X

Moyen Orient et Monde

En Égypte, les coptes en proie à un véritable sentiment d’abandon

Éclairage

En s'en prenant spécifiquement à des chrétiens, l'EI cherche à diviser la société selon une ligne de fracture confessionnelle.

27/05/2017

« Ce n'est pas la première fois, et ça ne sera probablement pas la dernière. L'État islamique nous vise directement et rien n'est fait pour nous protéger. » Tel est le bilan de Mina Thabet, chercheur et militant copte à la Commission égyptienne pour les droits et libertés, interrogé par L'Orient-Le Jour. Hier, au moins 28 personnes, dont de nombreux enfants, ont été tuées par des hommes armés et masqués alors qu'elles se rendaient en bus dans un monastère copte. Cette nouvelle attaque n'a pas été revendiquée dans l'immédiat, mais elle intervient alors que la branche égyptienne du groupe jihadiste État islamique (EI) mène depuis plusieurs mois une campagne contre la minorité copte. Selon le ministère de l'Intérieur, les assaillants étaient à bord de trois pick-up quand ils ont attaqué le bus qui amenait les passagers au monastère Saint-Samuel, dans la province de Minya, à plus de 200 km au sud du Caire. Ils ont ensuite pris la fuite. Estimés à près de 10 % de la population, les coptes d'Égypte sont devenus les principales cibles de l'EI qui multiplie, depuis plusieurs mois, les attaques.

 

(Lire aussi : Résiliences, l'éditorial de Issa Goraieb)

 

 

Semer la discorde
Depuis six mois, l'EI a revendiqué des attentats-suicide contre deux églises coptes qui ont fait 45 morts au nord du Caire début avril et une autre attaque-suicide contre une église en plein cœur de la capitale (29 morts) en décembre. Derrière ces attaques à répétition, l'État islamique applique une méthode bien connue : diviser pour mieux régner. Son but : semer la discorde au sein de la société égyptienne. « En s'en prenant spécifiquement à des chrétiens, l'EI cherche à diviser la société égyptienne selon une ligne de fracture confessionnelle », explique Clément Steuer, chercheur au Cedej, interrogé par L'Orient-Le Jour.

Aux sources de cette stratégie, la région du Sinaï. Depuis la destitution du président islamiste Mohammad Morsi en 2013, une branche égyptienne de l'EI y sévit, attaquant régulièrement les forces de sécurité. D'abord réduite au Sinaï, la lutte s'est vite voulu régionale. Dans une vidéo du 19 avril, l'EI a promis de porter sa « lutte » jusque dans les rues du Caire. Baptisée « État islamique en Égypte », l'organisation entendait désormais s'implanter au cœur du territoire égyptien. Pour l'État islamique, les coptes d'Égypte représentent ainsi la cible parfaite. Qualifiés de « croisés » par les jihadistes, ils deviennent les alliés de l'Occident que l'EI se doit d'abattre.

Attaquant désormais les centres urbains, les jihadistes espèrent entretenir les haines communautaires, notamment de la part de certains Égyptiens qui reprochaient aux coptes d'avoir contribué à la destitution des Frères musulmans. « Les autorités religieuses chrétiennes ont en effet appuyé le renversement de Morsi le 3 juillet 2013, mais se sont tenues aussi aux côtés des institutions religieuses musulmanes », explique Clément Steuer.

 

(Pour mémoire : L'EI en Egypte conseille aux musulmans d'éviter les rassemblements coptes)

 

Abandon ?
Face aux séries d'offensive du groupe EI, la réponse des autorités égyptiennes s'est voulue ferme. Suite à l'attaque d'hier, les forces égyptiennes ont indiqué avoir frappé plusieurs cibles jihadistes, le président Abdel Fattah al-Sissi affirmant avoir attaqué un des camps d'entraînement terroristes. L'aviation égyptienne a également mené hier six frappes contre des « camps d'entraînement terroristes » en Libye, a indiqué la télévision d'État. Selon la chaîne, des camps d'entraînement jihadistes auraient été frappés dans la ville de Derna, dans l'Est libyen.

Lors de la double attaque des Rameaux, le dirigeant égyptien avait proclamé l'état d'urgence pour trois mois afin d'empêcher toute nouvelle attaque. Mais pour certains coptes, ces mesures sont vaines. Mina Thabet, militant arrêté en 2016 par le pouvoir égyptien, déplore les mesures du régime : « Ça ne sert à rien de répondre à ces attaques par des mesures uniquement sécuritaires. Il faut faire en sorte que les discours de haine des politiques, les discriminations cessent. Il faut tenir les promesses. Aujourd'hui, rien n'a été fait pour nous aider, et probablement rien ne sera fait dans les années à venir. »

 

 

 

Pour mémoire

Le pape au Caire : la voix de la raison, l’hostilité à tous les préjugés

Acculé en Irak et en Syrie, l'EI s'en prend aux chrétiens d’Égypte

"Si l'objectif est de nous empêcher d'aller aux églises, cela ne va pas arriver"

Les chrétiens d’Égypte, encore frappés dans leur chair

 

Repère

Les principaux attentats contre les chrétiens d'Orient

Les chrétiens d'Orient, de l'inquiétude à l'exil

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

M.V.

Le dieu Aton ...va brûler au 21ème siècle , tous ces imbéciles de la sous culture du moyen âge ...

Le Faucon Pèlerin

Les 22 morts de Manchester ont soulevé un tollé à travers le monde...
Les 28 morts chrétiens coptes à el-Minia en Egypte, n'ont soulevé qu'un mini-tollé par-ci, par-là...
Pourquoi cette discrimination, pourtant l'assassin est le même l'Etat islamique ?
Les coptes sont les originaux en Egypte. L'Egypte est une déformation du terme "copte". Avant les coptes il n'y avait pas d'Egypte, il y avait vaguement une "Vallée du Nil".
Où sont les Nations Unies ? Où est le Conseil de Sécurité de l'ONU ? Où sont les tribunaux internationaux ? Où est la conscience mondiale ? Où est la France, la protectrice des peuples opprimés ?

Antoine Sabbagha

Quand les responsables égyptiens laissent les criminels impunis bien sûr que les coptes se sentiront en proie à un véritable sentiment d’abandon.Triste .

gaby sioufi

"nous" oublions les temps-pas lointains-ou les "chiites" attaquaient TOUT LE MONDE !
SANS S'EN CACHER !
POUR LES BESOINS DE L'IRAN !
LORSQUE L'IRAN LE COMMANDAIT (( a nos citoyens libanais(chiites) entre autres)) !
Mais pas qu'hier ,seulement, ca non :
faut rappeler que le reve des conquistadors persants du jour donne encore plus de pretextes aux jihadistes _sunnites-
que leur haine de l'occident et des gouvernants arabes reunis.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LES BETES SAUVAGES ONT DE NOUVEAU FRAPPE AU NOM DE LA RELIGION... LES PAROLES DE CONDAMNATIONS NE SUFFISENT PLUS... LA CORRECTION DE CERTAINS ECRITS S,IMPOSE !!!
L,ISLAM DOIT SE MODERNISER...

RAISINS SECS

Je suis d'accord pour croire qu'il y a une guerre sunnite/chiite comme certains journaux le décrivent aussi faiblement ( enfin disons je fais semblant de le croire ) .

Mais quand les sunnites s'attaquent aux coptes on devrait parler de guerre sunnite/copte .

Qd ils s'attaquent aux sunnites du Maghreb d'Afghanistan de Somalie etc... on devrait parler de guerre sunnite/sunnite.

Quand ils s'attaquent aux chrétiens en Europe ça devrait être une guerre sunnite/chrétiens.

Quand les sunnites s'attaquent aux philippins aux chinois etc... ça devrait être une guerre sunnite/bouddhiste.

Quand les sunnites s'attaquent aux russes ça devrait s'appeler une guerre sunnite/orthodoxe.

Quand ils s'attaquent aux juifs en France a leurs écoles et synagogues ça devrait s'appeler guerre sunnite/juive.

Wa salam .

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : après la pause du Fitr, les heures supplémentaires du week-end

Un peu plus de Médéa AZOURI

Ce foutu premier rendez-vous...

Les matchs d’aujourd’hui

  • Belgique
    Tunisie

    23/06

    15h00 (GMT+3)

  • Corée du Sud
    Mexique

    23/06

    18h00 (GMT+3)

  • Allemagne
    Suède

    23/06

    21h00 (GMT+3)

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué