Liban

Le bloc du Changement et de la Réforme soutient les demandes des magistrats

Grille des salaires
23/08/2017

Le bloc du Changement et de la Réforme a défendu hier, lors de sa réunion hebdomadaire, les demandes du corps judiciaire d'exclure les caisses de solidarité des magistrats des dispositions de la loi sur la grille des salaires pour la fonction publique adoptée mi-juillet par le Parlement.

« Nous avons abordé la question de la grille des salaires et du budget, et avons le sentiment qu'il y a une disposition favorable de la part des autres blocs pour suggérer certaines modifications concernant la grille des salaires, souligne un communiqué du bloc. Nous avons abordé en détail les articles relatifs au corps judiciaire, et le ministre de la Justice, Salim Jreissati, nous a donné quelques détails sur la question. Il y aura des suggestions pour changer certaines choses. »

Pour rappel, les magistrats refusent le projet de suppression de l'autonomie de leur caisse de solidarité qui interviendrait en vue de l'unification de toutes les mutuelles des fonctionnaires, selon la loi sur la grille des salaires. Ils refusent aussi que soient ramenées à un mois et demi les vacances judiciaires, au lieu de deux mois. Le ministre de la Justice avait promis en début de mois de présenter un projet de loi excluant les caisses de solidarité des magistrats de la loi sur la grille des salaires et de régler l'affaire des vacances judiciaires. « La réforme au niveau du corps judiciaire continue, telle que le ministre de la Justice, le bloc du Changement et de la Réforme et le Courant patriotique libre se sont engagés à la mener », poursuit le communiqué.

Interrogée par L'Orient-Le Jour, une source proche de la magistrature indique que le corps judiciaire a travaillé de près avec le ministre de la Justice à qui il a fait une proposition concernant la mutuelle des juges et le congé judiciaire que le ministre a adoptée. « Nous espérons que le Parlement va accepter les modifications que nous proposons », déclare la source.
« Nous sommes contre le fait d'avoir une caisse mutuelle unifiée. Il s'agit d'une question de principe. Le judiciaire est un pouvoir, et il ne peut pas être régulé par une loi qui vise les fonctionnaires. Cela fait partie de la garantie d'indépendance que la Constitution donne au judiciaire. Il est indépendant, et la mutuelle permet de préserver l'indépendance et la dignité des magistrats, souligne la source. Concernant le congé judiciaire, nous voulons bien qu'il soit réglementé, mais par une loi indépendante. Il est inadmissible qu'il soit régi par une loi pour les fonctionnaires. »

Le bloc du Changement et de la Réforme a par ailleurs répondu aux critiques du député Samy Gemayel lors de la séance parlementaire d'hier concernant le limogeage de certains fonctionnaires, en allusion au départ du président du Conseil d'État, Chucri Sader. « Il y a beaucoup de jeunes juges honnêtes qui pourraient assumer des responsabilités et porter le pouvoir vers le mieux », estime le bloc.

 

Pour mémoire

Nadim Gemayel condamne l’éloignement de Chucri Sader

Chucri Sader demande la terminaison de ses services

Affaire Chucri Sader : échange à fleurets mouchetés entre Jreissati et Fenianos

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pour ses proches, Aoun ne cédera pas

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué