X

Liban

« Le phénomène des armes individuelles doit être rapidement réglé », insiste Bkerké

Communauté

Les évêques maronites dénoncent « une corruption qui va crescendo ».

OLJ
06/07/2017

L'Assemblée des évêques maronites a dénoncé la prolifération des armes individuelles illégales, ainsi que la corruption au sein de l'État. Un communiqué en ce sens a été publié à l'issue de la réunion mensuelle que les prélats ont tenue hier à Bkerké, sous la présidence du patriarche maronite, le cardinal Béchara Raï. Plusieurs autres sujets d'actualité ont été passés en revue par les évêques qui se sont dit « particulièrement inquiets de la prolifération des armes et de l'accroissement des crimes commis de manière flagrante, comme si la société avait perdu tout garde-fou moral ou légal ». Ils ont appelé à l'établissement d'un plan général de sensibilisation de la population à ce fléau et invité les autorités à faire preuve de fermeté contre les criminels « sans permettre qu'il y ait des exceptions ou des soutiens politiques » (aux criminels).
Les évêques, qui ont rendu un hommage marqué à l'armée après l'opération militaire qui a permis, vendredi dernier, de démanteler une cellule terroriste dans un camp de réfugiés syriens à Ersal, ont par ailleurs dénoncé « la corruption qui va crescendo dans les institutions de l'État et de la société ». Ils ont dénoncé « un gaspillage et une dilapidation des fonds publics », et évoqué le débat en cours « autour de scandales au niveau de la gestion de certains services publics comme si ces derniers étaient séparés du bien public et se concentraient aux mains d'un nombre restreint de corrompus et de bénéficiaires, sans contrôle aucun et sans que personne ne demande des comptes ».
Ils ont salué les assises politiques de Baabda et le document qui en a découlé, en rendant hommage en particulier au président Michel Aoun « parce qu'il a insufflé un nouvel esprit de travail dans le pays et au niveau du gouvernement ».
S'ils se sont aussi félicités de la promulgation d'une nouvelle loi électorale, les prélats maronites ont insisté sur son application, jugeant « inacceptable le recours à des atermoiements qui mèneraient à de nouveaux tiraillements ou reports dans les délais ». « Au cas où cela se produirait, on aura la certitude que le texte a été ficelé de manière à servir un jeu politique prévu à l'avance », a insisté l'Assemblée des évêques maronites qui a par la suite exhorté les autorités à « s'attaquer au projet de budget et à assurer à travers lui les recettes qui doivent financer la nouvelle échelle des salaires dans le secteur public, sans accabler les Libanais de nouvelles taxes ».

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

A L,OMBRE DES MILICES ARMEES LES ARMES PRIVEES NE SONT PAS LE PROBLEME... LE SENTIMENT D,IMPUNITE QUI PREVAUT CHEZ LES CRIMINELS A CAUSE DES COUVERTURES POLITIQUES ET COMMUNAUTAIRES L,EST CERTAINEMENT...

gaby sioufi

des jugements rapides ,
ET SANS INTERVENTIONS POLITICIENNES( LE + DIFFICLE)
PUIS la POTENCE.
SEUL REMEDE, en attendant des moeurs plus civilisees.
pas grave , que les humanistes nous pardonnent notre theorie a nous

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le travail des Palestiniens, un dossier délicat et un timing sensible

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants