X

Liban

Le Liban à l’honneur du 1er « Tour du monde de la francophonie »

Télévision

Cinq continents, 23 destinations et 25 heures de direct : TV5Monde a décidé de faire une place de premier choix à la langue de Molière.

21/09/2017

C'est un véritable défi télévisuel que relève la chaîne TV5Monde depuis aujourd'hui. Le concept est inédit : débutée ce jeudi à 13 heures, l'émission met en place un système de passage de témoins, d'un continent à l'autre, en suivant les fuseaux horaires. Le vendredi 22 septembre, l'émission présentée par Mohammad Kaci fera la part belle au Liban. Les présentateurs accueilleront en plateau des personnalités emblématiques francophones, issues de chacun des pays visités. Grâce à ce Tour du monde de la francophonie, l'émission tient à rendre hommage à la vitalité de la langue française.

Mohammad Kaci est un des journalistes qui animeront ce véritable marathon télévisuel. C'est lui qui sera en direct depuis Beyrouth. Prenant le projet à cœur, il s'est confié à L'Orient-Le Jour avant le top départ, accompagné de trois des intervenants sélectionnés. « Le but de ce Tour du monde, au-delà de la prouesse technique, est de montrer que la francophonie est quelque chose de concret, qu'elle existe partout dans le monde », explique-t-il. Le programme planétaire est l'occasion de délivrer différents points de vue via les espaces francophones. « Au travers de cette émission en direct de Beyrouth, nous voulons véritablement raconter une histoire par le biais de personnalités libanaises », ajoute-t-il.

 

Générations
Les intervenants libanais présents sur le plateau seront au nombre de six : le contre-ténor Matteo el-Khodr; le rédacteur en chef à L'OLJ Ziyad Makhoul ; l'artiste-clown Sabine Choucair ; la présidente de l'ONG Ecotown (Bahr Loubnan) Rima Tarabay ; la chanteuse Sae Lis' et l'artiste Raya Farhat. Ce choix s'est opéré naturellement, selon le présentateur. « Comme Beyrouth est une place forte dans la région et pour le monde contemporain, cela allait de soi de présenter un panel d'invités issus, aussi, du monde culturel », souligne Mohammad Kaci.

Mohammad Kaci rappelle que « L'Orient-Le Jour est pratiquement le seul quotidien francophone du Moyen-Orient. Il était important d'en parler. Avec Ziyad Makhoul, qui sera présent dans l'émission, on garde aussi une main sur l'actualité », prévoit avec enthousiasme le journaliste.

On le voit, le Liban occupe toujours une place particulière au sein de l'espace francophone. Mohammad Kaci tient à rappeler une dimension importante à ses yeux : « La francophonie n'est pas uniquement le témoignage de liens historiques forts, mais aussi de générations qui continuent contre vents et marées d'utiliser le français », selon lui.

 

(Pour mémoire : La Francophonie : le changement est en marche !)

 

 

Engagements
À travers leur passage sur le plateau, chaque invité a un message à transmettre. « Je suis là pour montrer que je suis né libanais francophone, et non parce que j'ai vécu à Paris. Et je suis présent pour revendiquer mon statut d'artiste chantant du baroque, en français, dans une société orientale », revendique fièrement le contre-ténor Mattéo el-Khodr. Le chanteur est revenu sur l'ostracisme dont il a été victime durant sa scolarité. « Les gens disaient que je me la racontais en parlant le français. C'est une langue perçue comme snob. Une langue pas assez machiste, peut-être », relève-t-il.

La cofondatrice de Arts in Motion, Raya Farhat, parle de son association qui a pour but de montrer les œuvres d'art en dehors des espaces privés. « Je m'investis pour qu'il y ait des échanges entre les artistes libanais et européens francophones. Je veux un échange de cultures, ouvert à tout le monde et dans l'espace public », soutient-elle. Parallèlement, l'artiste tient à souligner que « le Liban reste un des bastions de la langue française, qui est notre seconde langue ».

La chanteuse Sae Lis', de son vrai nom Elisa Boustani, qui est rentrée au Liban en 2009, confesse que « si le pays n'était plus aussi francophone, je pense que j'aurais eu beaucoup de mal à revenir. On a une chance énorme d'être le pays oriental francophone le plus ouvert », assure-t-elle.

 

Marathon
Un dispositif mondial et conséquent est mis en œuvre par TV5Monde à cette occasion. L'émission mobilisera deux drones, des centaines de caméras à travers le monde et une dizaine de satellites.
Ce vendredi 22 septembre à 13 heures (heure de Beyrouth), l'escale beyrouthine offrira une heure de direct aux téléspectateurs. L'émission sera coprésentée par Espérance Ghanem et rediffusée en direct sur la chaîne OTV.
À l'heure où, mondialisation oblige, le monopole d'une ou de deux langues se précise de plus en plus, la francophonie et tout ce qui gravite autour d'elle restent d'essentiels actes de résistance culturelle.

 

 

Pour mémoire

Yves Bigot, directeur de TV5 Monde : des Beatles à Stromae, de Cruyff à Ben Arfa

Lire aussi

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LA FRANCOPHONIE C,EST L,AMBROISIE DONT SE NOURRIT L,ESPRIT LIBANAIS !

Tabet Ibrahim

L'association " La Renaissance Française" dont le préside la délégation au Liban a donné une conférence a l'Institut Français le 11 septembre sur le thème " Francophonie et mondialisation". Dans mon intervention j'ai souligné la vitalité de la francophonie libanaise. Mais le lendemain au cours d'un RV avec les responsables d'une université dont je tairais le nom, ceux-ci nous ont annoncé qu'ils avaient décidé de passer a l'anglais

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pour Beyrouth, Macron a donné un nouvel élan aux relations franco-libanaises

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.