X

À La Une

Vers une interdiction au Liban de Wonder Woman, joué par une actrice israélienne

Libertés

Gal Gadot fait l'objet de restrictions dans les pays arabes.

OLJ
29/05/2017

Le film Wonder Woman ne sera pas projeté au Liban en raison de la présence à l'affiche de l'actrice israélienne Gal Gadot qui joue l’héroïne de la superproduction américaine.

"Le ministère de l'Économie et du Commerce a pris les mesures nécessaires pour interdire la projection de Wonder Woman dans lequel joue Gal Gadot en envoyant une lettre à la Sûreté générale en mai 2017", indique un communiqué publié lundi par le ministère.

Ce dernier "avait pris les dispositions nécessaires pour interdire la projection du film Batman vs Superman, dans lequel jouait Gal Gadiot en envoyant une lettre à la Sûreté générale en mars 2016", rappelle le communiqué, indiquant que le ministère avait également envoyé une lettre similaire un mois plus tard au bureau du boycott d'Israël rattaché à la présidence syrienne. Dans la même période, la Ligue arabe avait publié une décision interdisant la projection de films dans lesquels joue l'actrice israélienne.

A cette heure, les plate-formes en ligne de cinémas libanais mettaient encore le film, qui voit "Wonder Woman" voler au secours des alliés pendant la Première Guerre mondiale, à l'affiche.

Lors du dernier Festival international du film de Beyrouth, en octobre 206, la Sûreté générale n'avait pas octroyé de licences de projection pour trois films qui y étaient programmés. L'un d'eux avait été interdit par le bureau de la censure à la SG pour avoir été en partie tourné en Israël et produit par une société israélienne.

 

 

Pour mémoire

Le film « Spotlight », sur un scandale de pédophilie au sein de l'Église, ne sera pas projeté au Liban

« À défaut d'abolir la censure », Nadim Gemayel entend la réguler

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

yves kerlidou

comme on dit "ma pauvre dame" la bêtise n'a pas de limite et le plus rigolo c'est que le film sera diffusé sur les chaînes de TV !

Paul-René Safa

S'indigner de la censure d'un film instructif, culturel, artistique, historique ou même sportif,oui, mais pour une nième version de wonder woman, pardon, même si à priori toute censure est condamnable, on s'en fiche éperdument.
D'ailleurs il est à parier que ce film serait passé inaperçu n'était-ce le zèle idiot de dame Anastasie.

TousAuPoteau

Heureusement que le ridicule ne tue pas ...

TYAN Georges

Pauvres de nous, nous combattons des avions supersoniques avec un lance pierre.

mounir c. atallah

Bon, là c'en est un peu trop ! y 'va falloir interdire tous les livres sur JESUS puisqu'il était juif...

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LES ARABES COURENT EN ARRIERE ET ISRAEL AVANCE... QUELLE RIGOLADE !

C.K

Misère, on en est encore là.... Pauvres types.

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Des menaces... et des négociations

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.