Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Une mosquée de Tripoli échappe au pire : une attaque-suicide de l'EI déjouée

Un kamikaze libanais, âgé de 14 ans, avait l'intention de perpétrer un carnage dans la mosquée Mansouri.

Des fidèles se rassemblent à la mosquée Mansouri de Tripoli, au Liban, le 6 juin 2016, au premier jour du ramadan. JOSEPH EID/AFP

Une attaque-suicide préparée par le groupe État islamique (EI) et devant cibler la mosquée Mansouri, à Tripoli au Liban-Nord, a été déjouée par les Forces de sécurité intérieure.

"Le 7 août à 16h45, une patrouille de gendarmerie du Liban-Nord a interpellé le Libanais R.Q., né en 2003, alors qu'il qu'il tentait d'entrer dans la mosquée. Lors de la fouille au corps effectuée après son arrestation, deux grenades ont été retrouvées dans un petit sac qu'il avait sur lui", indique le communiqué des FSI. Un couteau a également été retrouvé sur lui.

"Lors de son interrogatoire mené par les services de renseignement des FSI, ce kamikaze a avoué son appartenance à l'EI", ajoute le texte. "Il avait l'intention d'entrer dans la mosquée au moment de la prière, de lancer ses grenades sur les fidèles venus prier, arracher une arme d'un des agents des FSI déployés sur les lieux et tirer sur les personnes encore vivantes", ajoute le communiqué. 

L'individu a également déclaré avoir choisi cette mosquée car elle est fréquentée par de nombreux touristes et gardée par des agents des FSI au moment de la prière.

En août 2013, un double attentat contre les mosquées al-Salam et al-Taqwa de Tripoli avait fait plus de 50 tués et des centaines de blessés.

Les forces de sécurité libanaises arrêtent régulièrement des jihadistes de l'EI dont plusieurs planifiaient de perpétrer des attentats à travers le pays. Lundi, la Sûreté générale avait annoncé l'arrestation d'un ressortissant syrien sur le point de commettre un attentat-suicide pour le compte de l'EI. Cet individu, né en 1999, a suivi une formation à Raqqa, capitale autoproclamée du califat de l'EI en Syrie, auprès d'"Abou Hajer el-Masri", responsable du recrutement du groupe jihadiste. Ce dernier avait chargé ce kamikaze de se rendre au Liban, plus précisément dans le camp de réfugiés palestiniens de Aïn el-Héloué, à la lisière de Saïda au Liban-sud, afin d'intégrer les troupes de Bilal Badr, responsable du groupuscule terroriste Fateh el-Islam, qui devait déterminer la cible à frapper.

 

 

Lire aussi

Ibrahim : Le Liban n’est pas totalement à l’abri des « surprises » sécuritaires

 

Pour mémoire

Un Libanais qui voulait assassiner des personnalités libanaises poursuivi en justice

Un attentat-suicide dans la banlieue sud de Beyrouth a été déjoué

Une attaque-suicide préparée par le groupe État islamique (EI) et devant cibler la mosquée Mansouri, à Tripoli au Liban-Nord, a été déjouée par les Forces de sécurité intérieure.
"Le 7 août à 16h45, une patrouille de gendarmerie du Liban-Nord a interpellé le Libanais R.Q., né en 2003, alors qu'il qu'il tentait d'entrer dans la mosquée. Lors de la fouille au corps effectuée...
commentaires (3)

On ne mesure pas l immense mérite des forces de sécurité Liabanaises, qui, régulièrement mettent à mal les projets de ces illuminés... peut être avons nous là les services les plus efficaces au monde.

C…

04 h 03, le 12 août 2017

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • On ne mesure pas l immense mérite des forces de sécurité Liabanaises, qui, régulièrement mettent à mal les projets de ces illuminés... peut être avons nous là les services les plus efficaces au monde.

    C…

    04 h 03, le 12 août 2017

  • Marque déposée de l'idéologie wahabite alliée de l'occident et manipulée par israel. Continuons à nous cacher derrière son doigt.

    FRIK-A-FRAK

    20 h 04, le 11 août 2017

  • NOVICE TERRORISTE TARE D,A PEINE QUATORZE ANS... PRET A MASSACRER SES CONCITOYENS ET CORELIGIONNAIRES POUR LE COMPTE DE L,E.I. INCROYABLE MAIS HELAS VRAI !

    LA LIBRE EXPRESSION

    19 h 52, le 11 août 2017

Retour en haut