À l'USEK, des filières atypiques, un climat écolo et... apolitique - Antoine AJOURY

LES PRINCIPALES UNIVERSITÉS

À l'USEK, des filières atypiques, un climat écolo et... apolitique

13/04/2017

L'Université Saint-Esprit de Kaslik (USEK) a été fondée par l'Ordre libanais maronite en 1938. À partir de 2000, trois centres universitaires régionaux ont été créés dans le Nord (Chekka), le Sud (Rmeich) et la Békaa (Zahlé), qui accueillent, avec le campus principal à Kaslik, près de 8 000 étudiants.
Face au développement socio-économique croissant, l'USEK a su s'adapter et créer de nouvelles filières professionnelles en vue de diversifier ses formations et de répondre aux besoins du marché de l'emploi. L'université, qui comprend aujourd'hui 12 facultés, propose plus de 170 formations réparties entre licences, masters et doctorats.
Au-delà des filières classiques, telles que l'ingénierie, l'architecture, la médecine, l'éducation et bien d'autres, nous exposons ci-dessous certaines des formations les plus atypiques, dont quelques-unes sont innovantes, alors que d'autres sont enseignées exclusivement à l'USEK.

 

Criminologie
La criminologie est dispensée dans le cadre de la faculté de droit, au niveau du master. Elle concerne aussi bien le domaine judiciaire (à l'intention des avocats et magistrats) que le domaine sécuritaire (pour, entre autres, les officiers des Forces de sécurité intérieure, de la Sûreté générale, des Renseignements et autres). Cette formation s'étale sur deux ans. Les cours sont donnés en soirée et portent sur les aspects psychologiques, sociaux, psychiatriques, légaux et autres du crime.

 

Œnologie
L'œnologie est une spécialisation dispensée au niveau du master. Elle est assez atypique, mais trouve beaucoup d'échos au Liban, d'autant que le pays est producteur de vin. Ces études sont assurées à des personnes qui sont intéressées à faire carrière dans ce domaine ou qui souhaitent simplement acquérir une connaissance sur ce plan pour leur propre plaisir. Pour suivre les cours de ce master, il faut avoir un background scientifique ou avoir fait des études agroalimentaires. Le cursus propose une formation au niveau théorique et pratique.

 

Musique
Les études proposées à la faculté de musique sont divisées en deux volets. Des formations diversifiées sont d'une part proposées par l'école de musique ; et il est possible d'autre part de suivre des programmes universitaires de spécialisation en musique ou en enseignement musical supérieur (licence, master et doctorat). Bien que ces formations soient proposées par d'autres universités, l'USEK se targue d'être pionnière dans ce domaine et d'avoir un niveau extrêmement élevé. Ainsi, un grand nombre de musiciens célèbres sont diplômés de l'Université de Kaslik.

 

Théologie
C'est en 1982 que la faculté de théologie de l'USEK fut érigée canoniquement en faculté pontificale (FPT) par la Congrégation pour l'éducation catholique, d'abord pour dix ans ad experimentum, et ensuite in perpetuum. Par cette promotion, la FPT jouit du privilège de délivrer des grades académiques dits « canoniques », au nom du Saint-Siège, et s'intègre dans un réseau universel de facultés de théologie soumis au même régime ecclésiastique et universitaire. Cette faculté est unique au Proche-Orient, des étudiants aussi bien religieux que laïcs, libanais et étrangers (Irakiens, Syriens, de la Terre sainte...), s'y inscrivent systématiquement.

 

Nouvelles tendances
L'USEK proposera à partir de la prochaine année universitaire 2017-2018 des programmes de Freshman, des Minors qu'un étudiant peut ajouter à sa spécialisation en cours, ainsi qu'une panoplie de nouveaux programmes consultables sur le site de l'université.

 

Un environnement sain et sécurisé
Outre les spécialisations dispensées à l'USEK, « l'université est connue pour l'environnement sécurisé et serein qu'elle assure aux étudiants », relève Nassib Azzi, directeur du département d'orientation. Sachant que la question est sujette à controverse, « l'université est apolitique », précise-t-il. En effet, les activités politiques sont interdites au sein des campus, qui grouillent par ailleurs de beaucoup d'autres activités estudiantines, sportives ou sociales. Par ailleurs, « nous combattons avec acharnement le fléau de la drogue qui s'implante même dans les écoles de nos jours », ajoute le responsable.

 

Université « green »
L'université a entrepris, par ailleurs, d'entrer de plain-pied dans le projet « go green », pour préserver l'environnement. « Nous avons déjà des autos électriques, alors que certaines zones sont interdites aux autres véhicules. De plus, notre usine de recyclage commence à fonctionner, nous avons ainsi zéro déchet », affirme M. Azzi, qui indique que l'administration et les étudiants sont activement concernés par le tri.

 

Accréditations et orientations
L'USEK a conclu 82 conventions avec des universités européennes et américaines, ainsi que des programmes d'échange qui concernent les étudiants et les enseignants.
Plusieurs projets d'accréditation ont été achevés :
– L'accréditation institutionnelle européenne par l'institution allemande Evalag (Evaluationsagentur Baden – Württemberg).
– L'accréditation américaine ABET (Accreditation Board for Engineering and Technology) de neuf programmes d'ingénierie, d'informatique et de technologie de l'information.
– L'accréditation Matrix pour les services de support des étudiants.
– L'éligibilité à l'accréditation AACSB (Association to Advance Collegeate Schools of Business) pour la faculté de gestion et des sciences commerciales.

 

Bourse et service social
L'université a signé un protocole avec 64 écoles au Liban, qui permet aux élèves qui ont été les premiers en classe d'étudier gratuitement jusqu'à leur graduation.
Un système de bourse d'excellence est accessible aux élèves, et ce selon leurs notes à l'école, leur permettant de bénéficier de réductions allant de 10 à 100 %.
Ceux qui ont obtenu une mention très bien aux examens officiels sont exemptés d'examen d'entrée et de frais d'études pour la première année.
Enfin, ceux qui ont des problèmes financiers peuvent présenter un dossier qui reste confidentiel. Ce dossier sera traité par le bureau du service social afin d'accorder à l'étudiant une réduction selon sa situation financière.
En outre, les sportifs de haut niveau qui jouent sous l'étendard de l'université bénéficient de réduction.
L'USEK propose enfin des « jobs » pour étudiants au sein de l'université, durant leur temps libre. « En gros, près de 60 % de nos étudiants bénéficient d'une manière ou d'une autre de différents soutiens financiers », conclut M. Azzi.

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué