X

À La Une

Le convoi des jihadistes évacués du Liban est entré dans la province de Deir ez-Zor

Syrie

Le Hezbollah récupère l'un de ses combattants fait prisonnier par l'EI.

OLJ/Reuters
13/09/2017

Le convoi de jihadistes évacués du Liban et de civils, bloqué depuis fin août dans le désert syrien près de la frontière irakienne, est entré mercredi soir dans une zone contrôlée par le groupe Etat islamique dans la province de Deir ez-Zor, selon l'agence Reuters.

L'évacuation de ces combattants de l'EI entre dans le cadre de l'accord scellé entre le Hezbollah et le groupe Etat islamique à l'issue de la bataille victorieuse menée par l'armée libanaise et le parti chiite des deux côtés de la frontière libano-syrienne. Cet accord comprenait également la remise des dépouilles de dix soldats libanais pris en otage par le groupe jihadiste et la remise de combattants du parti chiite faits prisonniers.

Plus tôt dans la soirée, la chaîne du Hezbollah, al-Manar, avait indiqué que le parti chiite avait récupéré l'un de ses combattants fait prisonnier par le groupe Etat Islamique, Selon cette source, il s'agit d'Ahmad Maatouk qui devait être libéré dès que le convoi arriverait à Boukamal, à la frontière avec l'Irak.

Selon la chaîne panarabe al-Mayadin, le Hezbollah aurait remis en échange l'émir de l'EI dans le Qalamoun syrien, Abou Souss, ainsi qu'un autre responsable du groupe jihadiste. 

Les forces de la coalition internationale qui lutte contre le groupe Etat islamique avaient bloqué fin août ce convoi de 11 autobus chargé de quelque 150 à 200 jihadistes et 150 à 200 civils présentés comme des membres de leurs familles juste avant son arrivée à la frontière irakienne en bombardant la route et un pont.

 

 

Pour mémoire

La coalition a levé sa surveillance du convoi des jihadistes évacués du Liban et bloqués en Syrie

Les frappes de la coalition compromettent la libération du prisonnier du Hezbollah

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

ENTRE FRERES D,ARMES TOUT EST PERMIS !

Bery tus

Ca je ne l'ai pas compris encore ?!?! Comment dans une guerre un protagoniste déplace des combattants contre lesquels ils se battent !!!

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.