X

Liban

Le Liban et l’Europe, main dans la main contre le réchauffement climatique

Environnement

Le Forum international de Beyrouth sur l'énergie (FIBE) a consacré une journée aux partenariats entre les entreprises internationales.

23/09/2017

« Le Liban souffre d'une pénurie chronique d'approvisionnement en énergie alors que la demande augmente quotidiennement. Cette demande considérable d'énergie doit être réduite, grâce à des initiatives d'efficacité énergétique. » C'est de cette manière que l'ambassadrice Christina Lassen, chef de la Délégation de l'Union européenne, a inauguré la journée dédiée aux discussions sur les énergies durables dans le cadre du Forum international de Beyrouth sur l'énergie, qui s'est tenu à l'hôtel Le Royal. L'événement avait pour objectif de se concentrer sur la coopération libano-européenne afin de lutter contre le réchauffement climatique, et plus particulièrement autour de partenariats d'entreprises.

L'Union européenne est le principal contributeur du financement du climat aux pays en développement. Elle fournit plus de la moitié de l'aide au développement dans le monde. Cette journée a permis de montrer le soutien de l'Europe aux énergies renouvelables et à l'efficacité énergétique au Liban comme dans toute la région méridionale. À travers deux sessions de travail, les deux parties du monde ont ainsi discuté de l'efficacité des partenariats réalisés, ceux-ci ayant mené à des projets financés par l'UE et exécutés au Liban ou au niveau régional. Développement de panneaux photovoltaïques ou de l'énergie éolienne, initiation à l'énergie durable dans les établissements scolaires ou encore rassemblement de données, les spécificités de chaque secteur d'activité ont été détaillées tout au long de cette session.

Tout au long de la journée, les différents acteurs, entrepreneurs et membres de l'Union européenne ont insisté sur « l'énorme potentiel de développement du Liban », pointant le fait que, si le besoin des énergies renouvelables se fait ressentir comme partout ailleurs dans le monde, le marché des énergies renouvelables est aujourd'hui en plein essor au Liban.

« Nous reconnaissons l'énorme potentiel d'efficacité énergétique, une énorme quantité de sources d'énergie renouvelables inexploitées et une occasion unique d'améliorer notre sécurité énergétique, ce qui ouvrirait la voie à un développement économique fort, des possibilités d'emploi, une plus grande stabilité et un bien-être globalement amélioré », a ainsi déclaré Irène Mingasson, responsable de la « Coopération régionale avec la région du voisinage sud », lors de son intervention.

 

L'Italie présente au forum
À l'occasion de ce forum dédié au réchauffement climatique, une délégation d'entreprises italiennes était également présente. Elle était notamment représentée par l'Agence italienne pour le commerce extérieur – ICE/Ita en collaboration avec le ministère italien de l'Environnement, de la Terre et de la Mer (Imels).

L'objectif, ainsi que le rappelle Mme Francesca Zadro, commissaire commerciale de l'agence, était de créer des partenariats entre les entreprises libanaises et italiennes à travers deux sessions de rencontres bilatérales. Cette coopération devrait permettre d'établir un plan d'action pour les énergies renouvelables 2016-2020. Pour la première fois au FIBE, une délégation de 8 entreprises du secteur de l'énergie était ainsi présente afin d'offrir ses services, technologies de pointe, produits liés aux énergies renouvelables ou encore bâtiments verts.

Une subvention italienne sera offerte aux entreprises libanaises décidées à mettre en œuvre des projets dans le domaine des énergies renouvelables. Celle-ci couvrira 10 % du montant de tout prêt attribué dans le cadre de Neerea, à condition qu'au moins 60 % de la valeur du projet couvre des produits ou services par les PME italiennes. Francesca Zadro a elle aussi mis en avant le potentiel du Liban dans ce domaine : « Il y a évidemment beaucoup à faire, mais le pays a un potentiel très grand, notamment dans les énergies éoliennes et solaires, mais aussi dans l'énergie produite par les déchets. Cela permettrait d'ailleurs de résoudre le problème des déchets en même temps que celui du réchauffement climatique. » Tout en soulignant que la production de l'énergie à partir des ordures reste un « processus plus long et plus difficile puisqu'il faut les trier au préalable », elle explique que le recours à cette option permettra à terme de résoudre le problème des déchets ménagers au Liban, puisqu'au lieu de les jeter, comme cela se produit actuellement, il sera possible de les utiliser pour produire de l'énergie thermodynamique. « Le problème reste que nous ne pouvons pas les utiliser tous. Certains, comme les déchets nucléaires ou autres, ne peuvent pas être brûlés », ajoute-t-elle. Francesca Zadro salue également l'engagement du gouvernement libanais en faveur de l'énergie renouvelable.

Elle désigne ici « l'objectif décidé en 2010 d'atteindre 12 % de production d'énergie à partir de sources d'énergies renouvelables d'ici à 2020 ». « C'est un plan ambitieux, mais réalisable, souligne-t-elle. Le Liban a pris des décisions très fortes, et nous sommes là pour le soutenir dans cette initiative. »

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

KHALASS ! LE LIBAN RESOUDRA LA CRISE... NOUS AVONS DES CHEVAUX IMBATTABLES LORSQU,ILS HUMENT L,ODEUR DU FRIC...

Dernières infos

Les signatures du jour

Ziyad MAKHOUL

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Le califat est mort, vive le califat

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pompeo et les nuances entre le fond et la forme

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué