X

Liban

Nasrallah : Mission accomplie à la frontière syrienne

Discours

Tout nouvel affrontement avec Israël aura lieu à l'intérieur de la Palestine occupée, a prévenu le secrétaire général du Hezbollah.

12/05/2017

Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a révélé hier que sa formation avait démantelé ses positions militaires à la frontière libanaise avec la Syrie, estimant que la mission de son parti, qui consistait à sécuriser la région contre les attaques des éléments jihadistes, était accomplie. « Nous avons commencé à démanteler nos positions militaires à la frontière. Maintenant, c'est à l'État libanais de prendre en charge cette région », a affirmé Hassan Nasrallah. « La frontière orientale (libanaise) sera complètement sous le contrôle de l'État. Cela n'empêchera pas certains membres du Hezbollah d'être présents dans certains villages afin de parer à toute tentative d'infiltration de la part d'éléments armés », a-t-il expliqué, dans un discours télévisé retransmis en direct à l'occasion de la 1re commémoration de la mort d'un responsable militaire du Hezbollah, Moustapha Badreddine, tué en Syrie l'an dernier.
Il a réaffirmé son soutien au régime du président Bachar el-Assad, soulignant que son parti acceptera « tout cessez-le-feu que les responsables syriens accepteront ». Et de poursuivre : « Si le régime nous dit qu'il est prêt à reprendre en main intégralement la situation en Syrie, nous accepterons cela. Nous serons seulement présents là où notre présence est requise. Et tous les propos sur des tensions entre alliés sont infondés. »
Commentant l'éventuelle construction d'un mur israélien à la frontière avec le Liban, une information qu'une source anonyme au sein de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul) a confirmée à L'Orient-Le Jour, Hassan Nasrallah y a vu « un aveu de la victoire écrasante du Liban et de l'échec des projets israéliens ». Après avoir indiqué qu'« Israël craint tout nouveau conflit », il a estimé que « tout nouvel affrontement (avec l'État hébreu) aura lieu à l'intérieur de la Palestine occupée ». « L'ennemi le sait. C'est pour cela qu'il prend au sérieux cette éventualité, en effectuant des manœuvres ou en construisant des murs », a-t-il dit. Hassan Nasrallah s'est malgré tout voulu rassurant en estimant que les menaces israéliennes sont récurrentes.
Sur le plan politique, le chef du Hezbollah s'est voulu optimiste quant à l'adoption d'une nouvelle loi électorale pour les législatives, faisant état de « vrais espoirs d'aboutir à une nouvelle loi » et encourageant les pôles politiques à « ne pas abandonner le dialogue ». « Nous devons également calmer les discours politiques enflammés, car cela ne permet pas d'aboutir à une nouvelle loi électorale », a insisté Hassan Nasrallah.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

VITESSE DE CROISIÈRE

TOUJOURS EST IL QUE JAMAIS UNE FORCE ARABE N'A EU AUTANT DE SUCCÈS DANS SES OBJECTIFS , SURTOUT QUAND ELLE NARGUE LES usrpateurs de terre de palestine sunnite et chretienne et que ceux ci sont paralysés de peur .

Merci vaillant résistant pour avoir combattu de sorte que nous autres au Liban dans sa partie Sud, nous ne leur ressemblons pas .

Je veux dire dans la perte de notre dignité d'hommes libres .

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

MISSION ACCOMPLIE = O X 0 X 7

George Khoury

dans nos pays arabe, une victoire contre l'ennemi est acquise et peut etre proclamee, il suffit juste de le dire pour que cela devienne realite. un peu comme la parole de Dieu: "que la lumiere soit".

toujour egal a lui meme, hassan nasralla souffle le chaud et le froid. aujourd'hui c'est un menu froid. il demamde a "calmer les discours enflames" d'un ton condescendant alors que c'est lui qui fixe la temperature des menus en fonction de ses interets toujours etroits.

Avec ses discours alternant le bravache, l'arrogance, le cynisme et le mensonge, il m'est de plus en plus difficile de donner une quelconque credibilite a ses paroles. Je zappe ou je mate? je zappe

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

L’apartheid du Hezbollah

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Soutenez notre indépendance!