X

À La Une

Les FDS s'emparent du quart de Raqqa

syrie

Les combattants syriens soutenus par les Etats-Unis "veulent séparer la partie nord du reste de la ville afin d'exercer plus de pression sur l'EI dans le centre", selon l'OSDH.

OLJ/AFP
27/06/2017

Des combattants syriens soutenus par les Etats-Unis se sont emparés d'un quart de la ville de Raqqa, principal bastion du groupe jihadiste Etat islamique (EI) en Syrie, a indiqué lundi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Le 7 juin, les Forces démocratiques syriennes (FDS), formées de combattants kurdes et arabes, ont pénétré à Raqqa après une avancée de plusieurs mois pour encercler cette ville du nord de la Syrie, pays ravagé par une guerre complexe.

"Les FDS ont capturé environ 25% des quartiers résidentiels" de Raqqa, a déclaré à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH.

Appuyées par l'aviation de la coalition internationale menée par les Etats-Unis, les FDS se sont emparées entièrement des quartiers d'al-Senaa et de Mechleb, dans l'est de la ville, et de ceux d'al-Roumaniya et de Sabahiya dans l'ouest. A partir de ces quartiers, les combattants anti-jihadistes tentent d'avancer pour prendre en tenailles la veille ville, et les combats faisaient rage lundi dans le quartier ouest d'al-Qadissiya et dans des secteurs dans l'est, a précisé M. Abdel Rahmane. "Ils veulent séparer la partie nord du reste de la ville afin d'exercer plus de pression sur l'EI dans le centre", a-t-il dit.

La bataille de Raqqa est la plus emblématique pour les FDS qui sont engagées dans des combats contre les jihadistes depuis des mois avec l'appui de la coalition tant sur le plan aérien, qu'avec des conseillers, des armes et de l'équipement.

L'EI contrôle depuis 2014 Raqqa, sa capitale de facto en Syrie.

 

Lire aussi
Près de Raqqa, un dispensaire sauve les vies des combattants

À Raqqa, l'EI tire les leçons de la bataille de Mossoul

La bataille de Raqqa, nouveau défi humanitaire en Syrie

A Raqqa, la force antijihadiste préfère le combat de nuit face à l'EI

Qui gouvernera Raqqa une fois les jihadistes chassés?

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

PITOYABLE PERFORMANCE ! ENTRETEMPS LE REGIME PROGRESSE VERS DEIR EL ZOR...

ON DIT QUOI ?

Au cours de ces opérations, les Hachd al-Chaabi ont repris près de 13.870 kilomètres carrés de la province de Ninive aux bactéries daech. En d'autres termes, 398 villages, 6 villes stratégiques et 2 aéroports ( Tal Afar et Sahl Sinjar) ont été sécurisés.

La première étape de l'opération de libération des Hachd al-Chaabi a pris fin dans le nord-ouest de Ninive et tous les regards sont rivés sur le début de la reprise de la ville Tal Afar et du nettoyage des régions frontalières, de ces bactéries malfaisantes , alliées aux occidentaux .

WA SALAMMMM...

ON DIT QUOI ?

Les Hachd al-Chaabi ont lancé de vastes opérations sur l'axe du nord de la ville d'al-Shirqat contre les positions du groupe daech et elles ont réussi à nettoyer cette zone ainsi que la base d'al-Qiyara dans le sud de Mossoul.

Les effectifs de l'armée, les Hachd et la police fédérale irakienne ont lancé depuis le 17 octobre 2016 des opérations du nettoyage de la province de Mossoul. La reprise de la ville de Mossoul reste le principal but de ces opérations.

Chargés de sécuriser les zones du sud, du centre et de l'ouest de la province de Ninive, les Hachd se sont donné comme mission la rupture des lignes d'approvisionnements et de ravitaillements de daech vers des zones frontalières.
Pendant ce temps, les forces irakiennes ont gagnés bon nombre de batailles spectaculaires et elles sont parvenues à reprendre aux bactéries le contrôle du sud, de l'est, du centre et du nord de la province de Ninive et ainsi la voie d'approvisionnement entre Mossoul et des régions de l'ouest dont la ville Tal Afar a été coupée.
Le siège de Tal Afar et la libération de la localité stratégique d’Hatra faisaient partie des acquis considérables des Hachd.

ILS ont sécurité pendant ces 8 derniers mois le sud et le centre de Ninive et repris aux BACT2RIES daech de vastes secteurs du nord-ouest de cette province. Après trois ans elles ont atteint enfin les frontières irako-syriennes Les villes stratégiques d'Al-Qirwan, Al-Qahtaniyah, Al-Baaj et le point de passage de Telle Safouk .

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

La déception de Berry et le retour du clivage entre 14 et 8 Mars

Billet de Anthony SAMRANI

Silence, on tue !

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants