X

Campus

À 25 ans, Lama el-Homaissi est à deux doigts de réaliser son rêve le plus cher

Libre cours
17/06/2017

Lorsque Lama el-Homaissi parle de son projet de carrière, le monde paraît soudain plus beau. On a l'impression d'entendre de la musique. Et une aura de lumière illumine les lieux. Passionnée par la comédie musicale, la jeune Libanaise de 25 ans, qui a à son actif un diplôme en audiovisuel de l'ALBA (2012) et une expérience professionnelle de cinq ans auprès de Sony Pictures Television Arabia et Talpa Moyen-Orient, est acceptée en Master of Fine Arts in Musical Theatre du Boston Conservatory du Berklee College of Music, l'une des plus grandes écoles de musique privées des États-Unis. « J'ai également été admise au Circle in the Square Theatre School et à la New York Film Academy. Mais Berklee est mon premier choix, d'autant que l'admission est accompagnée d'une bourse de 26 000 dollars », précise l'heureuse candidate.

Une importante reconnaissance
Au cours des deux dernières années, alors qu'elle travaille au sein de l'équipe de création du télé-crochet The Voice, Lama ne rate aucune occasion de perfectionner ses compétences vocales et scéniques. Elle suit des cours de danse, participe à des ateliers et prend part à des master classes, au Liban et ailleurs. En 2016, grâce à une généreuse bourse, elle s'inscrit à la Broadway Dreams Foundation's Musical Theatre Intensive à New York où elle se forme avec les meilleurs professionnels de Broadway.

Une expérience édifiante pour l'unique participante libanaise qui fait partie des 8 % des 900 étudiants en provenance du monde entier sélectionnés pour animer le spectacle annuel de talents organisé au Lincoln Center, et qui est choisie avec 19 autres artistes pour chanter lors du Broadway Dreams Foundation Gala organisé le 21 novembre passé en hommage à l'auteure et parolière Lynn Ahrens et au compositeur Stephen Flaherty. Une reconnaissance qui confirme le talent indéniable de la jeune Libanaise qui raconte : « C'est mon oncle maternel qui a éveillé en moi l'amour de la comédie musicale. À neuf ans, il m'a fait découvrir ma première comédie musicale qui m'a profondément émerveillée. » La voix étranglée par l'émotion, Lama poursuit : « La dernière comédie musicale que nous avons vue ensemble, c'était Cats. Mon oncle est mort une semaine plus tard. J'avais douze ans. Il en avait 42. »

Aujourd'hui, c'est un peu pour lui aussi qu'elle veut s'investir dans ce domaine. Mais pas seulement. « Je veux apprendre, acquérir de l'expérience, me perfectionner. Et revenir au pays pour contribuer au développement de ce genre de théâtre au Liban, un peu comme a fait mon père avec la pantomime dans les années 70 », espère-t-elle. Son père, l'acteur Faek el-Homaissi, est le pionnier de la pantomime au Liban et sa « plus grande inspiration ».

Une dernière difficulté
Malgré la bourse de mérite offerte par Berklee, un dernier obstacle financier sépare encore la jeune fille de son rêve. Pour assurer le financement de l'intégralité de son master, Lama lance une campagne de crowdfunding sur les réseaux sociaux. Solidaires, ses amies la soutiennent fermement dans son projet et organisent différents événements culturels pour rassembler des fonds : ateliers, concerts, soirées de contes...

« J'ai travaillé dur pour arriver là où je suis aujourd'hui, et ce serait très décevant de voir des contraintes pécuniaires se dresser entre moi et la réalisation de mon rêve », laisse échapper l'ambitieuse jeune artiste.
Pour en savoir plus sur Lama el-Homaissi ou pour la soutenir : www.getlamatoboston.com.

 

À la une

Retour à la page "Campus"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pour ses proches, Aoun ne cédera pas

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué