINCE HERITIER MBS
QUI A REPRIS EN MAIN LE FLAMBEAU DE LA LUTTE CONTRE LESSS EUNUQUES SAOUDIENS DU POUVOIR POUR QUI LES ARNAQUES , LE BUSINESS ET LES CASINOS PASSENT AVANT TOUTE AUTRE CONSIDERATION

EN ESPERANT QU'IL NE CEDERA PAS AU CHANTAGE DES REGIMES "LAIQUES" SANGUINAIRES COMME LE REGIME BAASSYRIEN OU "RELIGIEUX" TERRORISTES DDS AYATOLLAH FAKIHISTES

ET SURTOUT QU'IL NE PRETERA PLUS L'OREILLE AUX CONSEILLERS AMERICAINS QUI ONT TOUT FAIT POUR GARDER L'ARABIE SAOUDITE DANS LA CORRUPTION ET L'ARGENT DE SES PRINCES DANS SES CASINOS COMME LAS VEGAS ET AUTRES PARADIS FISCOS COMME LE PANAMA

Sarkis Serge Tateossian

J'ai toujours appris qu'il faut d'abord bien observer les mouvements ....pour comprendre ce qu'il se passe ...

J'ai toujours appris qu'il faut garder une place au doute ...(car on n'est jamais à l'abri d'une erreur humaine)

J'ai toujours appris aussi et surtout, qu'il ne faut pas s'aveugler par ses préjugés et son esprit partisan !

Médiapart, je ne partage pas tout ce qu'elle publie ...mais souvent elle donne la bonne information ...car c'est une agence bien informée. (c'est un métier)

En tout cas vivement que ce feuilleton se termine et dans la paix

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

JE NE CROIS PAS UN MOT DE CES SUPPOSITIONS ! SI SAUDI OGER ETAIT DU COUP ELLE N,AURAIT PAS FAIT FAILLITE.
MAIS QU,A A FAIRE TOUT CELA AVEC LES ACCUSATIONS DE HARIRI CONTRE L,IRAN ET LE HEZB ET LES MENACES CONTRE SA VIE ?

Bery tus

s'il s'avere que cet article dit vrai .. alors si vraiment hariri est mouiller dans cette immense fraude alors .. il doit subir les conséquences de ces actes, mais selon les règles internationale

mais s'il s'avere que cet article est faux alors tous les journaux qui ont pronostiquer la detention devrait payer une amende a la hauteur de leur désinformations

si aussi certains partie libanais ont cautionner (FL, FUTURE ETC) LA DEMISSION DE HARIRI DE RYAD POUR UNE AUTRE RAISON QUE CELLE MENTIONNER PAR HARIRI LORS DE L'ANNONCE DE SA DEMISSION ... ALORS IL DEVRAIT AUSSI PAYER LE PRIX FORT POUR LEUR BETISES

EN REVANCHE SI IL S'AVERE QUE HARIRI A BEL ET BIEN ETE MENACER DE MORT ... ALORS TOUS LES PARTIES (CPL, HEZB, PSP, AMAL ETC) QUI ONT PROPAGANDER SUR LE FAIT QU'IL ETAIT detenue ... DEVRAIT PAYER LE PRIX ENCORE PLUS FORT POUR LEUR AFFILIATION A CETTE THEORIE

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants