Rechercher
Rechercher

Économie - Transport

Uber visé par une nouvelle enquête sur un logiciel espion

Uber fait l'objet d'une nouvelle enquête aux États-Unis, les autorités soupçonnant cette fois le groupe d'avoir utilisé un logiciel pour espionner la concurrence, a indiqué hier la société spécialisée dans le VTC, confirmant une information du Wall Street Journal (WSJ). Ce programme, baptisé « Hell » (« enfer » en anglais) en interne, aurait servi jusqu'en 2016 à suivre les chauffeurs travaillant pour son concurrent Lyft, écrit le quotidien économique. Uber « coopère avec l'enquête », a indiqué le groupe à l'AFP, confirmant que le programme n'était plus utilisé, mais sans donner davantage de détails.
Selon le WSJ, qui cite des sources anonymes, « Uber créait des faux comptes clients chez Lyft, faisant ainsi croire à son système que des clients étaient à la recherche de chauffeurs ». De cette façon, « Uber pouvait voir quels chauffeurs Lyft étaient à proximité et quels prix ceux-ci demandaient ». Le programme servait aussi à récolter des informations sur les chauffeurs travaillant pour les deux sociétés, de façon à pouvoir les inciter à quitter Lyft, a ajouté le journal.


Uber fait l'objet d'une nouvelle enquête aux États-Unis, les autorités soupçonnant cette fois le groupe d'avoir utilisé un logiciel pour espionner la concurrence, a indiqué hier la société spécialisée dans le VTC, confirmant une information du Wall Street Journal (WSJ). Ce programme, baptisé « Hell » (« enfer » en anglais) en interne, aurait servi jusqu'en 2016 à suivre les...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut