Rechercher
Rechercher

diplomatie

Hariri : Nous sommes totalement en phase avec Riyad pour ce qui a trait à la stabilité du Liban

Le Premier ministre libanais reçu par le ministre d'État saoudien pour les Affaires du Golfe, Thamer el-Sabhane.

Le Premier ministre libanais, Saad Hariri, lors d'une rencontre lundi avec le prince héritier saoudien, Mohammad Ben Salmane. Photo tirée du compte Twitter de Saad Hariri.

Le Premier ministre libanais, Saad Hariri, a commenté mardi sa rencontre la veille avec le prince héritier saoudien, Mohammad Ben Salmane, qui avait reçu le chef du gouvernement dès son arrivée à Riyad.

"Chaque fois que je rencontre le prince héritier, cela accroît ma conviction selon laquelle nous sommes totalement en phase avec les dirigeants saoudiens pour ce qui a trait à la stabilité du Liban et son arabité", a écrit le Premier ministre sur son compte Twitter.

 

 

 

Plus tôt dans la journée, M. Hariri avait été reçu par le ministre d'État saoudien pour les Affaires du Golfe, Thamer el-Sabhane.

Sur son compte Twitter M. Hariri a publié une photo en compagnie du ministre saoudien, avec comme commentaire "longue réunion avec l'ami Thamer el-Sabhane". 

 


"C'était une longue et fructueuse réunion, nous nous sommes entendus sur plusieurs questions qui concernent le bon peuple libanais", a de son côté déclaré Thamer el-Sabhane, connu pour ses sorties assez virulentes à l'égard du Hezbollah.

Dimanche, le ministre saoudien avait critiqué "le silence du gouvernement libanais" vis-à-vis de la politique du parti chiite. "Il n'est pas étrange que le parti de la milice terroriste fasse la guerre au royaume dans le cadre du terrorisme international. Mais le silence du gouvernement et du peuple est étrange", avait-il écrit. Jeudi, il avait appelé à sanctionner ceux qui coopèrent avec le parti chiite "sur les plans politique, économique et médiatique".

 

Lire aussi
Face à la campagne qui le vise, le Hezbollah affiche un grand calme

Le Hezbollah sort ses griffes face à Washington et Riyad

« La modération » de Saad Hariri et « l'extrémisme » de ses rivaux


Le Premier ministre libanais, Saad Hariri, a commenté mardi sa rencontre la veille avec le prince héritier saoudien, Mohammad Ben Salmane, qui avait reçu le chef du gouvernement dès son arrivée à Riyad.


"Chaque fois que je rencontre le prince héritier, cela accroît ma conviction selon laquelle nous sommes totalement en phase avec les dirigeants saoudiens pour ce qui a trait à...

commentaires (6)

PRIERE LIRE A LA TERGIVERSATION PLUTOT... MERCI.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

17 h 37, le 01 novembre 2017

Tous les commentaires

Commentaires (6)

  • PRIERE LIRE A LA TERGIVERSATION PLUTOT... MERCI.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    17 h 37, le 01 novembre 2017

  • PRIERE LIRE TERGIVERSATION ETC... MERCI.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    17 h 34, le 01 novembre 2017

  • AU TERGIVERSEMENT PLUTOT !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    08 h 50, le 01 novembre 2017

  • Le Liban n'a d'autres choix que d'équilibrer son poids au-dessus des piliers sur lesquels il est assis. Il ne sert à rien de donner le sentiment de favoriser une communauté plus qu'une autre en effectuant des voyages en Iran ou en Arabie saoudite... Le Liban est sunnite comme chiite, chrétien orthodoxe , arménien ou maronite. Sa fines, sa sagesse et sa grandeur réside dans son équilibre .... L'univers même est constitué par une alchimie savante, fruit d'un équilibre... Vive le Liban

    Sarkis Serge Tateossian

    22 h 50, le 31 octobre 2017

  • On dirait que l'Iran est un pays Démocratique.... Ha ha

    Eleni Caridopoulou

    21 h 05, le 31 octobre 2017

  • si c'était un ministre du 8 mars en Iran , j'entend les paroles du 14 mars... Hariri et les chrétiens qui vont à Riadh, quelle honte, ils vont faire leurs soumissions, à un pays anti-démocratique

    Talaat Dominique

    19 h 32, le 31 octobre 2017