Rechercher
Rechercher

France

Accusé de propos négationnistes, Jalkh remplacé par Briois à la présidence par intérim du FN

Le cadre du parti, d'origine libanaise, "veut se défendre, il va déposer plainte, car il considère qu'on a attenté à son honneur", selon Aliot.

Steve Briois, Marine Le Pen et Jean François Jalkh. Photo AFP/Jacques DEMARTHON prise le 20 janvier 2011

Steeve Briois assurera la présidence par intérim du Front national après le retrait de Jean-François Jalkh, mis en cause pour des propos négationnistes présumés, a annoncé vendredi Louis Aliot, vice-président du parti. Sollicité par l'AFP, le FN n'a pas précisé comment était organisé statutairement le transfert de présidence.

Jean-François Jalkh, adhérent au FN depuis septembre 1974 et élu député européen en 2014, avait été promu à la tête du FN en début de semaine à la suite de la décision de Marine Le Pen de se mettre en congé de la présidence pour se consacrer à la campagne de l'entre-deux-tours de la présidentielle.

Dans un article d'une revue universitaire datant de 2005, M. Jalkh était cité disant: "le problème des chambres à gaz, mais moi je dis qu'on doit pouvoir discuter même de ce problème". M. Jalkh se défend dans la même publication d'être "négationniste". "Mais je dis moi, quelque chose qui m'a énormément surpris, dans les travaux d'un négationniste ou d'un révisionniste sérieux (...), c'est le sérieux et la rigueur, je dirais, de l'argumentation". Il cite à cette occasion, selon la revue, les travaux de Robert Faurisson, régulièrement condamné pour nier la réalité de la Shoah.

Jean-François Jalkh "a refusé sa mission", a expliqué Louis Aliot, vice-président du FN et compagnon de Marine Le Pen, sur RMC et BFM TV. "C'est M. Briois qui prend la suite de l'intérim et on n'en parle plus."

 

(Pour mémoire : Ces Franco-Libanais dans l'entourage des candidats à la présidentielle française)

 

Jean-François Jalkh "considère qu'il n'y a pas la sérénité nécessaire à l'exercice de cet intérim. Il veut se défendre, il va déposer plainte, car il considère qu'on a attenté à son honneur et je peux vous dire qu'il conteste fermement et formellement ce qu'on lui reproche", a-t-il ajouté.

"Je connais Jean-François depuis 25 ans dans l'intimité et dans la politique : je ne l'ai jamais entendu se prononcer sur ces sujets-là. Donc j'ai des doutes", a poursuivi Louis Aliot, ajoutant que le FN condamnait "ce genre de propos".

M. Jalkh est par ailleurs renvoyé en correctionnelle dans l'enquête sur le financement des campagnes du FN en 2012.

 

 

Le secrétaire général du parti Nicolas Bay a lui aussi déclaré que "cette accusation contre M. Jalkh n'est absolument pas fondée. Il n'est absolument pas soupçonnable de la moindre sympathie pour ces thèses-là".

Jusqu'ici vice-président du FN, Steeve Briois a été élu maire d'Hénin-Beaumont en mars 2014, dès le premier tour de scrutin dans cette ville de 27.000 habitants longtemps dirigée par un socialiste.

Depuis qu'elle a pris la tête du FN, Marine Le Pen s'efforce de lisser l'image sulfureuse de son parti longtemps alimentée par les propos antisémites et révisionnistes de son père, Jean-Marie Le Pen. Avant le premier tour de la présidentielle, elle avait suscité les critiques en affirmant que la France n'était pas "responsable" d'une rafle de 13.000 juifs en juillet 1942 par des policiers et gendarmes français pendant l'occupation nazie.

 

Lire aussi

Le FN parle de manipulation après des accusations de négationnisme contre Jalkh

Jean-François Jalkh, d’origine libanaise, président par intérim du FN


Steeve Briois assurera la présidence par intérim du Front national après le retrait de Jean-François Jalkh, mis en cause pour des propos négationnistes présumés, a annoncé vendredi Louis Aliot, vice-président du parti. Sollicité par l'AFP, le FN n'a pas précisé comment était organisé statutairement le transfert de présidence.


Jean-François Jalkh, adhérent au FN depuis...

commentaires (1)

"Certains, ici chez Nous au Grand-Liban, s'efforcent encore de lisser leur image sulfureuse longtemps alimentée par les propos anti-réfugiés palestiniens et syriens ! Tout en affirmant par contre, quel culot(!), que le régime aSSadique bääSSyrien n'était même pas (responsable!) de la disparition de MILLIERS de civils ou de militaires Libanais pendant l'Occupation de Notre Grand-Liban par cette bääSSyrie." ! Läâmâhhh !

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

11 h 57, le 28 avril 2017

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • "Certains, ici chez Nous au Grand-Liban, s'efforcent encore de lisser leur image sulfureuse longtemps alimentée par les propos anti-réfugiés palestiniens et syriens ! Tout en affirmant par contre, quel culot(!), que le régime aSSadique bääSSyrien n'était même pas (responsable!) de la disparition de MILLIERS de civils ou de militaires Libanais pendant l'Occupation de Notre Grand-Liban par cette bääSSyrie." ! Läâmâhhh !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    11 h 57, le 28 avril 2017