X

Économie

Logement : la BDL relève le plafond des prêts subventionnés

Immobilier
K. O. | OLJ
30/09/2017

La Banque du Liban a augmenté la semaine dernière la limite maximale des prêts subventionnés pour l'acquisition d'un logement à 800 000 dollars, contre 530 000 dollars auparavant, selon la circulaire intermédiaire n° 473 du 18 septembre. Cette décision concerne les prêts octroyés par les banques commerciales dans le cadre des plans de relance de la BDL.
Cette mesure vise à encourager l'acquisition des logements dans le Grand Beyrouth et le Mont-Liban, où les prix des biens immobiliers sont plus élevés par rapport au reste du pays. Le texte précise que les emprunteurs ne sont pas autorisés à obtenir des crédits supplémentaires pour couvrir l'ensemble du coût d'un logement qu'ils souhaitent acquérir – quelle que soit la catégorie de ce dernier. Il ajoute que les banques commerciales sont autorisées à financer jusqu'à 75 % du prix de vente du logement en question.

Nouveau plan de relance
Le dernier plan de relance de la Banque centrale a été lancé il y a près d'un an. La BDL avait alors alloué, sur une période allant jusqu'au 15 octobre 2017, l'équivalent en livres de 995 millions de dollars de prêts subventionnés aux banques pour soutenir la demande interne (circulaire intermédiaire n° 444 du 12 novembre 2016). Selon le mécanisme consacré par ce texte, la BDL accorde cette enveloppe de crédits en livres aux banques libanaises à un taux d'intérêt de 1 %, à charge pour ces dernières de les distribuer au secteur à un taux maximal de 6 %. Environ 60 % du montant du plan devait en principe être consacrée à des prêts au logement, le reste de l'enveloppe devant servir à financer des projets dans l'industrie, de l'éducation, de la recherche et du développement.
La BDL s'apprête en outre à lancer un nouveau plan de relance pour 2018 dont le montant « devrait se situer entre 1 milliard et 1,2 milliard de dollars », avait indiqué mi-septembre à L'Orient-Le Jour le vice-gouverneur de la Banque centrale, Saad Andary. Il s'agirait du sixième plan de ce type depuis 2013, pour un montant cumulé qui pourrait ainsi dépasser 6 milliards de dollars. La BDL n'a pas encore fait d'annonce concernant ce nouveau plan.

K.O.

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué