Rechercher
Rechercher

Arrêt sur image

Élan de ferveur sur le mont Arafat

Karim Sahib/AFP

Quelque deux millions de fidèles se sont rassemblés, hier, dans un élan de ferveur sur le mont Arafat, temps fort du grand pèlerinage musulman en Arabie saoudite (le hajj).
Au petit matin, plusieurs hélicoptères survolaient déjà le périmètre pendant que les fidèles convergeaient vers le mont Arafat ou Jabal el-Rahma (mont de la Miséricorde). De la plaine d'Arafat, on pouvait apercevoir les pèlerins vêtus de blanc se réunir sur les flancs de la colline, cherchant une place sur les rochers déjà chauffés par le soleil. Le stationnement à Arafat est dédié aux prières et aux invocations. Dans les allées bétonnées reliant la plaine au mont, des pèlerins invoquaient Dieu, les paumes tournées vers le ciel. D'autres étaient installés dans des tentes de fortune ou sur un simple drap au bord de la route, au milieu de bouteilles en plastique vides et de tas de déchets. Il n'était pas encore 10h00 que la température dépassait déjà les 30°C. Dans l'hôpital situé en face du mont, une section était réservée aux insolations.
C'est sur le mont Arafat que le prophète Mohammad a prononcé, selon la tradition islamique, son sermon d'adieu aux musulmans qui l'avaient accompagné pour le pèlerinage à la fin de sa vie, il y a près de 1 400 ans. Au coucher du soleil, après de longues heures sur cette colline, les fidèles ont rebroussé chemin pour faire route vers Mouzdalifa, où ils ont veillé et passé la nuit. Aujourd'hui, au lever du jour, ils ont rejoint Mina pour effectuer le rituel de la lapidation des stèles de Satan.


Quelque deux millions de fidèles se sont rassemblés, hier, dans un élan de ferveur sur le mont Arafat, temps fort du grand pèlerinage musulman en Arabie saoudite (le hajj).
Au petit matin, plusieurs hélicoptères survolaient déjà le périmètre pendant que les fidèles convergeaient vers le mont Arafat ou Jabal el-Rahma (mont de la Miséricorde). De la plaine d'Arafat, on pouvait...

commentaires (0)

Commentaires (0)