Rechercher
Rechercher

Liban

Un attentat-suicide dans la banlieue-sud de Beyrouth a été déjoué

L'information a été révélée par le président Aoun et le ministre Machnouk ; selon le quotidien al-Akhbar, l'attaque allait porter la signature de l'EI (...) et devait avoir lieu dans un restaurant, à l'heure de l'iftar.

Le président libanais, Michel Aoun, recevant le 6 juin 2017 au palais de Baabda le chef des forces US au Moyen-Orient, le général Joseph Votel. Photo Dalati et Nohra

Un attentat-suicide qui devait avoir lieu dans la banlieue-sud de Beyrouth a été déjoué par la direction générale de la Sûreté générale, en collaboration avec les services de renseignements, a annoncé mardi le ministre libanais de l'Intérieur, Nohad Machnouk. Des propos confirmés par le chef de l'Etat libanais, Michel Aoun. L'information avait également été rapportée par le quotidien al-Akhbar, dans son édition du jour.

"Une opération préventive a permis d'éviter un grand attentat que des terroristes se préparaient à perpétrer dans la banlieue-sud de Beyrouth. Cela a été possible grâce à la coopération entre la Sûreté générale et les services de renseignements", s'est félicité M. Machnouk. "Cela est une preuve du professionnalisme des services de sécurité libanais et de la coopération entre eux", a ajouté le ministre.

Selon al-Akhbar, "l'attaque terroriste allait porter la signature du groupe État islamique (...) et devait avoir lieu dans un restaurant, à l'heure de l'iftar (rupture du jeûne du ramadan)". 

Le journal rapporte que les forces de sécurité libanaises ont démantelé une cellule terroriste composée de trois personnes liées à l'EI. Ces personnes "sont de nationalité arabe, notamment yéménite, et sont interrogées par la direction générale de la Sûreté générale". La ceinture explosive que l'un des suspects prévoyait d'utiliser a été saisie. Les arrestations ont eu lieu il y a deux jours, a révélé le président Aoun.

Si l'un des suspects prévoyait de se faire exploser, les deux autres étaient chargés de planifier l'attentat, précise al-Akhbar. Ils recevaient leurs ordres d'un cadre de l'EI se trouvant à Raqqa, via un intermédiaire se trouvant dans le camp palestinien d'Aïn el-Héloué, au Liban-Sud, affirme encore al-Akhbar.

Le président Aoun a pour sa part assuré que l'Etat est "déterminé à lutter contre les organisations terroristes et leurs cellules dormantes", expliquant que l'armée "mène constamment des frappes aériennes et terrestres contre les positions de ces groupes", à la frontière syrienne.

M. Aoun a tenu ces propos lors d'un entretien au palais de Baabda avec le chef des forces américaines au Moyen-Orient, le général Joseph Votel.

Une série meurtrière d'attentats à la voiture piégée avait secoué en 2014 et 2015 la banlieue sud de Beyrouth, fief du Hezbollah. Le dernier en date avait été perpétré le 12 novembre 2015 dans le quartier de Bourj el-Brajneh. Revendiquée par l'EI, l'attaque avait fait plus d'une quarantaine de morts et près de 200 blessés. Cette attaque, la plus sanglante contre un bastion du Hezbollah depuis son implication dans la guerre en Syrie voisine, avait été vivement condamnée par les responsables politiques libanais de tous bords.

Le 21 janvier dernier, un autre attentat avait été déjoué in extremis dans le café Costa situé à Hamra. Omar Assi, un partisan du cheikh salafiste jihadiste Ahmad el-Assir (actuellement en détention), était censé commettre l'attaque-suicide. Il avait rallié les rangs de l'EI.

 

Pour mémoire
Le commandant en chef de l'armée rassure les Libanais sur la sécurité dans le pays

"Les opérations préventives contre les terroristes se poursuivront", assure le chef de l'armée


Un attentat-suicide qui devait avoir lieu dans la banlieue-sud de Beyrouth a été déjoué par la direction générale de la Sûreté générale, en collaboration avec les services de renseignements, a annoncé mardi le ministre libanais de l'Intérieur, Nohad Machnouk. Des propos confirmés par le chef de l'Etat libanais, Michel Aoun. L'information avait également été rapportée par le...

commentaires (5)

il faut qu'on reste Tous unis pour faire face a cette migraine Mondiale

Saad Ali

07 h 42, le 08 juin 2017

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • il faut qu'on reste Tous unis pour faire face a cette migraine Mondiale

    Saad Ali

    07 h 42, le 08 juin 2017

  • Belle coopération entre l'armée les services de sécurité et de LA RÉSISTANCE DU hezb . Bravo, n'en déplaise aux sympathisants locaux des bacteries wahabites .

    FRIK-A-FRAK

    01 h 02, le 07 juin 2017

  • Merci à l'Armée, la Surete Generale, aux FSI et à la Resistance. Dieu vous protège

    Chady

    00 h 08, le 07 juin 2017

  • Chapeau encore une fois pour la Sûreté générale et nos responsables militaires qui remplissent bien leurs devoirs .

    Antoine Sabbagha

    21 h 14, le 06 juin 2017

  • IL FAUT ERADIQUER TOUS LES TERRORISTES DES DEUX FACES DE LA MEME MONNAIE A LA RACINE...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    19 h 28, le 06 juin 2017