L'ESA, un des acteurs privilégiés de la formation en business au Liban - Marlène AOUN FAKHOURI

LES PRINCIPALES UNIVERSITÉS

L'ESA, un des acteurs privilégiés de la formation en business au Liban

13/04/2017

L'École supérieure des affaires (ESA) est une Business School dédiée à la formation des cadres et dirigeants du Liban et du Moyen-Orient. Elle est la toute première à obtenir le label AMBA (Associations of MBA Accredited), la plus haute distinction académique délivrée pour les diplômes MBA ET EMBA. Sa mission est de former les élites du Liban et de la région à devenir les leaders de demain. Elle permet aux étudiants d'accéder à des formations françaises et européennes et de bénéficier d'un double diplôme, délivré par l'ESA et l'une des institutions partenaires.

 

Le Bachelor en Business Administration
C'est dans cette dynamique que l'ESA lance ce diplôme, qui se singularise par « des cours assurés par un corps professoral international issu des Business School et des universités partenaires de l'ESA », ainsi que par « une reconnaissance internationale et une importance accordée à la culture générale et au développement personnel, explique Maxence Duault, directeur académique de l'ESA. Ce diplôme est un programme de 1er cycle, qui vise à former de jeunes managers compétents, prêts à s'intégrer rapidement sur le marché du travail. Il permet aux étudiants à la fin de la première année de choisir un parcours de trois ans pour obtenir le BBA de l'ESA, ou de quatre ans, pour l'obtention de deux diplômes : l'Essec Global BBA (France) et l'ESA Global BBA ».

 

Objectifs
Et M. Duault de poursuivre : « Au-delà des compétences techniques managériales, ce programme a pour objet de développer le potentiel propre à chaque étudiant, à sa personnalité. Et c'est là toute la différence. C'est un cursus destiné à un accompagnement personnalisé et à une préparation à l'intégration au marché du travail. La richesse de la formation est apportée par des séminaires internationaux et des rencontres étudiants-entreprises, par une ouverture culturelle sans précédent : culture générale, multilinguisme avec trois langues au choix (et initiation à une 4e), introduction à l'art, à la géopolitique, cours d'économie, regard sur la presse, voyage d'étude en échanges universitaires...
Richesse également au moyen de cours de compétence sociale (théâtre, leadership, prise de parole en public, coaching), des stages en entreprise facilités par le vaste réseau des partenaires de l'ESA et, pour ceux qui le souhaitent, par l'obtention d'un diplôme international grâce à notre partenariat avec l'Essec. De plus, les étudiants bénéficient d'une formation et d'un certificat officiel délivré par Microsoft, complément qui va leur faciliter une intégration rapide dans le monde des affaires. »

 

Les débouchés
« Le positionnement du Bachelor en Business Administration de l'ESA aide nos jeunes diplômés à travailler dès qu'ils ont le diplôme en poche, indique Maxence Duault. Le BBA leur permet de développer un panel très large de débouchés et de prétendre à des postes de managers, dès l'entrée en fonctions, prioritairement au Liban et dans le Golfe. Ceux qui auront suivi le parcours Global BBA auront la possibilité de s'ouvrir au marché de l'emploi international. Par ailleurs, les détenteurs de ce diplôme pourront travailler comme cadres intermédiaires, responsables sectoriels, responsables de marketing et/ou développement, chargés d'affaires, acheteurs, gestionnaires, assistants... Ils pourront aussi accéder à des postes dans les banques, les compagnies d'assurances, le secteur des finances, le commerce, la distribution, les organisations internationales, les cabinets de conseil... ».
Pour l'admission, il est nécessaire que le candidat détienne le bac et le SAT (Scholastic Aptitude Test). Un entretien permettra également de classer les candidats sélectionnés.

 

Coût de la formation
La présence aux cours (entre 9h et 16h) est obligatoire. Le cursus de la formation est bilingue (français-anglais). Son coût est d'environ 12 000 dollars par an. Des « bourses d'excellence » peuvent être financées par l'ESA et délivrées à des étudiants libanais aux moyens financiers limités, ayant décroché une mention TB au Bac.

 

---


Naissance de l'incubateur d'entreprises à l'ESA

Nouvellement lancé par l'École supérieure des affaires (ESA), l'incubateur d'entreprises (ou accélérateur de start-up) est une structure d'accompagnement, « d'hébergement » d'un projet d'entreprise, de nouvelles industries qui vont naître. Son but (non lucratif) est d'aider les jeunes entrepreneurs à faire valoir leur créativité, à créer leur propre entreprise, parallèlement à leur cursus universitaire, en leur apportant un appui en termes de conseil, de financement, de coaching, de soutien en management, lors des premières étapes de la vie de l'entreprise.
Ainsi, l'incubateur s'adresse à des sociétés très jeunes et consiste non seulement à développer la création de nouvelles générations d'entreprises innovantes, mais à aider aussi des entreprises existantes à se moderniser et à innover. L'incubateur est donc une structure où l'apprentissage du créateur est accéléré, en l'aidant à trouver des investisseurs, en lui fournissant un espace de temps et de lieu, où ce dernier pourra se concentrer sur le développement de son projet et sa concrétisation. Ce qui permettra au jeune étudiant entrepreneur de tester le terrain et de comprendre de manière anticipée son choix de carrière. Cette structure renforce l'ensemble des projets de l'ESA. Elle va se propager peu à peu, mais sûrement dans le paysage entrepreneurial libanais.

 

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué