X

À La Une

Arabie : la rupture des liens diplomatiques avec le Liban est une option, selon Jubeir

Liban

Le Hezbollah utilise le Liban pour attaquer Riyad, accuse le ministre saoudien des Affaires étrangères.

OLJ
10/11/2017

Le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel Jubeir, a indiqué vendredi que la rupture des relations diplomatiques avec le Liban était une option étudiée par Riyad, reprochant au Hezbollah d'utiliser le pays pour ses attaques contre le royaume.

"Nous étudions actuellement plusieurs options et nous consultons nos amis et nos alliés à travers le monde pour décider de la meilleure façon de traiter avec le Hezbollah", a déclaré M. Jubeir, interrogé lors d'une interview diffusée par la chaîne américaine CNBC sur la possibilité que Riyad rompe ses relations diplomatiques avec Beyrouth.

"Un très grand nombre de pays, à l'exception de l'Iran, s'opposent aux activités terroristes du Hezbollah qui prend en otage l'Etat libanais. Il ne peut pas y avoir de milice armée hors du contrôle du gouvernement", a ajouté le chef de la diplomatie saoudienne, soulignant que "le Hezbollah a fait obstacle à toutes les initiatives que M. Hariri a tenté de mettre en place". Riyad "ne peut pas laisser le Liban devenir une base-arrière d'attaques contre le royaume", a-t-il dit, appelant le gouvernement libanais à agir fermement et résolument contre le parti chiite.

Plus tard en soirée, Adel Jubeir a affirmé que le Hezbollah participait à "des activités criminelles, notamment le trafic de drogues et le blanchiment d'argent". Il a également accusé le parti chiite de "trafic d'armes vers le Bahreïn".

 

(Lire aussi : Saad Hariri "est libre de ses mouvements" à Riyad, estime Le Drian)

 

Jeudi, l'Arabie saoudite et le Koweït avaient appelé leurs ressortissants à quitter le Liban. Le Bahreïn avait fait le même appel dimanche dernier. De leur côté, les Emirats arabes unis avaient appelé leurs ressortissants à éviter de se rendre en territoire libanais. Ces appels interviennent quelques jours après l'annonce depuis Riyad de la démission surprise de Saad Hariri du poste de Premier ministre libanais. Il avait accusé le Hezbollah et l'Iran de "mainmise" sur le Liban, disant craindre pour sa vie.

En début de semaine, le ministre saoudien des Affaires du Golfe, Thamer al-Sabhane, qui avait multiplié les déclarations incendiaires contre le Hezbollah ces derniers mois sur son compte Twitter, avait affirmé que le gouvernement libanais sera "traité comme un gouvernement qui a déclaré la guerre à l'Arabie saoudite".

Ces événements interviennent dans un contexte de fortes tensions sur plusieurs dossiers entre les deux poids lourds de la région, l'Arabie saoudite sunnite, qui soutient M. Hariri, et l'Iran chiite, qui apporte un très large appui au Hezbollah. Les deux puissances régionales sont farouchement opposées sur des questions comme la Syrie, le Yémen et le Liban, où elles soutiennent des camps adverses.

 

Lire aussi
Démission de Hariri : Les Libanais dénoncent sur la toile le non-respect de la souveraineté du Liban

La façon dont la démission de Hariri a été annoncée est "inadmissible", dit Aoun au chargé d'affaires saoudien

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Gebran Eid

C'EST UN VIEL ARTICLE...OÙ EST LE RAPPORT AVEC LA DÉTENTION DU PREMIER MINISTRE ???? QUI NOUS INTERESSE.

Chammas frederico

Liban, fragile
Écrase entre le marteau et l'enclume
Naturellement, de par la diversité de ses nationaux , incapable de maintenir vraiment " un cap dr politique étrangère. Louvoyant entre les écueils ( desidera de ses voisins ) pour ne pas sombrer...
Cette fois, la mer est plus houleuse que d'habitude...
Que peut faire le Timonnier? Pourra t il trouver un consensus salvateur?

Eleni Caridopoulou

Tout ça est très triste je pense que l'Arabie donne le Liban dans un plat d'argent à l'Iran, les chrétiens doivent comprendre que ce n'est pas bien que le Hezbollah prenne le pouvoir avec les ayatollahs , fini les plages les femmes rentreront dans la mer toutes habillées comme en France , vous vous souvenez ? La c'étaient les sunnites ..

Bery tus

ce qui me frappe c'est que je ne voies pas de declaration russe pourtant allier des moumana3iste

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

VOUS POUSSEREZ LE LIBAN CONTRAIREMENT A CE QUE VOUS CROYEZ FAIRE DANS LES BRAS DE L,IRAN ET DERRIERE LE HEZBOLLAH PAR LES GAFFES REPETEES QUE VOUS COMMETTEZ !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

TROP DE GAFFES ET D,ERREURS SONT COMMISES PAR L,ARABIE SAOUDITE QUI EST EMBOURBEE AU YEMEN ET QUI S,ETANT MIS SUR LE DOS LE QATAR ET SON PEUPLE ONT CHOISI DE SE METTRE AUSSI SUR LE DOS LE LIBAN ET SON PEUPLE... LE TOUR DE QUI ENCORE ? DE GRAVES ERREURS QUI VONT SANS AUCUN DOUTE SE RETOURNER CONTRE LA SAOUDITE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

gaby sioufi

les maitres etrangers n'ont pas d'ame , faut jamais l'oublier. a la guerre comme a la guerre est leur devise ( comme celle des autres)
tout est permis.
tant que le liban n'est pas leur allie..... il est l'ennemi . OUVERTEMENT, ss hypocrisie, ils nous en prevenaient... mais force etait de ne pas y croire. ni aoun ni nasrallah n'y ont cru.

esperons-revons- que hariri et eux ont planifie ce scenario , que hariri est bien libre mais joue son role a la perfection
pour justement encore mieux mettre ces 2 poles au coin... les effrayer(so to speak) enocre plus, les acculer .
oui pourquoi ne pas rever ?

carlos achkar

Il a entièrement raison concernant la milice du Hezbollah. Mais il doit savoir que le Liban a les mains liés à cause de cette milice.
Cependant, l'Arabie Saoudite n'a pas le droit de retenir le 1er ministre du Liban pour ses affaires personnelles si c'est vraiment le cas.
Dans ce cas, tout le peuple libanais sera pour la 1er fois derrière le Hezbollah pour défendre la souveraineté du Liban et son 1er ministre.
Le peuple libanais restera toujours uni contre toutes les attaques étrangères et contre tout pays qui défie la souveraineté, la liberté et l'indépendance du GRAND LIBAN.


Irene Said

Le Hezbollah est l'exécutant au Liban et dans d'autres pays des projets de l'Iran.
Ce n'est donc pas un parti oeuvrant pour le bien du Liban, malgré tout ce qu'il nous débite depuis toujours !
Irène Saïd

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Influence interne du Hezbollah : deux facteurs suscitent des inquiétudes

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué