X

À La Une

Les Etats-Unis et l'Arabie désignent un dirigeant du Hezbollah comme terroriste

Liban

Hachem Safieddine est accusé de soutenir des actions terroristes au Moyen-Orient.

OLJ
19/05/2017

Les Etats-Unis et l'Arabie saoudite ont placé vendredi le président du conseil exécutif du Hezbollah, Hachem Safieddine, sur leur liste des terroristes.

 

"Chaos et instabilité"
Selon l'agence de presse saoudienne SPA, M. Safieddine, âgé de 52 ans et originaire de Tyr, au Liban-Sud, a été déclaré "responsable de la conduite de plusieurs opérations au Moyen-Orient, au nom de l'entité terroriste libanaise Hezbollah". Selon cette même source, le dirigeant du parti chiite, soutenant le régime du président syrien Bachar el-Assad, "a prodigué des conseils dans la préparation d'actes terroristes".

Dans ce communiqué publié par l'agence, les autorités saoudiennes indiquent que Riyad "continuera à lutter contre les activités terroristes du Hezbollah, et contre ceux qui le soutiennent par tous les moyens légaux disponibles". "Nous continuerons à travailler activement avec nos partenaires dans le monde afin de limiter l'activité extrémiste du Hezbollah car aucun pays ne devrait être sous la coupe des milices du Hezbollah", poursuit ce communiqué.

L'Arabie saoudite "continuera à lister les dirigeants, les partisans et les entités du Hezbollah afin de les sanctionner tant que l'organisation continuera à répandre le chaos et l'instabilité à travers le monde", conclut ce communiqué.

 

(Lire aussi : Le retrait du Hezbollah de la frontière est le fruit d’une décision régionale)

 

Sanctions du Trésor US
L'Iran est le grand rival régional de l'Arabie saoudite, poids lourd de la Ligue arabe, ces deux puissances soutenant des camps différents dans plusieurs conflits régionaux, notamment en Syrie et au Yémen. Depuis le début du conflit en Syrie, en 2011, Téhéran, aidé du Hezbollah, est le principal soutien régional, militaire et financier du régime de Bachar el-Assad, qui appartient à la minorité alaouite, une branche éloignée du chiisme. L'Arabie saoudite soutient les rebelles syriens majoritairement sunnites. Au Yémen, une coalition arabe est dirigée par les Saoudiens contre les rebelles chiites houthis soutenus par l'Iran.

En mars 2016, la Ligue arabe et le Conseil de coopération du Golfe (CCG), dont sont membres les Emirats, avaient qualifié le Hezbollah de groupe "terroriste", en raison notamment de son soutien au régime syrien. L'Arabie saoudite avait joué un rôle moteur dans cette décision.

Dans la foulée, le département américain du Trésor ont également inscrit Hachem Safieddine sur la liste des terroristes.

Une délégation libanaise comprenant les députés Mohammad Kabbani et Yassine Jaber, ainsi qu'Antoine Chédid, ancien ambassadeur du Liban à Washington, et Ali Hamdane, chef du bureau de presse du président de la Chambre, a entamé une visite aux États-Unis. Ce voyage vise principalement à réduire l'impact des sanctions que le Congrès américain entend infliger à des responsables et des proches du Hezbollah. Les rendez-vous de la délégation libanaise avec des représentants du Trésor ont été reportés à lundi.

Les députés américains Ed Royce et Marco Rubio ont en effet rédigé deux propositions de loi portant sur de nouvelles sanctions US contre le parti dirigé par le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah. Elles devraient être présentées fin mai-début juin, pour une étude approfondie.

 

 

Lire aussi

Le Hezbollah a « accompli sa mission » à la frontière : le début d’un « retrait tactique » de Syrie ?

A Riyad, le chef du Pentagone dit ne pas vouloir d'un "nouveau Hezbollah" au Yémen

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Sepulchre Jacques

????????????????

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LA DONNE A BIEN RADICALEMENT CHANGE DANS LA REGION !

aliosha

Les pays en priorite a placer comme barbare et soutien aux aux terroristes sont le Etats Unis et surtout L'Arabie Seoudite

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

« La modération » de Saad Hariri et « l’extrémisme » de ses rivaux

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.