X

Culture

Que vive Beyrouth la festive

Conférence de presse

Le programme de la 6e édition de Beirut Holidays a été dévoilé hier.

11/04/2017

« L'été est prometteur, et Beyrouth, qui a tant souffert au fil des années, a besoin de festoyer. » C'est ainsi que s'est exprimé le ministre du Tourisme Avédis Guidanian lors de la conférence de presse de Beirut Holidays tenue hier à l'hôtel Phoenicia, en présence des trois organisateurs du festival, à savoir: Georges Issa (Production Factory), Amine Abi Yaghi (Star System), Claude Kawas, représentant de 2U2C. Le ministre du Tourisme a tenu à rendre hommage à l'invité d'honneur Roméo Lahoud, « pilier de l'art libanais ». « Avec ces fêtes dans Beyrouth la multiculturelle, c'est le vrai visage du Liban qu'il faut montrer, a-t-il ajouté. Rien ne manque, en effet, à ces Libanais dont l'initiative privée, toujours inégalable, témoigne chaque année de la foi qu'ils ont dans leur pays malgré, parfois, une situation précaire dont il souffre. » Ces propos ont été repris par la suite par le ministre de la Culture Dr Ghattas Khoury, qui a pris le train en marche avec trente-cinq minutes de retard. Il a mis l'accent sur « cette foi inébranlable mais aussi sur la dynamique toujours nouvelle de ces festivals qui relancent le pays tant au niveau culturel qu'économique ».

« Beirut Holidays est toujours fidèle à l'objectif qu'il s'est proposé il y a six ans », a affirmé Georges Issa à L'OLJ: « Une programmation orientale donnant la primauté aux artistes libanais, mais aussi panachée de vedettes internationales de marque, familières et fidèles au Liban. » À l'affiche cette année: Chris de Burgh (le 11 juillet); Mario Pelchat (qui rendra hommage au grand Gilbert Bécaud, le 12 juillet) ; le Jamel Comedy Club (en l'absence du fondateur de la troupe) qui fera rire les Libanais durant une heure vingt minutes, le 25 juillet. Les incontournables Elissa et Waël Kfoury animeront également ce festival, respectivement le 22 juillet et le 3 août. Quant à Bint el-Jabal, la comédie musicale de Roméo Lahoud qui a tenu l'affiche durant cinq mois à Jounieh, elle sera présentée durant deux soirées (les 20 et 21 juillet) et pourra ainsi « accueillir de nouveaux publics venus du Sud, du Chouf ou d'autres régions lointaines, et qui n'ont pas eu l'occasion auparavant d'y assister ».

En présentant ces six soirées, Amine Abi Yaghi a précisé que ce programme était complet mais passible de rajout. Nous ne pouvons que saluer les efforts louables des organisateurs, alors qu'il devient très difficile d'inviter des vedettes internationales, vu qu'elles avaient l'habitude d'inclure le Liban à leur agenda dans le cadre d'une tournée régionale. Ainsi, avec une région en ébullition, il est certain que cette programmation relève d'immenses efforts, et cela dans le seul but de ne pas ternir les fêtes qui colorient le ciel de Beyrouth. Quelques journalistes ayant regretté l'absence de jeunes talents au sein du festival, les organisateurs ont promis que « ce sera peut-être pour la prochaine fois ». Il est parfois essentiel et même primordial de répondre aux demandes du public qui attend impatiemment les stars, d'année en année, pour que la vraie fête commence et continue.

 

(Pour mémoire : Au final, c’était comment Mika, Elissa, Seal, Caracalla, Grace et Sia ?)

 

 

Le top trois de la rédaction

Stand-up comedy
La troupe du Jamel Comedy Club
« Je suis très fier de vous présenter nos nouveaux talents... Je suis sûr de ma copie », dit Jamel Debbouze en s'adressant aux Libanais et en présentant la nouvelle troupe du Jamel Comedy Club avec six artistes sur scène. Enchaînant vannes, sketches, chansons et « happenings », la troupe présente un spectacle humoristique d'environ 1 heure 20 minutes qui se caractérise par la force et l'unicité du label. C'est un regard amusé que portent Farid Chamekh, Paul Sere, Younes, Fadily Camara, Jason Brokerss, Alban Ivanov, Foudil Kaibou, Bambi, J.P. Visini et Nick Mukoko sur le monde et sur des personnages hauts en couleur. À ne pas manquer (le 25 juillet).

Comédie musicale
L'indémodable « Bint el-Jabal » de Roméo Lahoud
En 1988, Bint el-Jabal (La fille de la montagne) s'est jouée au Casino du Liban avec la célèbre chanteuse et actrice libanaise Salwa el-Katrib. Vingt-sept ans plus tard, Roméo Lahoud met en vedette Aline Lahoud, Badih Abou Chakra, Maggie Badaoui, Gabriel Yammine et Issam Merheb dans une reprise de la célèbre comédie musicale qui n'a pris aucune ride. Adaptation libanaise de My Fair Lady, inspirée de la pièce de George Bernard Shaw, dans un décor magnifique qui porte en partie la touche de Serge Brunst. La chorégraphie est conjointement signée Nay Lahoud Merheb et Georgette Gébara (pour la valse). L'occasion de ne pas rater ce spectacle indémodable (les 20 et 21 juillet).

Chanson
Elissa, impératrice des cœurs
Elle n'est plus à présenter. Les rendez-vous de la chanteuse libanaise, nommée meilleure interprète arabe en 2008 et détentrice du murex d'or en 2010, sont devenus incontournables. Figure internationale, tant au niveau du chant que dans les produits cosmétiques qu'elle a représentés, ses rencontres, qu'elle a réussies à tisser avec le public depuis que Wassim Tabbarah l'a révélée, sont de véritables moments d'amour. Elissa retourne sur la scène de Beirut Holidays pour sublimer les soubresauts du cœur, broder la musique et captiver l'esprit de tous ceux qui la suivent et l'attendent impatiemment (le 3 août).

 

Lire aussi 

Nora Joumblatt : Voudrait-on liquider les festivals d’été ?

À la une

Retour à la page "Culture"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

En dépit de l’annonce des consultations, la situation reste confuse

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants