X

Culture

La foire artistique de Beyrouth, entre talents jeunes et collectionneurs vétérans

Conférence de presse

La 8e édition de la Beirut Art Fair se tiendra du 21 au 24 septembre au BIEL et sera accompagnée de ses deux sœurs : la Beirut Art Week et la (petite dernière) Beirut Design Fair.

M.G.H. | OLJ
02/06/2017

C'est sous le triple signe de l'expansion et du renouvellement, de la découverte des meilleurs jeunes talents et d'une mise en perspective axée sur l'histoire récente de la création et des collections au Liban, que la Beirut Art Fair souhaite positionner sa huitième édition.

Des intentions fort louables annoncées par sa présidente et fondatrice, Laure d'Hauteville, lors d'une conférence de presse à l'Hôtel Le Gray tenue en présence de : Lynn Tehini Kassatly, représentant le ministre de la Culture, Ghattas Khoury ; Rabih Chaddad, représentant le ministre du Tourisme Avédis Guidanian ; Pascal Odille, directeur artistique, Rose Issa, commissaire d'exposition, et Véronique Aulagnon, directrice de l'Institut français du Liban.

Étaient également présents : Diala Choucair, directrice marketing et communication de Bankmed, partenaire officiel ; Philippe Dubois, directeur général de la SGBL, et Joanna Baloglou, responsable de la communication institutionnelle de cette même banque ; Nada Tawil, directrice du département de communication du groupe Byblos Bank, et Rita Saad, directrice marketing et relations publiques de l'hôtel Le Gray, de même que Yasser Akkaoui, partenaire stratégique.

« Que ce soit dans la section principale ou que ce soit dans la section Revealing, la foire fait, pour la seconde année consécutive, le choix d'une plus grande sélectivité afin de répondre au mieux aux attentes des collectionneurs, des galeries, des influenceurs, a signalé d'Hauteville. Car nous sommes conscients que l'une des principales raisons qui peut motiver la participation des galeries à la BAF est d'aller à la rencontre d'un marché très implanté et structuré. »

Plusieurs galeries ont déjà confirmé leur participation, et la foire va accueillir cette année de nouvelles galeries internationales en provenance d'Arabie saoudite, d'Argentine, de Belgique, du Chili, d'Espagne, de France, d'Italie, du Maroc, de Palestine, du Qatar, de République tchèque, du Royaume-Uni ou de Suisse.

 

(Pour mémoire : L’art dans la ville : œuvres choisies)

 

Arabité et art
Parmi les événements les plus attendus de la foire, l'exposition focus sur les collections libanaises intitulée « Ourouba, The Eye of Lebanon » avec pour commissaire Rose Issa, libano-iranienne, auteure, spécialiste reconnue internationalement pour l'art contemporain au Moyen-Orient. Elle déroulera avec cette exposition, qui se fonde sur les prêts issus de meilleures collections privées et publiques libanaises, le fil rouge d'une histoire récente, riche et complexe, liée à « l'arabité ». Rose Issa souligne que « cette exposition focus mettra en lumière les préoccupations esthétiques, conceptuelles et sociopolitiques qui ont vu le jour au sein du monde arabe ces dix dernières années ».

Outre la section Revealing by SGBL dédiée à la découverte des jeunes talents les plus prometteurs, et le Byblos Bank Award qui s'adresse aux jeunes photographes, le programme de la BAF prévoit également plusieurs tables rondes/débats, un programme VIP comprenant visites d'ateliers, de collections privées et de musées, et un atelier de travail animé par Aurélie Pétrel, invitée à travailler avec trois jeunes photographes libanais.
Pour la seconde année consécutive, le comité de sélection réunit trois collectionneurs : Bassel Dalloul, Tarek Nahas et Abraham Karabajakian.

Hala Moubarak, cofondatrice de Beirut Design Fair et directrice des relations exposants, a présenté la première édition de la foire qui a pour volonté de rassembler les meilleures signatures de designers, de marques et de distributeurs. Partenaire de la BAF, la foire sera à la fois concomitante et mitoyenne, et se tiendra au BIEL du 20 au 24 septembre 2017.

Quant à la Beirut Art Week, qui se tient du 19 au 26 septembre 2017, elle invite l'art contemporain au cœur de Beyrouth avec des parcours insolites, hors les murs, dans les espaces publics et au sein d'enseignes du centre-ville. À signaler que la BAW est organisée avec le soutien des ministères de la Culture et du Tourisme, ainsi que de la municipalité de Beyrouth, de Solidere et des boutiques participantes.

 

(Pour mémoire : Beirut Art Fair, le grand tour en cinq étapes)

 

Ils ont dit
Lynn Tehini Kassatly : « Nous sommes fiers de voir que la BAF, une initiative privée et personnelle que nous avons accompagnée dès ses débuts en 2010, a réussi à devenir un événement artistique international qui attire chaque année des visiteurs du monde entier, qu'ils soient professionnels ou amateurs... Le ministère de la Culture soutient et continuera à soutenir toutes les initiatives qui visent à dynamiser le secteur culturel et à promouvoir la créativité artistique, en particulier les artistes libanais. Cette foire permet aux Libanais de réaliser qu'ils vivent dans une des régions les plus créatives du monde. »

Rabih Chaddad : « Le Liban était et restera le centre culturel du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord, et accueille régulièrement des événements culturels importants. La BAF réaffirmera la place prépondérante du Liban et contribuera à la renaissance de l'art et de la culture, ainsi que la position du Liban en tant que destination pour le tourisme culturel. »

Laure d'Hauteville : « En 2017, et plus que jamais depuis la création de la foire, notre but est d'affirmer et de renforcer notre volonté d'opérer en tant que plateforme de référence pour la découverte et la redécouverte des talents majeurs d'une région qui fait aujourd'hui preuve d'une créativité remarquable et remarquée. »

Pascal Odille : « Afin de répondre au mieux aux attentes des collectionneurs, des galeries et des influenceurs, et en accord avec notre comité de sélection, la Beirut Art Fair renforce sa démarche de qualité. »

Joanna Baloglou : « La SGBL est fière de soutenir les talents émergents. D'abord à travers son partenariat avec L'Orient-Le Jour pour le projet Génération Orient qui braque les projecteurs sur les artistes entre 18 et 35 ans, ensuite en parrainant l'espace Revealing, plateforme de découvertes entièrement dédiée à la jeune création contemporaine issue notamment du Liban mais aussi de toutes les régions du Moyen-Orient. Nous sommes très heureux de voir aujourd'hui que certaines galeries ont connu un tel succès en 2016 dans Revealing by SGBL qu'elles ont pris cette année un bel espace dans les stands classiques de la foire. Au total, près de 23 % des artistes de cette section sont présents en 2017 au cœur de la foire. »

Diala Choucair : « Bankmed est fière de son partenariat avec la BAF, un partenariat qui existe depuis le tout début de l'aventure et qui est aujourd'hui couronné de succès. »

Nada Tawil : « Six ans après son lancement, le Byblos Bank Award pour la photographie est devenu une référence pour les photographes libanais émergents et un rendez-vous incontournable à la BAF. »

 

 

Pour mémoire

Beirut Art Fair, opus numéro 7

À la une

Retour à la page "Culture"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

David Hale à Beyrouth pour affirmer le maintien de la présence US au Liban

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué